12ème Séance de
Coaching commun

Les Questions/Réponses en direct !

Retour vers vos "Espaces formation"


34 réponses à “Coaching commun N°12”

  1. Bonsoir Maxime, bonsoir a tous,
    J’ai une question par rapport à ce qui peut rendre le bonheur possible, à savoir qu’ il faut installer cet état interne en nous et trouver ses propres ressources pour être heureux…alors je travaille sur moi.. Parmi tes formations j’ai suivi le séminaire sur l’estime de soi..je suis tes conseils et me plonge régulièrement dans la méditation ” visualisation et préparation des situations”…pourtant, j’ai des difficcultés à installer, voir à retrouver cet état de” comment je me sens quand je suis bien”? Donc à redécouvrir , à ressentir cette émotion en méditation…
    Est ce que je fais un blocage?
    Pour info..je suis un profil réfléchi!!!!
    Merci pour tous tes conseils et tes propositions de lecture. Grâce à toi , j’ai rencontré Christian Duchaussoy spécialiste en astrologie structurale.. J’ai trouvé l’entretien passionnant.. Cela m’ a permis de mettre en lumière la croyance inconsciente familiale qui m’a empêchée jusqu’ici d’être moi -même et d’être heureuser ..
    Merci Maxime et j’espère à bientôt à Pornichet pour la journée séminaire “la vague”

  2. Bonsoir à tous,

    Je suis dernièrement tombée sur l’ouvrage de Ekhart Tollé en librairie et je me suis donc lancée dans sa lecture. Il faut avoir les yeux bien ouverts pour le lire car le contenu est dense et mérite des pauses pour réfléchir régulièrement. J’avance et découvre une façon de voir la vie, assez intéressante il faut dire. Mais j’avoue que je suis bien loin de l’illumination dont parle cet homme. Cependant, j’essaye de mettre en place ses enseignements et je me dis que cela va forcément changer quelque chose, au fur et à mesure de son intégration dans ma vie quotidienne. Actuellement, c’est plus léger, et je me dis que c’est un début, peut-être et je l’espère l’illumination prendra la suite si je suis attentive à ce que mon égo ne dirige pas ma vie la plupart du temps. J’ai en tout cas, dans cet ouvrage, trouvé pas mal de réponse concernant l’égo. Ma question est la suivante: L’égo n’est pas que négatif? dans quelles circonstances peut il être quelque chose de positif?
    Merci

  3. Bonjour,
    Pas sure de suivre le coaching.
    Voici ma question:
    Comment faire pour retrouver le chemin de son coeur et etre proche de ses aspirations chères a notre etre? ( aussi bien professionnelles, affectives,reves désirs intimes).
    As tu des astuces, conseils?
    Merci de bien vouloir répondre a ma question essentielle pour moi en ce moment!
    Cordialement Pascale

  4. Bonsoir Maxime,
    Bonsoir à toutes et tous,

    Faire sa demande à l’Univers, voilà une pensée qui me plaît et que je pratique depuis un moment, notamment les soirs de pluie d’étoiles filantes, mais pas que.
    Arouna LIPSCHITZ souligne, regardez ce que vous recevez et vous saurez ce que vous avez vraiment demandé…
    Quand rien n’arrive justement, est-ce que la demande est mal formulée ou bien est-ce la réponse ?

    Merci de m’éclairer.

    Bonne soirée à toutes et tous !

  5. Bonsoir Maxime, Bonsoir tout le monde
    (Je précise que j’ai 32 ans et que je suis un 4 instinct sexuel)
    Le problème que j’ai envie d’évoquer ce soir à pour thème la vanité, le narcissisme.

    J’ai une faible estime de soi et me sent même inférieur aux autres mais paradoxalement , mes proches me perçoivent vaniteuse, arrogante , narcissique et orgueilleuse par moment.
    Ces moments sont:
    – quand je leur explique / enseigne quelque chose
    -et quand je leur rend service.

    En effet, je suis quelqu’un qui ne peut s’empêcher de partager mon savoir avec les autres et notamment avec mes proches ( à l’origine, je souhaitais devenir professeur) , et je fais cela de manière régulière.
    Mais souvent , ma famille perçoit cela comme étant de la vanité et du pédantisme et tout ceci , car ils scrutent mes émotions ( ils savent que je suis émotive) et remarque qu’après leur avoir appris quelque chose/ ou aidé dans quelque chose: je manifeste des signes visibles de satisfaction.
    Ils interprète cela comme étant la preuve que c’est mon narcissisme/ ma vanité qui ont motivé mes actions et non mon altruisme.
    Apres, je les sens gênés, agacés, font mine de détourner leur attention de moi, peut être avec un peu de jalousie parfois…et s’empressent de me montrer qu’ils savent déjà cela, qu’ils s’en fiche..bien qu’au départ, c’est eux qui me posaient la question.
    Je sens vraiment qu’ils me prennent pour une vaniteuse qui cherche à leur donner des leçons et à se montrer.
    1 que cache ce besoin irrépressible ( oui c’est une véritable nécessité pour moi!) d’enseigner aux autres ce que je sais ?
    2 comment me débarrasser de ce besoin encombrant ?
    3 si effectivement je manifeste de la satisfaction des que j’apprend quelque chose a quelqu’un , est cela de la vanité ?
    4 Comment reconnaître la vanité ? Et comment l’éviter?
    Merci à toi Maxime.
    Malheureusement, le mercredi , à ce créneau horaire, il est impossible pour moi d’être présente au coaching commun.
    Je souhaite à tous une agréable soirée.

  6. Bonjour Maxime, Bonjour Axelle, Bonjour tout le monde,

    J’aimerai me mettre à rêver ma vie avec sérénité. Le problème c’est que je n’ai jamais rêvé même lorsque j’étais enfant. Mon seul désir était d’être plus heureuse que mes parents. Je les voyais lutter et faire des rêves. Quand j’essayais de rêver ma vie, je ne voyais rien, je n’y arrivais pas. Rien ne venait. Alors que j’entendais les autres autour de moi dire : je rêve de ceci-cela, je rêve d’une vie comme-ci comme ça, moi rien, niet. Alors pour me rassurer je pense, je me disais que de toute façon rêver ne sert à rien car cela n’apporte que frustrations, colères, cris, déceptions, désillusions….

    Comment faire court sinon de passer les détails de ce qui m’a amené à cet état de fait. Je souhaite réhabiliter le rêve dans ma vie. Rêver ma vie avec sérénité. Je sais que rêver est important dans la vie d’un être humain. Dans ma vie d’adulte, chaque fois que j’ai tenté de rêver ma vie, des choses dures me sont arrivées. L’autre jour, j’ai essayé et là , porte fermée, et j’ai cru entrevoir, ressentir ce truc qu’on appelle peur. J’étais clouée sur place, pétrifiée. J’ai vite bouclé le truc et un quart de seconde je suis revenue.

    En conclusion, je comprends que je ne veux plus ni rêver ni envisager ma vie. Avec un peu de recul, je me dis “mais qu’est ce c’est glauque une vie sans rêve”! Mais chaque fois que j’envisage ma vie, tout s’effondre (rupture, maladie, décès d’un être cher….). Pour autant , je sais que rêver est important. Je voudrai tant rêver ma vie avec sérénité mais je n’y arrive pas. Plus rien ne vient . J’ai peur de rêver.

    Merci beaucoup par avance de m’éclairer là-dessus car là je bloque.

    Chaleureusement,

    Solen

  7. Bonjour Maxime
    En cours de formation sur l enneagramme…je désire profondément poursuivre l évolution que j ai commencée…profil réfléchi mâtiné de consciencieux, autant dire que quand je m auto observe….je manque encore énormément de pratique de l action…je sors de ma zone de confort petit à petit mais je doute encore…auparavant j agissais..et à la deuxième ou troisième étape de mon action…si le stresse montait trop ou que je commençais à me juger….descente…jugement et sauve qui peut dans la grotte…jusqu à nouvelle action…et schéma qui se répète. J en suis consciente…comment puis je faire pour 1. Passer à l action sans attendre d avoir le sentiment de posséder toutes les ressources et de pouvoir atteindre la perfection sic et ensuite comment surtout dépasser le stade de ma troisième étape sans tout abandonner….parce que commencer Ca je peux faire mais terminer c est pas encore au point ! Merci Maxime pour ta présence et ton écoute !

  8. Bonsoir Maxime et Bonsoir à tous!

    Mon intervention de ce soir est d’abord un témoignage et ensuite une question.
    Il y a 2 semaines, j’étais en vacances et j’avais prévu depuis longtemps plein de choses importantes pour moi, dont une épreuve sportive. Malheureusement, rien ne s’est passé comme prévu: je suis tombée malade, j’ai eu des soucis financiers et un proche brutalement décédé. Je me suis retrouvée épuisée et mon ego s’est mis alors à tourner à plein. Etant principalement un type de tête ( et de type 5), j’ai passé quelques jours affreux à ruminer, douter, réfléchir. Puis je me suis retrouvée face à des situations impossibles et des gens pas très cool et je subissais les événements sans savoir ce qu’il fallait faire. En bref je m’en suis pris plein la figure.
    Puis la date du fameux ” challenge” est arrivée, je savais que si j’annulais tout le monde allait me tomber dessus car plusieurs personnes comptaient sur moi. J’étais encore malade, triste et pas du tout prête. Puis au moment de la course, une espèce de ” colère” m’a pris et j’y suis allée à fond. Je me surprenais moi-même de cette force et de cette énergie. Finalement je me suis blessée en cours de route et j’ai dû stopper net. Mais peu importe!!! Malgré tout il s’est passé quelque chose d’important car depuis cet instant ( donc depuis quelques jours) je me sens particulièrement bien même si je n’arrive pas clairement à me l’expliquer. C’est comme si cette ” colère”apaisante continuait de me mouvoir et de vibrer.
    Hier j’ai écouté ton cours sur les “piliers de l’ego” qui a fait écho: je retiens cette espèce d’énergie presque” animale” ( centre du ventre?) que j’ai ressentei et qui ma donné comme un équilibre.
    J’espère ressentir et installer au besoin cet état interne très subtil qui me permet ( il me semble) d’aligner mes 3 centres ( ventre, tête et cœur).
    Que s’est-il passé à ton avis Maxime? Que dois-je retenir de cette expérience?
    Bonne soirée à tous.

  9. Bonjour,

    Mon principal problème est que je suis une dépendante affective. J’en ai pris conscience, je l’ai (presque !) accepté et je travaille pour y remédier mais de manière désordonnée sans doute. J’aimerai terminer avant d’avoir commencé !!

    J’ai un profil entreprenant mâtiné de consciencieux.

    Outre le fait d’être désorganisée dans ma façon de travailler sur moi (je multiplie les lectures, je commence par tous les bouts, mon cerveau bouillonne de multiple questionnements..) je pratique beaucoup la procrastination dans ma vie quotidienne et cela est source de grosses crises d’angoisse.

    En début de journée je fais une liste des choses importantes à faire. J’en exécute quelques unes mais ne peux m’empêcher d’en faire d’autres non prévues. L’angoisse monte au fur et à mesure que la journée avance et que je me rends compte que je ne parviendrai pas à accomplir tout ce que j’avais prévu. En découle donc une grosse crise d’angoisse que je parviens à présent à calmer avec un exercice de méditation (technique à améliorer avec plus de pratique)….mais le lendemain ..ça recommence malgré ce que je mets en place pour y remédier.

    Tout cela est éprouvant.

    Quels sont tes conseils pour sortir de ce fouillis dans ma tête, de cet engrenage, de cette propension à générer l’angoisse et à faire grossir la pelote de ficelle qui se trouve dans mon plexus solaire ?

    Merci et bonne soirée à tous.

  10. Bonjour à tous, merci Maxime pour cette nouvelle invitation… Je suis l’observateur et l’ acteur de ce que je vis, je choisi d’installer mes essences et d’être conscient de l’instant présent… Mais, mon ego me dit souvent ” Comment peux-tu être certain que le libre arbitre existe vraiment ?” et parfois je doute “est-ce bien moi qui décide ici et maintenant… Ou est-ce que la vie a déjà tout écrit en me laissant juste l’illusion que je suis aux commandes de mon existence…”
    …Si la vie,l’univers décide tout pour nous, il ne sert à rien de s’en faire pour quoi que ce soit. Car dans ce cas, il n’y a aucune chose que l’on puisse créer ou modifier puisque tout est obligatoirement comme ça doit être, d’ instant en instant… De ce point de vue, l’ histoire est déjà intégralement écrite et seule la succession des instants présents que nous percevons nous laisse croire qu’il y a un futur qu’on pourrait influencer…
    …Au contraire, nous sommes peut-être responsable à 100% de ce que nous vivons (sans choisir la forme qui ne nous appartient pas). Ou, au moins, nous avons peut-être une marge de manœuvre sur le cours de notre vie (petite ou grande), CE QUE J’ESPERE. Dans ce cas, notre présence consciente, notre hauteur, notre intuition, sont nos meilleures alliées pour prendre les bonnes décisions à chaque instant…
    …Existe t’ il des indices prouvant l’ existence de notre libre arbitre ? J’ en suis pas sûr, et j’ aimerai bien ton avis sur la question…
    … Que je sois pilote ou passager, je suis heureux de progresser sur mon chemin, c’est vraiment super d’avoir découvert le blog et de partager ces moments avec vous tous… Merci beaucoup Maxime pour tout ce que tu nous apportes.

  11. Bonjour Maxime , bonjour tout le monde

    Je voudrai savoir comment se debarasser d’habitude compulsive que j’ai depuis des années ? Je pensais que la meditation m’aiderai mais je vois que ça ne suffit pas .

    Merci Maxime

  12. Bonjour Maxime et bonjour à tous,
    Je ne peux malheureusement pas être avec vous ce soir.
    Je n’ai pas encore de question particulière, mais celles posées plus haut sont très intéressantes, elles me suffiront 🙂
    Je vous souhaite à tous un très bon moment et j’espère vous rencontrer le 9 avril 🙂

  13. Bonsoir Maxime, bonsoir à tous

    Je ne peux pas assister au coaching du mercredi mais j’ai plusieurs questions:
    comment être authentique et soi-même face à un inconnu? En clair, jusqu’où peut-on se livrer sur soi-même?

    Dans le prolongement de cette question, j’aimerais aussi que vous développiez: “être soi-même authentique attire des personnes authentiques.”
    La vie nous confronte à des personnes manipulatrices auxquelles il n’est pas toujours possible d’échapper: je pense notamment à des collaborateurs ou des supérieurs hiérarchiques, le père ou la mère de nos enfants, etc. L’observation et la pleine conscience sont certes de précieux alliés. Ils impliquent aussi du recul et de la retenue face à ces personnes. Comment articuler authenticité et protection de soi-même?

    Un très grand merci pour votre aide toujours précieuse et … rdv le 9 avril.

    Corinne

  14. Bonjour
    J’ai eu un soucis technique hier soir et n’ai pas pu assister à la fin du webinaire ni remercier et dire au revoir à tout le monde.
    Comme d’habitude, ce coaching m’a énormément apporté.
    Merci Maxime, merci tout le monde.
    A bientôt,
    Solen

  15. Bonjour Maxime,
    Toutes mes excuses, je viens de réécouter le coaching et j’ai entendu ta réponse a ma question oups!
    Je m’excuse donc et Merci pour ta réponse !
    Pascale

  16. Bonjour Maxime,

    Je souhaiterais pouvoir poser deux petites questions.

    Notre profil de personnalité est-il modelé par notre éducation ? Je constate que mes parents, mes frère et sœur et moi avons le même profil, d’où cette question, même si nos chemins sont différents.

    La seconde a trait à l’histoire de la petite âme. Peut-on considérer que notre profil de personnalité, et donc les difficultés que nous rencontrons et qui en découlent, représentent en quelque sorte, ou du moins une partie, de la “mission” que nous avons choisie pour cette vie ?

    Merci par avance Maxime pour tes réponses.

  17. Bsr Maxime
    Voici ma question pour le coaching n13 que je ne pourrais pas suivre.
    Je fais régulièrement la méditation préparation des évènements pour installer les Essences.
    Crois tu que cette méditation de co création active peut amener , attirer a moi ma quete actuelle?:
    Un nouveau travail a temps partiel plus plaisant que celui actuel avec un salaire correct?
    Je pratique a d’autre niveau comme les loisirs par exemple et cela marche trés bien!
    ps pour ma part je m’active dans ma recherche!
    Merci pour la réponse
    Pascale

  18. Bonsoir à toutes et à tous,

    De type “réfléchi”, j’ai posé des actions pour enfin parvenir à concrétiser mes projets. Cela fonctionne, et je sens que je suis vraiment sur la bonne voie. Beaucoup de changements positifs voient le jour et, notamment, plus de procrastination, ce qui est tip top 😉

    Depuis que j’ai mis en place toutes ces choses qui me bloquaient, je me sens changer aussi. Je me sens plus ancrée dans le monde, plus active, plus engagée et plus… concrète 😉 Cela me déconcerte un peu car du coup, je ne me sens plus vraiment en phase avec le type auquel je pensais m’identifier à savoir le 4 ! J’avoue que j’ai pris beaucoup de retard sur les modules parce que j’avais besoin de prendre du recul tellement je n’étais plus certaine de rien !!! Et avec le module sur les “compulsions de chaque type”, je me sens perdue 😉 Il est vrai que quand j’avais cherché mon type, le 4 arrivait en premier (8) suivi de près par le 8 et le 9 (7.5) et le 6 (7). A ce propos, je suis excessivement surprise par le résultat obtenu en 8 !!!!!

    Que se passe-t-il Maxime ? Est-ce que selon toi, je me suis trompée de type dès le départ ou bien le fait que je me retrouve de plus en plus dans les autres types, et notamment ceux cités précédemment, est un cheminement “logique” à ce stade de la formation ?

    Je ne pense pas pouvoir être présente pour le coaching, mais je vous écouterai en différé.

    Merci pour votre écoute et pour votre aide, bonne soirée à tous.

    Nath 21

  19. Bonjour à tous !
    Bonjour Maxime,

    Je n’ai pas de question précise aujourd’hui. Simplement car j’en ai trop 😉
    J’ai pris énormément de retard dans ma formation, et c’est un peu le chaos dans ma vie pour le moment (mais ce n’est pas négatif selon moi).
    J’essaye de veiller avant tout sur ma santé car je fais ces temps-ci souvent des malaises avec douleurs au cœur (j’ai contrôlé chez le doc, le cœur va bien, ouf !) et je pense qu’il s’agit de crises d’angoisse, de stress, de surmenage.
    Bref, je voulais juste te dire ici un nouveau merci Maxime car quand je perds pied, j’essaye de méditer, et avec les méditations guidées et ta voix apaisante, c’est pour le moment ce qui me permet le mieux de me recentrer et de me « rassurer » sur moi-même.
    Voilà, je vais continuer dans cette voie de « recentrage » et je reviendrai ensuite parmi vous pour avancer.
    De gros bisous à tous.
    Vanessa

  20. Bonsoir Maxime, bonsoir à toutes et à tous,

    Moi non plus, j’ai pas vraiment de question à poser pour ce nouveau coaching commun.
    Je confirme que, comme tu le disais lors du séminaire et dans plein de vidéos, arrêter de se projeter et profiter du moment présent, ça rend vraiment zen (enfin, sauf chez le dentiste 😉 ). Maintenant que j’ai évolué dans mon parcours professionnel, toutes les bonnes choses s’enchaînent, ça fait effet “boule de neige” : je suis en formation jeudi et vendredi pour pouvoir assurer des remplacements de longue durée à court terme (c’est prévu pour juin) alors que je ne suis en poste que depuis le 1er mars ; j’ai trouvé d’autres clients qui me permettent de diversifier mes interventions ; mon bailleur a enfin accepté ma demande de changement de place de stationnement (bon, ça fait quand même un an que je le relance sans arrêt pour ça aussi, lol), j’espère avoir une bonne nouvelle à la fin du mois car je passe en conciliation avec mon précédent employeur, j’ai une vie sociale plus “riche” car je suis invitée plus souvent qu’avant et pour l’instant, c’est que du positif..
    Moi aussi, je ne suis pas à jour de la formation car tout arrive en même temps et je gère au fur et à mesure pour ne pas me laisser submerger et ça fait du bien ; avant, je détestais le mois d’avril que je trouvais plat et creux, cette année, je suis à la limite du surbooking (j’ai un agenda de ministre) ! 😉
    Je veux juste dire à ceux et celles qui ont peur d’aller au-delà de leur zone de confort pour réaliser leurs rêves que c’est un sentiment naturel mais trouver le courage de la dépasser, c’est encore meilleur après.
    Je sens les choses changer en moi et j’ai confirmation par les personnes qui m’entourent.
    Je serai là vers 18h30 pour écouter ce coaching commun, ma cliente du soir étant très compréhensive. 🙂
    Bonne soirée à tous.

  21. Coatching numéro 13 question?
    Maxime Bonjour!
    Pourrais-tu me parler de la quatrième dimension et de l’ère du verseau.
    C’est quoi au juste que çela veut dire?
    Sommes nous arriver dedans?
    Merci beaucoup Maxime de me répondre cela va beaucoup m’éclairer! Tu as été précieux pour moi dans mon parcours.
    Claire de Québec

  22. Bonjour Maxime,
    Bonjour à toutes et tous,

    Je trouve la Vie de plus en plus belle depuis que je suis plus consciente.
    Le chemin que j’arpente est jonché de belles rencontres et de belles surprises et je m’émerveille d’instant en instant.
    Je suis plus ouverte aux événements et de moins en moins dans l’attente même si, parfois, je souhaiterais que des choses se produisent, mais bon, le lâcher prise est un ami qui me veut du bien.
    Je viens de terminer de lire “Le jour où j’ai appris à vivre” de Laurent Gounelle et je suis très heureuse de son contenu plein de Sagesse et de quiétude.
    Je n’ai pas vraiment de question également, juste envie de partager avec vous la plénitude et la confiance en la Vie que je ressens. C’est authentique et totalement réalisable et en plus à la portée de tous.

    Belle soirée à toutes et tous
    Merci Maxime

  23. Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Je travaille beaucoup en ce moment sur l’ensemble des croyances qui construisent le mental d’une personne et je fais mes expérimentations directement sur moi. Je suis volontaire bénévole 🙂 🙂 🙂
    Ma question porte sur la concrétisation des désirs que l’on porte en soi. Tu nous a expliqué comment le matérialiser par la méditation puis par les actions. Quand un désir ne se matérialise pas malgré cela, c’est qu’une croyance (ou des croyances !) l’en empêche. Comment la rendre consciente ?
    Merci Maxime et bon courage pour tes préparatifs de la vague 😉
    Bonne soirée à tous !

  24. Bonjour Maxime, bonjour à toutes et à tous. Je suis heureux de vous retrouver pour notre coaching !
    La dernière fois j’ai noté deux phases superbes que j’ai envie de repartager : ” ce qui nous arrive est bon pour nous (même si on ne le comprends pas ou pas tout de suite) ” & ” ce qui ne nous arrive pas nous protège “… Je trouve que c’est une belle façon d’ aborder les événements et d’avoir confiance en la vie.
    Je mesure de plus en plus l’importance d’installer mes essences au quotidien et de me demander comment je me sentirais dans cette journée si tout se passait au mieux. Tes méditations sont très chouettes pour ça et portent leurs fruits !
    En étant encré, présent à l’ autre et à soi, j’ ai découvert à quel point c’ est fabuleux quand on a la chance de voir en l’autre toute la bonté et la douceur qu’on émane. Quel beau miroir… Je dis “voir”, car cela passe par le regard, mais en fait, il y a comme une disparition de l’individu et des distances… Quel ressenti de bien être ! Cela semble réciproque et parfois venir de l’autre, mais j’intègre petit à petit que c’est en soi… Est-ce bien ça ? C’est tellement surprenant… Je ne sais pas trop comment comprendre ce qui se passe et comment ça fonctionne… Ce qui est certain c’est que ça se passe en présence d’une autre personne physique, bien réelle comme nous. Mais pas en présence de toute les personnes qu’on croise… Ni quand on est seul…
    Est-ce parce que certaines personnes sont plus encrées avec une présence consciente ? Ou, est-ce parce que ces personnes ont un niveau vibratoire compatible avec le notre ? …
    Un petit rappel de tout ça va me faire beaucoup de bien. Merci d’ avance Maxime pour ta réponse. Et merci à chacun de partager ici, dans notre camp de base, c’est vraiment fort en enseignement !

  25. Cher Maxime, chers tous et toutes,

    Depuis le séminaire, j’ai en tête une espèce de schéma de la résistance passive qui se profile dans mon esprit. Alors je me suis retournée vers les vidéos de la formation connaissance de soi de nouveau pour tenter de comprendre un peu plus. Qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir que le profil de type entreprenant tend vers cette attitude dans son mécanisme de défense. Alors qu’au départ, l’observateur, le réfléchi, celui qui croit toujours manquer de ressources pour avancer était celui qui me dominait. Est-ce dû à la prise de conscience justement de mes ressources intérieures et d’y avoir beaucoup plus confiance? C’est comme si le séminaire était venu clôturer une partie de mon travail (identification et prise de conscience de mon manque de ressource intérieure qui me faisait souffrir) pour en commencer une autre partie. Car du coup, je réalise que le manque de ressource (pas assez de cofiance, pas assez de force,pas …..) n’est pas le problème et me renvoit à cette jolie notion de procrastination ! Et quand j’y pense, je sens que c’est ce qu’il faudrait que j’aille visiter mais je sens une méga grosse résistance mélangée de peur, de tension et même d’irritation.Et que même accueillir ça, ç’est un peu chaud! Suis-je dans la bonne direction? Est-ce normal de “naviguer vers un autre profil” quand un travail est fini? Et du coup, est-ce que ça va se passer encore une fois la problématique de la résistance passive sera résolue? Et est-ce que nos motivations changent si le problème n’est pas notre comportement ? puisque , si j’ai bien compris , le comportement est une traduction de nos motivations . Est-ce là que réside le principe de notre évolution tout au long de notre vie? puisqu’il semble que ce qui nous motive à une période de notre vie ne soit pas la même chose à une autre période? ou bien , certaines personnes seront motivée par la même chose toute leur vie?

    Voilà tout le questionnement du jour. J’espère que cela n’est pas trop brouillon pour éclairer ma lanterne.

    Je serai présente ce soir .

    Merci par avance Maxime.

  26. Bonsoir Maxime,

    je suis désolée mais je n’ai pas accès à la page de commentaire du coaching commun de demain.

    Voici donc mon profil ennéagramme :

    les calculs : je trouve A+Z = 9, entreprenant plus compétent, donc fonction 3, développement, profit, efficacité.

    Les fonctions 1 et 7 ont également des scores élevés : 7,5 toutes les deux.

    Ma fonction ennéagramme est donc type 3, battant (développement, profit, efficacité).

    J’ai toujours impressionné mon entourage par ma ‘capacité à faire’ au bureau comme à la maison.
    Le plus difficile pour moi est de ne pas me noyer dans l’action, d’arriver à interroger mon monde intérieur pour savoir si ce que je fais a du sens, pour moi, pour les autres,
    D’arriver à comprendre que les autres ne sont pas forcément dans le même mouvement, d’arriver à ne pas les brusquer. Il faut que je m’écoute plus et que je m’autorise à lâcher prise parfois. Je voudrais mieux relier le cerveau analytique (l’intellectuel) aux émotions. Je suis clairement orientée ‘solutions’ et j’ai un côté très ‘froid’ dans la résolution des conflits.

    Pour progresser, je veux garder cette capacité d’action mais l’assouplir, arriver à faire de plus en plus ce que j’aime et pas ce qu’il est forcément nécessaire ou obligatoire de faire . Me poser la question régulièrement : si je ne fais pas ça, quelles seraient les conséquences ? M’ouvrir plus à moi-même et par la suite aux autres.

    Ma question est la suivante : j’ai été particulièrement intéressée par le mini séminaire sur la dépendance affective, j’aimerais pouvoir approfondir sur des situations concrètes.

    Comment je peux m’y prendre?

    Merci Maxime et à bientôt

    Sophie D.

  27. Bonjour les gens. Ma question ce soir est sur l’oubli de soi .La limite entre s’ouvrir à l’autre tout en respectant ces valeurs. Rester dans l’inconfort m’oblige à trouver des stratagèmes créatifs,Quand j’y arrive, c’est un vrai ressourcement et quand je n’y arrive pas, c’est l’inverse un épuisement. j’ai du mal à m’exprimer par écrit, j’espère pouvoir me faire comprendre à l’oral avec toi ce soir.

  28. Bonsoir Maxime, bonsoir à tous,
    J’espère qu’il est encore temps pour ma question.
    Pourrais-tu nous expliquer à quoi on reconnait “à coup sûr” l’homme (ou la femme pour ces messieurs) de sa vie ?
    Peut-on se tromper ? Si on laisse passer le train, se représente-t-il une seconde fois ? Est-ce qu’il y a pour chacun d’entre nous une personne qui nous correspond et qui se présentera à un moment donné ? Peut-il y en avoir plusieurs en fonction des moments de la vie, de notre évolution ?
    Merci par avance pour tes réponses. Je ne sais si je pourrai être à l’heure ce soir.

  29. Bonjour à tous. Heureux de vous retrouver dans notre camp de base… Merci Maxime pour cette nouvelle invitation 🙂 … Je n’ai pas vraiment de question, mais j’ai envie de partager un ressenti. Je suis certain, que ton analyse m’aidera une nouvelle fois à avancer sur mon chemin ! Je suis indulgent avec moi, mais je me trouve trop lent à prendre des décisions… En effet, j’ étudie toujours les différentes options très méticuleusement… C’est long et parfois au final, je ne fais rien… Je me rappelle quand j’ avais fait le test ” connaissance de soi” … Je n’avais presque pas obtenu d’ ” entreprenant” et j’avais un équilibre presque parfait entre “consciencieux” et “réfléchi”. C’est sans doute une explication… Évidemment maintenant, je m’ observe en conscience et me rends compte de cette habitude. Elle me fait perdre énormément de temps dans mon évolution personnelle et professionnelle… Or la vie est courte… Malgré cette prise de conscience, j’ ai encore du mal à passer à l’action pour changer la moindre petite chose… Et, par facilité ou manque de ressources (?), j’ai tendance à me dire que la vie me mettra face à ce qu’ il me convient au bon moment… Mais cette passivité me gêne, car j’ai l’impression de ne pas etre l’acteur au commande de mon avenir ( c’est peut-etre uniquement mon ego qui se plaint ) … D’un autre côté, j’installe mes essences et je constate des améliorations dans ma perception de mes journées (mon niveau vibratoire change et attire mieux ce qui me convient ; là, je suis un peu créateur) … Passif ou créateur… J’y vois de la contradiction… Il faut dire que quand je me demande ce que je veux vraiment, souvent je ne sais pas… Et j’ ai très rarement les “trippes” qui me répondent et qui m’ indiquent le bon chemin… L’ intuition ” ventre, tête, coeur” est encore rare chez moi… A moins que je ne sache pas encore bien l’ écouter… C’est souvent quand je me dit ” je ne peux pas ne pas faire ça” que je passe à l’action ! Il faut que j’arrive à mieux voir les intuitions, les signes, qui me permettraient de savoir vers quels objectifs je dois me diriger. Merci d’ avance pour tes remarques.

  30. Bonjour Maxime et à tous,

    Heureuse de vous retrouver une nouvelle fois pour ce rendez vous incontournable!
    J’ai dernièrement visionné la passionnante video que tu avais partagée sur ton blog: ” La puissance de l’intention “…
    Je n’ai pas de question particulière mais j’aimerais partager avec vous ce sujet de l’INTENTION.
    Personnellement j’ai longtemps focalisé sur un “problème ” précis qui était une relation amoureuse. Je me suis tournée vers un psy pour comprendre ( comme tout bon type 5) tous mes blocages, fonctionnements, mes peurs etc..
    Ton blog et la connaissance de mon profil de personnalité m’ont beaucoup aidée aussi et je t’en remercie Maxime.
    Toutefois ce travail d’introspection bien qu’il soit nécessaire me paraissait insuffisant pour ne plus être dans l’attente.
    Puis la lecture d’Eckart Tollé entre autres m’a vraiment bousculée…Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? Je retiens le mot “pacification ” pour dire ce que je ressens aujourd’hui
    Plus de problème et plus d’attente bien que tout ne soit pas rose tous les jours. Mon problème de départ se transforme en une “intention” que j’apprends vraiment à clarifier, qui vient de moi et que j’envoie à la vie. Et d’ailleurs cette intention en appelle bien d’autres..Comme quoi, si nous cherchons une réponse dans un domaine précis, peut être qu’il faut avant tout grandir dans tous les domaines de sa vie car tout va ensemble.
    J’espère que j’ai été assez claire dans mes propos.

    Qu’en penses tu Maxime?

  31. Bonsoir Maxime, bonsoir a tous,
    J’aurai bien plusieurs questions a poser au moins deux mais comme il faut choisir, j’opte pour celle plus dans le domaine relationnel et affectif.
    J’ai pas mal travaillé sur l’estime de soi sur la vision que nous sommes d’abord l’amour , l’abondance sans avoir cette notion de manque ou la nécessité d’aller chercher a l’extérieur de soi!
    Ce faisant , je me vois de plus en plus ne plus rien rechercher du tout a l’extérieur et chez les autres comme un détachement “absolu” ou se vivant comme prioritaire dans ma présence au monde;
    Du coup ( je suis celibataire depuis pas mal de temps et un peu solitaire aussi au niveau des amis) je n’arrive plus a laisser entrer quelqu’un dans ma sphère intime privée.
    Comment établir la bonne ditance , le bon lien avec l’autre ?
    Comment etre avec etre en lien en etant “autonome” affectivement ?
    Comment aimer en se sachant en fait entier? et surtout avoir envie de vivre la relation?
    je ne sais pas si je me fais bien comprendre!?
    L’expérimentation est sur la voie ryale pour résoudre cette “opposition ” apparente!
    Merci d’avance pour la réponse et salut a tous!
    Pascale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *