1ère séance de
Coaching commun

Vos réponses en direct !

Vos "espaces formation"


17 réponses à “Coaching commun N°1”

  1. Bonjour Maxime,
    merci pour ce site merveilleux que tu mets à notre disposition.
    Suite à un épisode dépressif majeur (hospitalisation et traitement médical à base d’antidépresseur/neuroleptique), j’ai compris que la vie m’interpellait pour que je me questionne sur qui je suis. Quête difficile et longue mais oh combien fructueuse quand elle arrivera à m’éclairer réellement. Pour l’instant encore dans le brouillard, je me reconnecte petit à petit au présent par de la sophrologie et de la méditation, je m’enrichis par de nombreuses lectures et tes enseignements (visite guidée, ennéagramme) mais je n’arrive pas encore à percevoir le sens de MA vie. Il faut dire que je me suis perdue à tous les niveaux au travers d’une relation d’emprise permise par une blessure d’abandon mise à jour et une basse estime de moi. Quels pourraient être tes conseils précieux pour y voir plus clair? De la patience, de l’implication certes mais encore? J’ai découvert mes points forts au travers du questionnaire de la Gallup Organisation, mes talents mais je ne sais qu’en faire. Je suis actuellement hors circuit (congé longue durée de 6 mois) et j’essaie de me reconnecter à la vie chaque jour. Je vais m’en sortir, j’en suis persuadée. Cette période douloureuse va me faire sacrément croître mais j’aimerais avoir des outils supplémentaires pour me renforcer dans la connaissance de moi.
    Merci pour ta réponse. Je pense qu’elle servira à de nombreuses personnes.

  2. Bonjour Maxime,
    Depuis un an, je travaille sur moi par le biais de site qui m’aide beaucoup à comprendre certaines choses. Je lis beaucoup de livres également.
    Mon ami qui est Naturopathe et qui a un vécu bien chargé m’aide beaucoup dans mon cheminement.
    Aujourd’hui, j’ai appris beaucoup de choses et j’ai du mal à faire le tri, j’ai du mal à appliquer tout ce que j’apprends, j’aimerais aider les autres car ce que j’apprends me semble tellement juste et vrai, mais souvent je me prends un mur lorsque je tombe sur des personnes moins ouvert d’esprit que moi (ce n’est pas péjoratif).
    Ton site est très riche en informations, sur le fonctionnement de la vie, comment en faire une synthèse.
    Je travaille trop dans le mental, je veux trop intellectualisé les infos et je ne suis pas assez dans le ressenti, c’est une des difficulté que je rencontre aujourd’hui.
    Tout ce que j’apprends me passionne, mais me fait souffrir car je ne sais comment tout appliqué, parfois j’arrête, je lâche en arrêtant de lire ce genre de livre et prendre un bon roman ordinaire. Ca me fait du bien mais une fois terminé je ressens de nouveau le besoin de relire tes articles pour mieux intégrer les choses.
    Merci pour ta réponse et merci pour tout tes articles et vidéo.

  3. Bonjour,
    Suite à la formation sur l’Ennéagramme, un des premiers aspects essentiels est de comprendre que cet outil est une grande aide pour travailler ses points forts. J’ai vraiment accroché à cette formation, tout me parait accessible (auto-observation, etc.) en revanche je n’arrive pas à savoir aujourd’hui quels sont mes points forts…je pense pourtant avoir du recul par rapport à pas mal de situations dans ma vie mais ce point là est flou et un peu paralysant.
    Je vais fêter mes 30 ans cette année, malgré un vécu houleux j’ai “réussi à faire ce que la société attend de nous” j’ai fais des études sans trop me poser de question, ça a marché, j’ai été très tôt autonome financièrement, je sais me débrouiller etc…sauf que suite à des évènements douloureux, j’ai fini par me demander ce que je voulais faire réellement de mon existence…et là c’était le flou total. J’ai réalisé que je ne m’étais jamais posée la question, que j’avais en quelque sorte toujours “obéit” plutôt que “décidé”. Aujourd’hui en recherche d’emploi, je prend du temps pour moi, notamment via votre blog, parce qu’au delà de ça c’est plutôt une quête de sens qui s’opère…J’ai pour l’instant fais le choix, du non-choix. De fait je ne me connais pas. Je ne connais pas mes points forts. Les faiblesses étant toujours plus faciles à repérer…
    Donc ma question est la suivante : avez-vous des pistes plus poussées pour découvrir ses points forts?
    Merci pour tout …encore une fois. Tiens j’ai l’impression de me répéter 🙂

    • Suite à notre échange, la liste des forces, non exhaustive des profils :

      Pour l’entreprenant :
      – L’expression
      – Action / Initiative
      – Concret / Réalisme
      – Sens du résultat et de l’objectif

      Pour le réfléchi :
      – Ecoute et sensibilité
      – Laisse de l’espace à l’autre pour s’exprimer
      – Imagination / Créativité
      – Abstrait / Abstraction (peu ou pas d’exemples)
      – Délicatesse

      Pour le consciencieux :
      – Respect, sens du devoir
      – Rigoureux, discipliné, méticuleux, méthodique
      – Ethique et consciencieux
      – Responsable, fiable
      – Conviction

      À bientôt
      Maxime

  4. Bonjour,

    Je suis au stade de l’acceptation et de la résonance qui en découle petit à petit.
    Dans ma vie actuelle, j’ai tout à gagner à mettre en place des solutions pour plus de bonheur.
    Ma question est de savoir si les chemins, les personnes, les opportunités sont toutes bonnes à envisager car bienveillantes du fait d’être dans ce processus d’évolution.
    Bien évidemment, je fais toujours confiance à ma guidance intérieure, mon intuition et en même temps quand celle-ci ne se manifeste pas, je me retrouve devant un choix à faire (mon libre arbitre).
    Faut-il toujours considérer comme des opportunités de croissance les propositions rencontrées lorsque – comme maintenant – je suis en développement personnel ?

    Merci pour ton attention.

  5. Bonjour Maxime,
    Merci pour tout ce que vous partagez avec nous à travers vos articles, vidéos et conseils de lectures. J’ai vraiment apprécié la formation sur l’enneagramme et la connaissance de soi. En particulier comment prendre conscience des points faibles de notre profil de personnalité principal et du coup adopter une autre réponse plus adaptée que notre réaction automatique habituelle. J’ ai encore à travailler les exercices. A ce titre j’ aurais apprécié un décryptage, une analyse des bonnes réponses… Ma question porte sur le respect de nos essences dans nos relations (amicales, sentimentales, amoureuses…). Est-ce qu’il est possible de ressentir toutes ses essences dans une seule relation ? Et comment faire quand, dans une relation, nous ne ressentons pas une ou plusieurs essences importantes pour nous (mais, qu’on ressent quand même une bonne partie de nos essences) ? Doit-on modifier le type de relation qu’on a avec cette personne ? Ou avoir une relation complémentaire avec une autre personne afin que l’ ensemble des émotions dont on a besoin soient présentes ? Ou rompre la relation et trouver celle qui réponde à toutes nos essences ? Et surtout comment y associer ce que l’ enneagrammme nous apprend ? Mes dominantes sont réfléchi suivi de très près par consciencieux . Merci

  6. Coucou Maxime, je profite de l’occasion pour venir insérer ma question ici aussi…la voici :
    Comment dépasser les limitations que nos cerveaux nous imposent, limitations mues par tous les conditionnements mentaux assenés depuis notre naissance afin de pouvoir enfin s’ouvrir à l’infini des possibles et s’autoriser à vivre l’Absolu dans ce qu’on aura choisi comme étant le meilleur pour nous…le no limit quoi ! Plus de peur, plus d’interdit de bonheur, permissions accordées dans tous les domaines, faire sauter tous les verrous et favoriser le réveil de l’âme qui étouffe et n’en peut plus de se cogner à la vitre…
    Merci à toi, à très vite !

  7. Bonjour

    J’ai trouvé mes essences depuis longtemps mais les mettre en oeuvre dans la vie me parrait à certains moment très compliqué.
    De plus plusieurs choix s’offre à moi sur la forme et je me sent parfois dépasser par ça également.
    Surtout que la soiciété fonctionne à l’inverse de beaucoup de mes aspirations.

    Je pense que je manque un peu de patience et peut être de percévérance. Au cas où ça se voyais pas je suis du type “réfléchis”. Malgrès les nombreux outils j’ai du mal à dépasser cette confusion.

    Ma question serait comment tenir le cap pour passer de ses essences à la forme?

  8. Bonjour Maxime

    J ai toujours eu cette sensation d être décalée et elle était inconfortable .Au fond de moi un sentiment de tristesse ,de solitude,même si je faisais beaucoup de choses intéressantes avec des gens très différents ,et depuis peu ces sensations disparaissent!!oh!pas par enchantement ,j’y travaille!!ouf!!!il est temps,je ne suis plus toute jeune.Un jour un copain divorcé lui aussi m a demandé si j aimais mon ex mari et la ,impossible de répondre ,je me suis dit mais qu’est que c est ça “aimer””,ça peut pas être ça !!.Et j ai chercher , lu ,rencontrer ,discuter,consulter(quelle découverte l’enneagramme !!reflechie….ça t’étonne ….) et j ai atterri sur ton site .Et la enfin j’étais bien je me reconnais ,c’est simple ,fluide.
    J’ai appris a reconnaître mes essences ,j ai de plus en plus confiance en moi en la vie.Pour autant des fois je me demande si ce n’est pas que de l’utopie ,parce que je me retrouve encore …..décalée .Mais cette fois ci c est agréable .La majorité des gens n’ont pas cette vision de la vie et sont malheureux et restent dans leur zone de confort.
    Comment faire prendre conscience a quelqu un qu’on aime,qu il est dans une zone de confort ,sans le faire fuir ?(c est son mode de protection ,il remet ses armures et fuit dans le travail)peut être suis je moi aussi dans une zone de confort?”croyant “avoir tout compris?
    Comment sortir de cette zone?
    Merci Maxime

  9. Hola Maxime,
    Que d’évolution depuis ces quelques mois : Néanmoins, je prends mon temps, aussi, les changements ne sont que minimes mais m’apportent énormément en qualité de vie.
    En fait ce que je savais déjà mentalement devient vrai : m’apportant de l’apaisement et du bien-être.

    Ma question je ne sais pas si je vais réussir à la préciser…
    Au fur et à mesure que j’avance, je change un peu dans ma façon de penser, de voir les choses, ma façon de m’exprimer, ma façon d’envisager l’avenir, ma façon d’être.

    Et mon corps et mon mental, ne sont pas sans s’en rendre compte et sans en être déstabilisés : du coup plein de petits problèmes de santé surviennent comme pour me rappeler à l’ordre comme s’ils me disaient :
    ” tu vois rien n’a changé tu as toujours des soucis de santé, tu en as besoin : voilà rien ne va changer !”
    Je parle là plus d’un ressenti.
    Aussi, ce que je trouve très difficile c’est de calmer le film mental dans ma tête…
    Aussi je ne sais pas toujours comment on lâche prise, c’est abstrait…
    Je sais il y a les méditations, revenir au présent par la respiration, le ressenti des 5 sens ici et maintenant.
    J’y arrive parfois, même de plus en plus souvent. Mais hop le film revient : comme si quelqu’un rebranchait la freebox à mon insu !!!!
    Peut-être les années faisant le mécanisme est plus difficile à enrailler pour induire de nouveaux réflexes de comportements….

    Merci de m’éclairer un peu sûr cette difficulté. Je ne baisse pas les bras et je sais qu’il faudra du temps pour m’amener à un changement durable.
    Merci la vie , merci les possibles,
    Merci Maxime

  10. bonsoir Maxime,

    je n’ai pas encore pris le temps de faire la formation connaissance de soi, car j’avais besoin d’autres choses pour parvenir à gérer mes émotions “tsunamis” du à mon lâcher prise. je suis de plus en plus convaincue, Maxime, que dans certains cas, comme le mien, un discours et des lectures ne suffisent pas, et que la méditation n’est pas possible devant des angoisses aussi fortes. Je pense qu’ il y a des problèmes profonds qui ont besoin d’autres outils. je fais actuellement de l’hypnose et je me forme également à la lithothérapie, aux chakras . Je fais de la kinésiothérapie, et me soigne par les couleurs et la musique. tous ces outils m’aident vraiment dans mes blocages et résistances aux changement. Quand il sera temps pour moi, je suivrai la formation et je ferais de la méditation:
    Ma question: est il possible de participer à la prochaine cession de coaching commun?

  11. Bonjour Maxime,
    Bonjour à tous,

    Je suis occupée à suivre la formation, je ne l’ai pas encore terminée car je prends mon temps pour bien tout comprendre et intégrer (et il m’est souvent difficile de trouver du temps pour moi).
    Pour situer un peu mon contexte, je suis une maman seule avec ses 2 enfants “à plein temps” sans aide extérieure, et avec un travail qui me permet de (sur-)vivre mais plus vraiment de m’épanouir. Vu le contexte, il est très tentant de rester dans ma zone de confort tant que “ça tient” mais si je suis là, c’est que je sais très bien qu’il y a des choses à changer et que je veux et suis prête à les changer, malgré cette fameuse “peur”.
    Mon souci c’est que j’ai du mal à trouver mes forces, j’y réfléchis mais ça reste très vague et imprécis, et je me demande si c’est “normal” de ne se trouver aucun réel talent. J’ai bien pensé à quelque chose que j’aime faire et que je pense pas trop mal faire parfois (!), mais en même temps je ne suis pas convaincue à 100 %. Alors je me dis que je vais faire ces petits pas et voir ce qu’il en ressort.
    Mais une question me vient : n’est-il pas nécessaire de vraiment bien définir ses forces et bien se connaître avant d’entreprendre des démarches (une formation, des prises de contact…) visant à mettre en place une éventuelle nouvelle “activité” ? Et si ce n’était pas ça finalement ? Trouver autre chose et recommencer ?

    Un tout grand merci pour ton aide qui, sincèrement, change la vie!

  12. Bonsoir Maxime,

    J’ai regretté de ne pouvoir être avec vous tous au coaching commun, toutefois je te remercie beaucoup pour toutes ces réponses qui ont beaucoup résonnées en moi.
    Au plaisir de te lire et t’écouter
    Jocelyne

  13. Bonjour Maxime,

    Je ne sais pas très bien où j’en suis dans ma formation, j’ai commencé la visite guidée il y a presque un mois (celle-ci se termine sous peu) et depuis quelques jours j’ai commencé la formation avec l’Ennéagramme, J’ai lu le manuel du participant mais ne trouve pas les fichiers à télécharger pour faire les tests ainsi que les vidéos. Bon bref pas de panique, je sais que vous allez me diriger.

    Alors pour ce qui est de mon état actuel, je panique et plane en tous sens.
    En effet, je me retrouve aujourd’hui sans emploi, sans amoureux, sans amis, sans but. J’ai tout perdu et me retrouve vraiment seule. Pourtant je garde cet espoir d’aller bien un jour. J’ai entrepris des choses(formation) que j’ai abandonné pour cause de stress, j’avais une relation mais j’étais totalement paniquée de celle-ci (faut dire que je sortais d’une relation de 17 ans) et maintenant je l’ai perdu et je le regrette. Là aujourd’hui j’essaie de trouver un boulot mais il n’y en a pas, alors je cherche ce que j’aimerai vraiment faire. J’ai trouvé une nouvelle formation, mais je sais très bien que je ne pourrai pas en vivre, étant seule, on m’a prévenu que ce serait difficile question argent, mais je suis tentée quand même car elle me permettrait aussi de pouvoir rencontrer un peu des gens car je ne sors plus de chez moi et puis je pense pouvoir faire aussi un peu ce que j’aime. Lors de cette nouvelle relation, j’avais fait la connaissance de plein d’amis mais aujourd’hui je ne les vois plus, car ce sont en premier ses amis à lui et comme c’est lui qui a mis fin à notre histoire et qu’il est toujours avec eux, je me suis effacée. Pffff quand je lis ce que j’écris on dirait une enfant et j’ai 40 ans passé, mais je ne dois pas avoir honte, vous êtes là pour m’aider. Alors comment faire pour sortir de cet engrenage, ne plus penser à lui, m’épanouir professionnellement et surtout faire les choses, car je cogite tout le temps et mets des plombes à mettre les choses en place car j’ai constamment peur, même en ce moment. Merci Merci Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *