25ème Séance de
Coaching commun

Les Questions/Réponses en direct !

Retour vers vos "Espaces formation"


18 réponses à “Coaching commun N°25”

  1. Bonjour Maxime,

    J’ai une question à propos de la formation, quand je me suis inscrite en novembre, il était question dans l’offre,qu’une rencontre se ferait sur Paris au printemps..

    Hors, cet élément a contribuer fortement à mon inscription…
    Je planifie mon année en trimestre, ex: Visite de Paris au printemps, avec échange et rencontre de personne s’intéressant au développement personnel, Visite de Venise en Eté, avec un groupe intéressé comme moi par l’histoire de l’art, Voyage a Napple en automne avec une équipe de dessinateur de rue….
    Je me vois déçue, car je me réjouissais de rencontrer physiquement, toutes ces personnes, d’échanger et de pouvoir créer des amitiés…

    Deuxièmement, lors de mon inscription, j’ai cru par le titre même… Heureux dans sa Vie, que les personnes faisant partie de ce groupe, était, Heureux dans leur Vie….et, non pas en chemin de le devenir…. Pour ma part, je ne suis plus en quête, mais plutôt dans un moment de ma vie ou tout est apaiser, réconcilier, accompli…je souhaite partager des moments de convivialité, de simplicité,…dans le …se laisser vivre.

    J’aimerai savoir, si d’autre personne du groupe on les mêmes attentes ?

    Bien-sûr, je parle ici de mes attentes personnelles, j’aime cependant la formation, et la sincérité du groupe, le soutien mutuel qui est apporté….

    Je regrette qu’il n’y est pas de rencontre physique entre nous tous ?

    Je vous encourage tous, et vous embrasse …..Liliane

  2. Bonjour Maxime,

    Je commence à voir les choses bien différemment par rapport au début de la formation, merci :D.

    Ma question:
    Comment l’équilibre yin/yang s’articule-t-il avec l’ennéagramme ?

    Je te remercie d’avance et serai absent lors du coaching commun 😉
    Belle fin de journée à tous !

    Thierry

  3. Bonjour à tous,

    Ma question est : comment ne pas faire intervenir le mental pour vivre le moment présent en relation avec d’autres. Plus précisément, lorsque je suis seule, que je médite ou tout simplement savoure le moment, pas de problème, mais au milieu des autres, en relation, je “m’oublie”. J’en prends conscience et là c’est bien mon mental qui me rappelle à l’ordre pour mettre en application cette conscience de ce que je vis.
    Lâcher prise au milieu des autres ….dur, dur ! Car alors l’application d’une technique inhibe puisqu’elle demande l’intervention de la raison.

    Merci pour ta réponse Maxime, j’espère pouvoir me libérer demain.

  4. Bonjour Maxime

    Comment réagir face à la critique ?

    Encore une fois mon mental prend le dessus lorque je me fais critiquer. (Quelle soit fondée ou pas ) Je me sens alors très nerveux très contrarié très en colère et quasiment impossible de prendre du recul sur la situation dans le moment present.
    Je me dit peut être que toute ses épreuves que je traverse sont faites pour apprendre l accueil de mes émotions ? Please éclaire moi.
    Bizzz stef

  5. ça à planté j’ai perdu tout mon message… je recommence…

    Bonjour à tous, Salut Maxime,

    la questions de Stéphane est très intéressante. Comment gérer mes émotions face à la critique et à la dérision quand je sens qu’on tente de me ridiculiser, ne pas devenir agressive ou au contraire partir pour ne pas fondre en larme devant les autres. Comment me attacher moins d’importance à ce que je crois que les autres pensent de moi. j’ai bien dis “ce que je pense” car il ne s’agit bien sur que de ma façon de recevoir…

    Je ne parvient pas à être assidue sur la formation. J’ai complètement lâché. L’enneagramme, j’avais pas choisis de le faire au départ, j’ai coché car c’était compris avec “le pouvoir du moment présent”. J’ai suivi quelques 5 ou 6 leçon du début et j’ai été impressionner de la cohérence avec ce que j’observe chez moi, après j’ai arrêté car je n’y voyais plus cette cohérence. Les méditations courtes de la formation “le pouvoir du moment présent” me correspondent bien, je les ai pratiquées le premier moi. Celles du formateur de Maxime beaucoup moins, je n’arrive pas à m’habituer à sa voix et à ses intonations. J’ai été déçu à l’ouverture du module 1 car il n’y avait que des méditations quand je m’attendais à des cours…depuis je n’y suis plus retournée jusqu’à aujourd’hui où j’ai découvert que le module 2 contient beaucoup de cours. Je n’ai reçu aucun mail m’indiquant ces ajouts… je me suis demandée si j’avais fais le bon choix en investissant dans cette formation…pour le moment, la formation m’apporte surtout un soutient morale, l’impression de ne pas être seule avec mes problèmes et d’avoir en Maxime, un interlocuteur avisé, même si les échanges restent rares. Ce qui est indéniable, c’est que le site de Maxime m’a ouvert la porte du développement personnel et m’a beaucoup aidé quand je l’ai découvert il y a 1 an, et ça c’est déjà énorme.

    Quoi qu’il en soit, je suis déterminée à avancer vers du mieux et avancer efficacement.
    Mes deux soucis principaux se révelent dans mon manque d’indépendance te dans mes relations aux autres.

  6. Je voudrai avoir plus d’assurance dans mes choix, ma capacité d’analyse des situation, mes prises de décisions, pour ne plus me sentir vulnérable face à la vie…
    J’ai besoin de me sentir aimé des personnes qui m’entourent, mais j’ai l’impression de ne pas parvenir à interesser les personnes, beaucoup plus cultivées que moi, qui forment mon entourage…

    A demain,

    Bises à tous,

    Ange

  7. Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Ma question pour ce 25ème coaching commun :
    Comment cultiver de véritables liens.
    Qu’est-ce qui est important dans une relation.

    Merci d’avance pour ta réponse, Maxime.
    En replay pour moi, car je suis prise les mercredis soirs en période scolaire.

    Martine dlb

  8. Bonjour Maxime ,

    Tout d’abord merci pour ta formation si COMPLETE qui dépote et qui bouscule mais qui m’ouvre de plus en plus à la paix et répond à beaucoup de questions que je me posais depuis très longtemps ….
    C’est un très gros travail , ce n’est pas facile , mais je suis tellement heureuse car je vais de mieux en mieux …
    La vie m’apporte incroyablement ce dont j’ai besoin au fur et à mesure ! gratitude ..

    Voici ma question :
    Comment savoir quand on doit faire taire les pensées sur quelque chose du passé , une personne , un événement ou quand on doit au contraire accueillir cette pensée s’y attarder ….
    Je me sens mieux quand je chasse certains souvenirs qui reviennent ( de moins en moins souvent ) et que je fais attention à suivre mes essences de la journée mais est-ce que le fait qu’ils reviennent veut dire que je dois encore et encore m’y attarder ( car je l’ai fait …) ou au contraire leur dire “basta” ….et mettre mon énergie en mode positif ?

    merci maxime pour ta réponse .

  9. Bonjour à tous. Je découvre avec plaisir le passionnant module 2. J’y vais lentement dans l’ordre des cours que je laisse s’infuser… Et je m’aperçois que je commence à être de plus en plus à l’ écoute de mes émotions… Car avant, dans l’ instant présent, je réussissais parfois à être l’ observateur et l’ acteur de la scène de vie qui se jouait, mais cette observation était tournée sur l’ extérieur. Maintenant, j’ essaye d’observer aussi mon monde intérieur et regarder quelles émotions sont présentes ( comme Madame impatience… ) je trouve ce nouveau point de vu super enrichissant et complémentaire.Du coup, quand je peux et que j’y pense… j’ essaye d’ agir en fonction de ce que me disent mes émotions d’ instant en instant… Et j’ écoute moins les conseils d’actions de mon mental. Voilà, je n’ avais pas vraiment de question cette fois, c’est plus un retour d’expérience. Merci beaucoup Maxime, j’ai énormément de gratitude pour tout ce que tu nous apportes. Ce sont les connaissances essentielles à notre travail de développement et de connaissance de soi. Bonne soirée et bonne continuation à tous les chercheurs sincères 🙂 Michel.

  10. Quelle joie, quel bonheur de suivre ta formation Maxime avec vous tous, de sentir ces nombreuses transformations en moi, de mieux me connaître, de pratiquer tous les jours, d’expérimenter aussi souvent que possible, seule mais aussi avec les autres…
    j’ose désormais prendre les rennes de ma vie, je me sens plus confiante d’avancer , me respecte, et m’accepte telle que je suis…

    j’ai tant de choses encore à vivre, à découvrir…

    Ma question Maxime: Comment avancer , poursuivre ce chemin de croissance sans m’épuiser, avec plus d’énergie?
    Il m’arrive assez souvent de faire des méditations , pour les plus longues, en position allongée pour retrouver des forces.
    Peux tu Maxime me donner quelques conseils?
    Un grand merci!
    A ce soir.

  11. Bonjour Maxime et à tous
    Je continue à poser des actes et mets en place des projets. J ai du mal à prioriser et pars souvent dans plusieurs idées ce qui me donne une sensation de panique ( par rapport au temps qui passe surtout) et de confusion ( ambivalence dans mes envies). J intègre aux méditations du yoga qui m aide beaucoup en mettant de la conscience à travers le mouvement.
    J ai un questionnement aujourd’hui au sujet de l attachement, aux personnes, aux situations, au materiel… aux émotions! Le lâcher prise demande du courage et de la volonté. Je le vois davantage comme une lutte, une action de force face à mes peurs de l inconnu et de la perte. Peux tu me dire comment tu perçois la notion de l attachement et comment je pourrais mieux le gérer?
    Merci maxime.

  12. Bonjour à toutes et à tous,

    Ce sera en différé pour moi.
    Merci pour cette formation même si je privilégie le jardin en ce moment 🙂

    Peut-on être heureux en couple même si l’on est pas attiré sexuellement par sa partenaire ?

    Au plaisir de vous voir très bientôt.

    Jean-Christophe

  13. Bonsoir Maxime, bonsoir les chercheurs,
    Tout d’abord, pourrais-tu m’expliquer la différence entre hypnose et médiation ?
    Je crois qu’il y a une subtilité entre inclusion (pour la médit) et exclusion (pour l’hypnose), mais j’avoue que ça n’est pas clair du tout pour moi.
    Ensuite, concernant la nouvelle formation, je souhaiterais avoir un éclaircissement également. Nous avons en permanence des pensées et en permanence des émotions. Est-ce que les unes priment sur les autres ? Est-ce plutôt une alternance ou alors une conséquence ? Dans ce cas, l’émotion est-elle la conséquence de la pensée ou la pensée la conséquence de l’émotion ? Ou peut-être au ça dépend des circonstances ? Peut-on considérer l’émotion comme une forme d’intuition et dans ce cas elle apparaît avant la pensée ? J’espère ne pas avoir été trop confuse.
    Merci pour tes réponses Maxime

  14. Bonjour Maxime, bonjour les chercheurs sincères,
     
    Je ne suis pas certaine de pouvoir participer à la séance de coaching commun ce soir. Mais je suis de tout cœur avec vous.
     
    Voici ma question.
     
    Suite à la lecture du livre « Je pense trop » de Christel Petitcollin sur les surefficients mentaux, j’ai réalisé que je fais partie de ces personnes hypersensibles qui ont du mal à contenir le flot de leurs pensées. Je m’imagine des scénarios aussi bien dans le passé que dans le futur, je me mets à la place des autres pour essayer de comprendre leur comportement et leur état d’esprit, je fais plusieurs choses en même temps, etc. Bref, tout cela m’amène à penser que je n’arrive pas à vivre dans le moment présent. Depuis décembre 2016, j’essaie de pratiquer une courte méditation chaque matin. Malgré la lecture du livre et les méditations, je ne parviens toujours pas à canaliser mon mental. Je voudrais apprendre à lâcher-prise pour me sentir mieux et utiliser mon énergie à d’autres fins. Mais je ne sais pas comment m’y prendre…
    Aurais-tu un conseil à me donner ?
     
    J’en profite pour te remercier pour tous les bienfaits que je ressens à travers tes formations et ton coaching.
     
    Merci d’avance et belle soirée à toutes et tous.
     
    A bientôt,
    Luciana
     
     

  15. Coucou à toutes et tous,

    il y a déjà beaucoup de grosses questions pour ce soir, et étant dans un fouillis mental “gros comme ça” en ce moment je me contenterai juste de suivre le coaching, mes questions étant toujours les mêmes depuis des semaines et que Maxime tu as déjà répondu. J’en profite pour poser 1 ou 2 réflexions sur ma situation du moment.

    Je prends conscience que je demeure toujours pétrifiée par la responsabilité de mon chemin, de mon existence, par toutes les opportunités possibles, la trouille de “gâcher”, ma difficulté à m’autoriser les envies et les rêves, je ne réussis pas à faire de grands pas en ce moment je me contente des tout petits !

    J’observe mon impatience et mon incapacité à faire des choix, et surtout comme je l’ai dis sur le groupe FB l’importance d’être régulière en terme énergétique (méditations, etc)..là je traverse un épisode de houle que je relie à ma négligence et à mon relâchement. Mais je sens que j’arrive au bout d’un truc car l’observation ne me suffit plus, je commence à gratter les cailloux ! Entre savoir ce que l’on doit faire et le faire il y a de la marge hin ^_^

    Voilà un peu le topo ! J’ai hâte de suivre ce coaching ce soir, toujours très riche et même si pas toujours facile, c’est toujours une très bonne impulsion 🙂

    Bravo à tous, bravo à nous d’avoir le courage de ce chemin, et merci Maxime pour ces précieuses séances et tout le reste 🙂
    A ce soir,
    Elsa.

  16. Coucou,

    D’abord pardonnez-moi de ne pas avoir donné de mes nouvelles depuis le dernier coaching commun par lequel je vous faisais part de mon expérience lors de la méditation “body scan”. Depuis lors, j’ai traversé une période de flottement dont j’émerge seulement. J’ai ressenti le besoin de rester seule avec moi-même.
    Ensuite, ce que je vais vous dire ne sera peut-être pas très clair car j’ai personnellement bien du mal à m’y retrouver tellement j’ai obtenu d’infos que je ne mets pas encore bien dans l’ordre. Je vais faire de mon mieux pour synthétiser 😉

    Je n’ai plus fait de méditation depuis le “body scan” !!!! Pas envie. En revanche, j’ai ressenti le besoin de me tourner de nouveau vers “le pouvoir du moment présent” dans lequel j’ai découvert un passage sur lequel je n’avais pas percuté lors de mes précédentes lectures : celui où E. Tollé parle du corps énergétique. J’ai mis en pratique l’exercice pour me connecter à mon corps énergétique et là, j’ai éprouvé un bien-être extraordinaire durant lequel mon impression de solitude – qui m’accompagne depuis que je suis née – s’est évaporé : je me suis vraiment sentie connectée à ce que je nomme le Grand Tout. Je fais de mon mieux pour me connecter le plus souvent possible à mon corps énergétique tous les jours et plus je pratique, plus je sens une immense chaleur émaner de mon corps. Je n’éprouve pas de peur mais c’est assez perturbant car parfois, j’ai tellement chaud que j’ai du mal à m’endormir comme hier. Je sens que j’ai “mis le doigt” sur quelque chose d’important pour moi. Avant hier, j’ai fait une expérience extraordinaire. J’ai toujours aimé masser. Mais alors que je massais les pieds d’une amie âgée qui a d’énormes soucis d’arthrose, j’ai ressenti cette même chaleur intense – qu’elle a elle-même sentie – et je ne sais pas où j’étais mais j’étais bien 😉 Pas de l’extase, mais pas loin. Je me suis ensuite dit que le comble chez moi qui ai un souci d’ancrage, est que la partie du corps que j’adore masser : ce sont les PIEDS !!!!
    D’autres choses sont survenues : je me sens moins dans ma tête, mais plus dans mon coeur. Par exemple, j’ai toujours été très connectée à la Nature, mais j’ai franchi une étape. Je me suis mise à étudier les huiles essentielles… et l’idée m’est venue de consommer des plantes qui poussent naturellement dans mon environnement telles que des orties. J’ai crée mon jardin d’aromates et je fabrique mes propres cosmétiques. Et je prends énormément de plaisir car je me sens en phase avec cette nouvelle façon d’aborder ma vie en symbiose avec mon environnement : un retour à la Terre plus ancrée dans le coeur ?
    Enfin, je redécouvre l’enfant que j’étais qui se manifeste de plus en plus souvent et je m’aperçois que ce vers quoi je m’achemine en conscience, elle même en avait déjà conscience.
    Je me sens beaucoup plus ancrée dans la matière qu’elle ne l’étais elle-même ce qui explique sans doute ce que j’exprimais précédemment. Cependant, comme elle, j’éprouve ce sentiment de toujours me trouver entre deux mondes, deux époques, deux émotions contraires…. Depuis que je suis née, je me sens “investie” d’une pseudo mission qui est celle de la transmission. Or j’ai réalisé que je m’auto sabote encore énormément et que cela provient d’une phrase qui m’est revenue en mémoire il n’y a pas longtemps et que me répétait souvent ma mère : “arrête de te prendre pour une grande dame, tu n’es pas plus que les autres.”. Elle me le disait lorsque je donnais mon opinion sur quelque chose et que je me trouvais en désaccord avec les adultes de mon entourage. Et jusqu’à aujourd’hui elle reste bien ancrée inconsciemment. Chaque fois que je me lance dans un projet, je stoppe car je me dis mais qui es-tu pour dire cela ? J’ai peur d’être égocentrique.

    Bon je m’arrête car il est bientôt 12.00

    Je pense que nous aurons l’occasion d’en parler ce soir.

    Gros bisous

    Val21

  17. Bonjour tout le monde! Et bonjour Maxime,

    Heureuse de vous retrouver ce soir.
    En ce moment je vois les personnes qui m’entourent avec tous leurs conditionnements et le filtre de l’Ego qui les entourent. C’est parfois un peu destabilisant car je redéfinis maintenant ce qu’est le vrai Amour. J’aime ces personnes mais cet amour prend un autre sens. Si je parle en ayant peur de les blesser je rentre dans le jeu moi aussi et je n’écoute pas mon cœur. Et si je parle avec mon cœur, il se révèle que mes paroles peuvent être blessantes. Mais finalement c’est la personne qui choisit d’être blessée, non?
    Pas toujours facile de se détacher de tout ça..( le regard de l’autre, la peur de blesser) et de redéfinir ce qu’est l’Amour. Pour l’instant je laisse faire et ça fait un sacré ” ménage de printemps” dans ma vie en ce moment!
    Que penses tu de cette situation Maxime, et que peux tu m’en dire?

    Bonnes soirée à tous, des bises!
    Laetitia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *