17 ème Séance de
Coaching commun

Les Questions/Réponses en direct !

Retour vers vos "Espaces formation"


17 réponses à “Coaching commun N°17”

  1. Bonsoir à tous les participants et à Maxime!

    Je n’ai pas encore eu l’occasion de participer aux coachings communs parce que le créneau horaire ne m’arrange pas, mais j’écoute les enregistrements et j’apprends beaucoup ! Et régulièrement lors des “travaux pratiques” que la vie m’envoie je pense à vous et ça me fait du bien, je trouve réconfortant l’idée que vous êtes tous là aussi, je me sens moins seule dans les moments difficiles. Donc vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais vous apportez un peu de bonheur juste par votre participation à cette formation, par votre implication, et je voulais vous en remercier. 🙂

    Je me présente rapidement : Je m’appelle Valérie, j’ai 31 ans et une petite fille de 3 ans que j’élève seule. J’habite sur l’ile de Ré où je travaille le matin dans un village de vacances et le soir dans les marais salants où je cueille la fleur de sel. Je me suis séparée du père de ma fille il y a 2 ans. Ca se passe plutôt bien entre lui et moi. Je n’ai pas de relation de couple pour l’instant mais j’ai beaucoup travaillé sur la dépendance affective et j’apprends à apprécier ma seule présence 😉

    J’ai une question par rapport à la sphère professionnelle: J’ai des idées et des envies, j’aimerais écrire et faire un blog, mais je n’arrive pas à me lancer. Je repousse tout le temps, je trouve des excuses, et j’en suis consciente mais je ne sais pas comment trouver ce petit coup de pouce qui me ferait démarrer, puis tenir sur la longueur ! Aurais-tu des pistes pour moi?
    Je sais “intellectuellement” que c’est de la peur de ne pas être reconnue, mais comment l’intégrer et la dépasser?

    Je pense avoir un profil 5, “accumuler des savoirs pour se préparer à entrer dans le monde” ça me parle vraiment, ça m’aide beaucoup pour le moment de m’observer plonger dans mes livres et mes connaissances chaque fois que j’ai une peur qui se manifeste ! Et aussi “le 5 pense que le soutien n’est pas fiable”. J’ai pris conscience qu’en effet c’est ce que je pense souvent, ce qui m’empêche de demander de l’aide, ou de m’appuyer sur d’autres pour évoluer et ce n’est finalement qu’une croyance limitante.

    Donc me voici 🙂

  2. Bonjour Maxime, bonjour à tous,
    Je ne serai pas parmi vous ce soir, n’ayant aucun accès internet où je me trouve.
    On parle beaucoup de signes, de guides, etc.
    Peux-tu nous parler de nos guides si nous en avons ?
    Peut-on communiquer et comment avec eux ?
    Comment être sûr qu’ils nous répondent ?
    J’ai conscience que ces questions peuvent surprendre, mais il m’est arrivé quelque chose d’assez troublant et j’aimerais savoir si effectivement nous avons des guides.
    Je suis vraiment désolée de ne pas pouvoir participer, ces séances de coaching commun sont vraiment top.
    Merci pour tes réponses Maxime et bonnes vacances à tous.

    • Bonjour Martine,

      Tes questions sont très pertinentes et intéressantes…

      M’autorise tu Maxime à parler de mes propres expériences et connaissances?

      De ce que je sais ( ou pas) nous avons tous au moins un ou plusieurs guides dans l’astral. ( défunts, anges gardiens).

      Pour ma part, ce sont toujours eux qui rentrent en communication avec moi…jamais l’inverse. Cela arrive très souvent sous la forme de rêves, d’intuition puissante, par la méditation ou tout simplement les signes de la vie.

      Je pense sincèrement que la communication avec nos guides et très organisée d’en haut et que l’on viendra toujours te délivrer des messages ou te guider pour te faire avancer sur ton petit bout de chemin au moment opportun….Inutile de vouloir provoquer quelque chose car c’est déjà tout simplement decider en haut et on peux pas y faire grand chose Martine.

      Après pour “être” davantage et ainsi que toutes communications soient plus fluides, la présence est grandement nécessaire. Essaie la méditation le soir par exemple avant de te coucher ou toute activité qui te permet de t’aligner.

      Tout est programmé en haut…on ne peut pas provoquer la vie ou ce qui doit nous arriver ou les choses que l’on doit apprendre dans cette vie. Après, c’est mon simple vécu, je t’apporte mes petits cailloux.

      Mais si tu penses que c’est important pour toi, ta question n’est pas un hasard non plus…contacte un médium, c’est un expert pour rentrer en communication avec nos guides. Si tes intentions sont claires, cela ne peut que t’apporter des résultats .

      Mille merci de poser ces questions en tout cas, c’est passionnant .

  3. Bonsoir à toutes à tous, coucou Maxime,

    Je ne pourrai pas être présente ce soir car je termine mon travail trop tard pour vous rejoindre. Je voulais vous dire que depuis que j’ai fait la constellation familiale dont je vous ai parlée lors du dernier coaching commun, c’est le top vraiment.
    Suite à ça, les quatre accords toltèques sont venus à moi ou peut-être est-ce moi qui suis allée vers eux 😉 Maxime vous en parlera bien mieux que moi. En tout cas, ces accords ont contribué à faire évoluer ma perception des choses et notamment le deuxième qui dit : “quoi qu’il arrive, n’en fais pas une affaire personnelle”. Ce n’est pas tout de suite évident de l’appliquer mais quand on y parvient, je peux vous dire que l’on s’évite bien des souffrances et des prises de tête inutiles 😉 Vous savez Mr ego qui ronchonne tout le temps et qui rumine sans arrêt au point de vous empêcher de dormir…le bougre 😉

    Les accords toltèques nous invitent à faire notre “inventaire” des croyances que nous avons accumulées au fil de notre vie. Celles qui nous empêchent d’être nous, et qui contribuent à notre auto sabotage (je fais ici un clin d’oeil à Valérie dont j’ai lu le message plus haut car je suis dans le même cas que toi ;-)) mais aussi répertorier nos croyances positives (car il y en a) et qui nous aident à avancer.

    Ma question est : comment faire cet inventaire ? car si certaines croyances nous viennent spontanément à l’esprit, je me rends compte que d’autres sont tellement enfouies dans notre subconscient qu’elles échappent à notre vigilance. Pour mon cas, je m’aperçois que certaines croyances que je juge négatives et contre lesquelles je me suis insurgées consciemment tout en croyant dur comme fer que je les avais vaincues, font encore partie de mon mode de fonctionnement automatique.

    Voilà, j’attends avec impatience de pouvoir vous écouter en différé. Ce nouveau coaching commun va être encore passionnant, je le sens et plein de ressources pour nous tous.

    Je vous fais de gros bisous et je vous dis à bientôt.

    Valérie21 😉

  4. Bonjour Maxime, Bonjour à tous.

    Je n ai pas vraiment de question mais un problème à partager. Ça peut sembler étrange mais je n arrive pas à mettre de sens profond à ma vie.
    Je travaille du mieux que je peux et ça me plaît. ; j élève mes 2 enfants du mieux que je peux, seule et ça ne me plaît pas, mais ça changera peut être un jour.
    Nous passons de bonnes vacances tous les trois, c est positif mais bien loin de mon idéal familial.
    J arrive de plus en plus à faire des actions qui ont du sens par rapport à mon état interne mais je n arrive pas à relier tout ça dans une direction plus générale. Ma vie reste un combat et cela est lié je pense à la fois au manque de sens et aux travaux de deuil non terminés.
    J ai vu la vidéo question réponse sur le sens de la vie et également le module 13.
    Si je pouvais avoir quelques pistes de réflexion supplémentaires,

    Merci
    Sophie.

  5. Bonsoir à tous, bonsoir Maxime

    Voila maintenant un mois, que je me sens en situation d’échec dans tous les domaines de mon existence.
    je cherche depuis 3 mois du travail, ou une idée pour monter ma propre entreprise et je ne vois rien qui me correspond réellement ou surtout qui me satisfasse dans mes convictions.
    Suite à un déménagement mes relations avec ma compagne se sont complétement détériorer, je veux bien entendre que mon inaction me pèse énormément et me rend difficilement supportable.
    J’ai toujours favorisé mon univers professionnel à ma vie familiale et justement actuellement je souhaite concilier les deux, car j’ai toujours souffert de cette opposition.
    Et je ne parviens pas à équilibrer les deux. ET je reste bloquer dans cette situation ou aujourd’hui toutes ces crises réunis m’empêchent de voir d’autres solutions et me maintiennent dans un état affectifs complétement bouleversés.
    Faire des choix, mettre des priorités avec la peur de tous rater.

    Merci
    Emmanuel

  6. Bonsoir Maxime, bonsoir tout le monde
    (Rappel: je suis une femme/32 ans/réfléchie/instinct sexuel/profil 4)

    J’espère que tout le monde profite de l été pour se ressourcer…
    Maxime, aujourd’hui, j’aimerai régler un gros problème :
    ne pas être dans mon ego quand je discute avec quelqu’un.   

    Je m’explique : quand j’engage une conversation avec quelqu’un, souvent, c’est ceci qui se passe:
    -avant même de commencer à échanger avec l’autre: j’ai une IDEE  DERRIÈRE LA TÊTE :  PARAITRE ORIGINALE aux yeux de mon interlocuteur…
    Je cherche à l’ étonner , le surprendre, l émouvoir, lui montrer mon savoir ( quelque fois )et plus grave encore …je CHERCHE A LE CONVAINCRE
    ( =de plus,je suis susceptible et me vexe vite quand on ne me donne pas raison / ou quand on ne cherche pas à suivre mes conseils ou même, juste quand on ne partage pas mon émotion)
    Et aussi ..je cherche aussi à lui FAIRE LA MORALE : je suis très moralisatrice (je ne manque pas une occasion pour faire des reproches !) et à dire,après : je te l’avais dit! Tu vois…j’avais raison!
    -j’ai un besoin de contrôler/orienter les sujets de conversation vers les sujets qui m’intéressent: moi, c’est les sujets “grave”( à forte sensations) qui m’animent : les sujets de fond ( politique, religion,…) . En revanche, je n’ai aucune énergie à parler de chose de la vie courante( choses matériels, banalités ….).
    – je ne sais pas écouter : je parle beaucoup , coupe souvent la parole, monopolise la parole =écouter est un exercice très difficile pour moi..

    Tout ça , ça fait beaucoup….

    Moi et mon interlocuteur ressort de ces échanges épuisés, frustres et stressés..
    C’est très pénible et fort désagréable de discuter avec moi et je voudrai que ça change!
    Je voudrai discuter de manière sereine, DESINTERRESSEE, légère, …
    échanger juste pour le plaisir de l’échange, sans volonté de convaincre ni aucune autre intention caché
    J’aimerai aussi être capable d’écouter l’autre sans devoir faire de GROS efforts.

    Pourriez-vous rappeler à tous, Maxime, ce que devrai être une discussion, et qu’est ce qui n’est pas une discussion?
    Comment expliquez vous, ceci ? Pourquoi le simple échange est une bataille ?
    HELP Maxime SVP .Merci du fond du cœur

  7. Bonsoir Maxime,
    Bonsoir à toutes et tous,

    Le chemin vers plus de conscience est épanouissant et les habitudes malsaines sont autant de points à traiter…
    Par laquelle commencer ?
    Le temps passe inéluctablement et les vieilles frustrations et émotions négatives refont surface…
    Parfois, le découragement se pointe aussi.
    Je sais que les bonnes actions viendront et que les bonnes ondes attirent les bonnes personnes et les bons événements…
    Garder un taux vibratoire de qualité demande encore de l’attention et de la volonté (la méditation et l’art sont les plus belles voies pour le maintenir).
    Que faire qui n’ait pas été expérimenté ?
    Quelle voie reste inexplorée ?

    Merci d’avance pour ton attention.
    Je ne serai pas présente ce soir et je vous souhaite un agréable moment.

  8. Bonjour à tous,
    Voici ma problématique du moment: Depuis 1 an, mon ex mari voudrait qu’on se redonne une chance de reconstruire une vie de famille et de couple. J’ai beaucoup souffert avec lui, mais l’ai aussi beaucoup aimé, en tout cas je le croyais, mais en fait c’était plus de la dépendance affective aussi bien de son côté que du mien. Au jour d’aujourd’hui, j’ai beaucoup avancé en travail personnel et me sent assez libre pour vivre ma vie pleinement (les personnes rencontrées ou écoutées sur mon chemin de vie m’ont aidé en cela, merci Maxime d’ailleurs pour les quelques mots échangés en coaching communs).
    Mon ex mari a fait un burn out l’année dernière et changé de vie depuis (boulot, séparation, suivi psychologique pour mieux se comprendre), il dit avoir changé, évolué depuis et gagné en maturité. J’ai envie de nous laisser une chance, mais mes peurs (de souffrir, qu’il ne soit pas reglo…) remontent très vite. En même temps je le sens tellement sincère, que je me dis qu’il faut être là maintenant, dans l’instant présent et vivre les choses, pour ne pas regretter (mais pas coûte que coûte pour autant).J’ai besoin de lumière sur la situation, un regard exteérieur…MErci Maxime.

  9. Bonsoir Maxime et bonsoir tout le monde. C’est toujours une joie de vous retrouver. J’espère pouvoir assister au direct… A la lecture des questions de Martine et de Marjorie, j’ ai eu un flash et l’envie de parler d’une croyance limitante que j’ai. En effet, j’ai la croyance que si je demande à la vie de m’adresser un signe pour m’aider à faire un choix, je ne recevrai pas ou ne serai pas capable de voir la réponse… J’ai tendance à me dire que je n’ai pas le don, ou que je suis pas digne, ou que je manque de sensibilité pour lire les signes (le bla bla bla habituel de mon “ami” l’égo…). Bref, certaines personnes ont tendance à voir des signes partout (même là où il n’y en a pas), moi c’est l’inverse… Donc, je me contente d’écouter mes signes intérieurs (alignement tête, ventre, cœur) et de vérifier si je ressens de la joie ou pas (et c’est déjà un vrai plus, merci Maxime)…

    On parle effectivement de guides ou de signes extérieurs qui nous aident dans nos choix… Après quelques recherches, j’ai compris qu’il faut avoir une demande claire et réellement importante pour notre développement, puis la formaliser à une partie connectée de nous (j’imagine qu’on peut utiliser plusieurs mots pour désigner à qui on fait la demande : vie, univers, esprit, dieu, subconscient, ange gardien, défunts)… Avant de poser ma question, je vous conseille de lire Philippe Guillemant chercheur au CNRS, physicien Français, qui dans son livre “la toute du temps” parle de la double causalité, des synchronicités et explique de quelle façon il procède lorsqu’il a une telle question… Il fait également référence au livre Dialogues avec l’ange de Gitta Mallasz (je n’ai pas fini la lecture). Voilà pour mes conseils de lecture de l’ été. Vous pouvez également écouter l’ interview de P Guillemant donné sur la radio ici et maintenant (plus de 4h disponible sur son site : doublecause.net) …

    Je pense qu’on ne peut pas voir ce à quoi on ne croit pas du tout. Or, quand je formalise une demande à ” l’univers” sur une décision à prendre (actuellement en lien avec une orientation professionnelle), j’ai tendance à ne pas croire que je vais avoir une réponse… Alors, forcément, je n’ai pas ou ne voit pas les réponses arriver. La vie répond donc totalement à ma demande la plus forte qui est “ca ne marchera pas, tu ne vas pas avoir de réponse…”. D’où ma question du jour : Comment puis-je faire pour y aller petit à petit et voir des “signes” extérieurs, “synchronicités” venir m’aider à m’orienter ? … J’espère que ma question est compréhensible.

    Bon courage Sandrine ; Il ne faut pas se laisser convaincre par notre Ego dans nos moments de découragement… Normalement par notre présence et par l’acceptation de l’instant présent, ces découragements sont de plus en plus courts et de moins en moins intenses car nous sommes l’acteur mais aussi l’observateur conscient qui apprend petit à petit à lâcher prise et à se détacher… Mais c’est vrai que c’est décourageant lorsqu’on n’arrive pas à comprendre en quoi ce qui nous arrive est bon pour le développement de notre Etre. Je pense qu’on traverse encore tous des moments de doute (On n’est pas tous Jésus ni Bouda)… Bonne continuation à tous et bonne vacances si vous y êtes.

    • Merci Michel pour ton soutien.
      Je suis d’accord avec toi.
      Je suis dans une phase descendante, ce qui est normal quand tu observes les courbes d’une vague.
      Je laisse s’exprimer ce qui est et ma Foi reste présente.
      Les demandes à l’Univers sont parfois surprenantes dans leurs réponses et oui nous voyons ce à quoi nous croyons : nous sommes les créateurs de notre réalité.
      Belle route à toi sur ton chemin de Vie.

      Amicalement
      Sandrine

  10. Bonjour Maxime, bonjour à toutes et tous 🙂

    Pas certaine de pouvoir être présente ce soir, mais j’ai une grosse question qui me trotte dans le crâne depuis quelques temps.

    Depuis des mois je cherche “ma voie” niveau professionnel, j’ai fini par faire des bilans de force, de talents, écouter les retours etc etc et depuis quelques mois j’en suis venue à l’idée qu’accompagner les gens au bien-être pouvait être une possibilité.

    J’ai même pu embrayer des choses avec Pôle Emploi qui m’ont mis à disposition un cabinet de consulting RH pour un éventuel projet et ça se passe plutôt bien, ils pourraient même éventuellement me financer des certifications.

    Jusque là ça sonne plutôt bien.

    Mais depuis quelques semaines je me demande “quand” je serai prête ? Car on le sait il faut d’abord trouver un certain équilibre pour pouvoir le résonner “efficacement” aux autres. La consultante RH me l’a rappellé aussi. C’est comme si le fait que ça prenne des allures concrètes me faisait douter (alors que c’est normalement l’inverse qui devrait arriver..).

    Toutefois la vie n’est jamais vraiment simple, mouvante, et au moment où je me sentais le plus d’attaque, un souci assez majeur est venu me mettre le doute au point que j’ai passé 2 semaines très dures, à beaucoup pleurer, à faire un bilan des choses négatives etc, ça m’avait même déglingué l’appétit.

    Du coup j’en appelle clairement à ton expérience Maxime, lorsque tu t’es lancé dans “Heureux dans sa vie”, tu étais “prêt” niveau équilibre émotionnel ? Car il y aura toujours des hauts et des bas je le sais. De fait c’est difficile de se sentir pleinement légitime à soutenir et donner la main aux autres….

    Je sollicite donc vos avis 🙂

    A ce soir, et si je ne suis pas là je vous souhaite à tous une bonne séance de coaching !

    Elsa.

    • Le lien ne fonctionne pas pour moi…c’est étrange et drôle!

      Le signe sûrement pour moi de voler de mes propres ailes à présent…

      Merci de m’avoir fait comprendre… (ressenti) que l’amour inconditionnel, ce n’est pas un drame et que c’est même l’une des pièces maîtresses dont j’avais besoin pour avancer sur ma mission de vie. Se rapprocher de moi, du tout…pour m’accomplir maintenant et faire ce pour quoi je suis faite!

      J’oublierai jamais Maxime!

      Bonne continuation à vous tous ^^, j’espère rencontrer encore beaucoup de gens comme vous.

      Restez cool! Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *