32ème Séance de
Coaching commun

Les Questions/Réponses en direct !

Retour vers vos "Espaces formation"


11 réponses à “Coaching commun N°32”

  1. Bonjour Maxime, bonjour Chers Chercheurs sincères

    Pas facile de poser ma question en fait. Ce n’est pas/plus une énorme souffrance (grâce à ton blog qui m’a permis un recul sur la façon dont je vivais ma vie), ça fait partie de mon intimité et je ne veux pas raconter ma vie pour ne pas saouler tout le monde non plus . Donc je vais faire succinct : je voudrais savoir comment on trouve ce qui nous retient dans une relation amoureuse. Je sais que certaines de mes essences ne sont pas respectées. J’en ai parlé : en expliquant mes ressentis par rapport a certains comportements et en essayant de ne pas m’énerver et de ne pas critiquer l’autre (pas facile, je crois que les chercheurs seront d’accord avec moi…). Il me semblait qu’une vraie conversation avait eu lieu… mais après quelques jours je m’aperçois que rien ne change finalement. Faut-il laisser tomber ? Arrêter cette relation ? J’ai déjà essayé des dizaines de fois (relation chaotique de plus de 4 ans qui a évoluée en « un peu mieux » (pluss de présence) depuis septembre) mais à chaque fois on revient l’un vers l’autre. Qu’est-ce donc qui me retient comme ça ? J’ai essayé plusieurs méditations, des réflexions mais je ne me comprends pas. Je me remets en question : est-ce que je demande trop ? Est-ce que je ne veux plus être heureuse en amour pour rester seule et ainsi ne plus souffrir ? Je sais que cette dernière question est importante. Donne-moi tes réflexions sur tout ça stp. Rien que d’écrire ce petit texte me fait réfléchir différemment mais il n’y a pas encore le déclic qui me permettrait d’avancer.

    En principe je serais là pour le live mais pas sure d’être prête à entendre en direct ce que tu auras à me dire. Pfff !!! Encore du boulot : en écrivant cette dernière phrase j’ai les larmes aux yeux… T’inquiète pas, je sais que tu n’es pas méchant .

    Merci à tous d’être toujours là les uns pour les autres et d’être si bienveillant. Vous êtes une vraie source de chaleur pour moi.

    Bonne soirée à tous et merci Maxime.

    Ps : le dernier live sur « l’argent » a été vraiment génial (sans parler du thème) : un animateur qui a bossé son sujet et des participants actifs positivement.

  2. Bonsoir,
    Je tourne un peu en boucle sur un sujet :
    J’ai passé ma vie à combattre diverses addictions : Combats, luttes et succès dans le passé. Je dois rester vigilante, et me bats encore aujourd’hui sur la dernière en date ( surpoids).

    Quelle ne fut pas la surprise d’entendre Eckhart Tollé parler d’addiction à la pensée, qui serait selon lui, la pire de toutes ???? ( addiction to thinking ).
    Sur le coup, j’ai éclaté de rire :
    « Quoi !!! Une autre addiction, moi qui croyais en avoir fini . Je pensais avoir compris, être sortie des ronces…. ! Mais si je faisais fausse route depuis le début ( par méconnaissance ) ? »
    Je ne veux pas « refaire le match », ni rentrer dans les « Ah, si j’avais su « ,mais j’essaie de comprendre :
    Si, il y a tout plein d’années , j’avais pris conscience de l’addiction à la pensée, aurais pu éviter tous ces combats ?
    Est-ce que, sans le vouloir, j’ai tout faux depuis le début, car j’aurais tout fait à l’envers ?
    Car ce que je dois faire aujourd’hui ce n’est plus une lutte, plus réellement une question de volonté, mais un apprentissage à un autre mode de pensée ???
    C’est plutôt un lâcher prise, non ?
    Depuis quelques semaines, je veille à être attentive, le plus possible en présence. J’ai ressenti cet été des moments de joie intense, de plénitude, d’acceptation de moi-même et d’Amour des Autres. Cette expérience m’a transformé, et montré que j’étais sur la bonne voie.
    Mais je me rends compte que je dois rester comme en état d’alerte, car c’est loin d’être acquit, que la rumination mentale revient dès que je n’y prête plus attention.

    Je ne me culpabilise plus, j’ai accepté toutes ces expériences qui m’ont enrichies, et me permettent d’aider d’autres personnes addictives( alcool, tabac…), mais si je pouvais comprendre….
    Je ne crois pas être claire, mais en fait c’est normal car c’est confus dans mon esprit : lutte et combat, ou lâcher prise, vigilance ? Est-ce que les nouvelles habitudes de méditation, d’attention, de présence me permettront d’être plus forte, un jour, pour mes choix de vie ?

    Ma question pourrait être :
    Si on arrivait à dépasser l’addiction à la pensée, qui serait celle qui conditionne tous nos choix de vie ( ??? ), est ce qu’on serait armé pour faire face, et ne pas tomber dans les autres addictions ????
    MERCIIIIII
    Françoise

    PS :La vidéo qui m’a fait réagir : « How do we break The Habit of excessive thinking ? « Eckhart Tollé

  3. Coucou Maxime , coucou les chercheurs sincères ,
    Depuis que je suis arrivée il y a deux ans à Rochefort , je ne m’y sens pas bien , mon intuition me dit que je ne suis pas à ma place mais comment savoir si c’est le lieu géographique où moi qui provoque cet état … je n’arrive pas à me faire des connaissances , la mentalité des gens est assez fermée et vieillotte beaucoup de “cancans” … Il y a peu de vie culturelle … dans la maison non plus je ne sens pas à l’aise , trop grande pour moi seule à présent …j’ai fait beaucoup d’effort pourtant pour sortir , pratiquer des activités , rencontrer du monde .mais je n’y trouve aucun ressourcement , les gens me plombent plutôt ..j’ai une petite voix qui me dit qu’il faut partir mais est-ce que cette voix est juste ?
    Car la vie serait-elle meilleure pour moi ailleurs ? comment savoir qu’on est au bon endroit géographique pour vivre ?Est-il possible qu’ici l’énergie soit basse et qu’elle me plombe ?( ex ville militaire , bagne ) les gens , les habitations ..
    Où finalement peut -on être bien partout quand on est un être éveillé , ce qui voudrait dire que si je ne me sens pas bien cela vient de moi et alors mon intuition me trompe ? comme en plus je suis dans la panade financière et qu’il va falloir prendre des décisions importantes entre autre vendre la maison c’est primordiale pour moi de savoir comment aborder cette idée de partir ..et de trouver où aller et sur quels critères ?
    Je n’ai aucune attache nulle part , pas de famille , ni amis …. ce serait partir à l’inconnu à nouveau , comment installer de la justesse dans ce meli-melo ? merci pour ton aide maxime ,
    merci pour tes lives si justes et riches à chaque fois et ta présence pour nous !
    merci aux chercheurs qui m’aident aussi je vous embrasse ….

  4. Bonjour à tous,

    Je “chasse” depuis quelques temps l’expression de mon corps de souffrance. J’en prends conscience dans des situations et le travaille ensuite en méditation. Mais c’est comme si je devais toujours prouver ce que je suis ! Ça me blesse, car je sens que je ne le sais pas moi même héhé ! Comment trouve t- on son vrai soi ?…perdu dans les affres des conditionñements. Ça m’éviterait de me battre pour me sentir existée. Bises à vous chers sincères.

  5. Bonjour Maxime, bonjour tous,
    En espérant que ma question semblera claire :

    Comment savoir si mes réactions explosives vis à vis d’une relation actuelle avec un homme, sont l’expression de mes essences profondes (qui s’expriment un peu forts) et que je dois respecter ou l’expression de peurs et de schémas comportementales de répétition, reliés à des expériences et blessures du passé et que je dois dépasser. . Cette question que je me pose me met dans la difficulté pour prendre certaine décision et affaiblit ma confiance en moi. Merci d’avance de ton avis et expérience, j’espère vraiment pouvoir être en live avec vous.

  6. Bonsoir Maxime et les Chercheurs !!!
    Les choses s’accélèrent pour moi avec la vente de la maison et plus d’action d’une façon générale.
    Egalement des choses inattendues se passent et beaucoup de synchronicités.
    Lors d’une randonnée OVS j’échange avec une personne sur le thème du développement personnel et à un moment elle me propose que je devienne son coach en échange de séances de Shiatsu. Je l’ai prévenue que j’avais l’expérience de me faire coacher, mais pas de formation ni d’expérience de moi-même être coach ; ce à quoi elle répond qu’elle sent que je peux le faire…du coup j’ai accepté et elle vient cet après-midi pour sa deuxième séance :).
    Je me sens bien en faisant ça et elle me dit que ça lui permet d’avancer en augmentant sa confiance en soi.
    J’ai par ailleurs eu plusieurs autres demandes informelles pour coacher des amis, et je m’en réjouis :D, se pose juste la question de la rémunération si la personne ne peut pas échanger contre un autre service dont j’ai besoin.
    Le weekend passé, j’ai assisté à toutes les conférences du salon bien-être de ma commune. C’était passionnant et plein de rencontres enrichissantes avec les amis et différents thérapeutes.
    Ma question : Maxime, est-il possible selon toi par ce biais de devenir coach professionnel pour les particuliers ou bien une formation “officielle” est-elle nécessaire ?
    Merci Maxime de mettre la lumière sur ce sujet.
    Belle soirée à toi et à tous les chercheurs.
    Thierry

  7. Bonjour Maxime et tous les chercheurs,
    Dans le film Matrix la matrice représente t- elle notre vie actuelle telle que nous la percevons et la pilule rouge c’est la prise de conscience grâce à tous les outils du développement personnel, méditations, etc, que nous ne vivons notre vie qu’au travers du filtre de nos perceptions ? La pilule rouge nous permet de comprendre que nous pouvons créer grâce à nos pensées. J’ai compris ou non ? Merci pour ton éclairage Maxime.

  8. Coucou à toutes et tous,

    absente ce matin et n’ayant pas anticipé le moment pour écrire ma question j’arrive encore sur le fil, mais si jamais le temps le permettait, j’aimerai savoir comment prendre un peu de distance avec le “sentiment de dû” implicite qu’on ressent parfois ? (Thème proposé sur le live mais je me dis qu’ici il peut toucher plus de personnes ?)

    A vite de vous retrouver, et hâte que tu nous partage un peu tes aventures Maxime si c’est à propos 🙂

    Elsa.

  9. Bonsoir Maxime, bonsoir à vous tous Chercheurs Sincères,

    j’espère vous retrouver ce soir pour le coaching .Pas de question mais envie de vous dire que j’ai l’impression de décrocher; une peur de ne pas être à la hauteur , de ne pas en faire assez , de ne pas aller assez vite… une impression comme je viens de le dire… un passage difficile , des peurs à dépasser, des croyances à abandonner…

    Cependant je suis toujours là avec vous , heureuse de vous écrire , heureuse de poursuivre malgré tout… !!!!!!
    très belle soirée
    SYLVIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *