5 ème Séance de
Coaching commun

Les Questions/Réponses en direct !

Retour vers vos "Espaces formation"


19 réponses à “Coaching commun N°5”

  1. Bonjour Maxime,

    J’ai assisté au dernier coaching commun et je viens juste vous raconter la suite de mon histoire. J’avais pris la décision de ne plus être salariée, du coup je m’étais retrouvée à 3 jours de mon échéance de prêt immobilier sans pouvoir la payer. j’avais mis en vente ma voiture et cela tarder à se vendre, puis miracle la veille de l’échéance la voiture se vend! J’en rachète une que mon garagiste m’a racheté et qui m’a permis d’avoir suffisamment d’argent pour mettre en route mon nouveau projet pro! Du coup, je viens d’ouvrir ma société et pour la suite ben y’a plus qu’à!! Je crois bien que tout se passe bien si l’on arrive à rester positif même si l’on a peur!! Finalement l’équation est simple : vivre le moment présent, avoir des pensées positives et avoir un objectif.

    A bientôt!!!

  2. Bonjour à tous.

    Témoignage de 8, une chose m’a interpellé pendant mon stage CNV.

    « La gratitude » dès que j’en reçois ou que j’essaie de m’en donner cela me fait pleurer !

    Ma question, comment accepter de recevoir de la gratitude sans me sentir ému ou avec l’envie de prendre la fuite…?

    Voilà merci de m’éclairer.

  3. Bonjour Maxime,

    Pourrais tu nous parler lors de cette séance des familles d’âmes et de ce “pouvoir” de connection qu’il existe entre elles.

    Ansi que notre mission d’âmes.

    Ou peut-être ce serait intéressant d’en faire un article.

    Bises

    Jocelyne

  4. Bonjour Maxime,
    Merci pour ta réponse à ma question de l’autre jour sur les crises qui font évoluer. Tu me dis que “les choses changent évoluent, il faut suivre le flux et certaines décisions ont besoin d’être revisités et certains choix redéfinis”
    Voilà, dans ma vie, j’ai souvent évolué suite à des crises, et je comprends que c’est parce que je n’osais pas quitter ma zone de confort.
    Tu dis que les choses changent et je suis en train de prendre conscience que je me rendais responsable de ces changements, je m’en voulais (mauvaise image de moi) et donc je me réfugiais “dans ma bulle”.
    Il y a un an suite à un divorce douloureux, j’ai pris beaucoup de recul, et je me suis reconstruite une nouvelle vie, dans laquelle je m’épanouis. Mais aujourd’hui je sens qu’il est temps que cette vie évolue vers une nouvelle ouverture sur les autres, sinon ma solitude choisie deviendra une solitude subie. Comment me sortir de cette nouvelle zone de confort ?

  5. Bonjour Maxime,

    Je souhaiterais vous soumettre ma problème qui me bloque au niveau professionnel et affectif. Je ressens un noeud commun, car ce sont les mêmes processus qui s’enclenchent, mais je ne parviens à trouver les clés pour sortir de ce cercle vicieux.

    Au niveau professionnel, tout d’abord. Concernant ma formation initiale, je vis un décalage très inconfortable entre la reconnaissance scientifique de mon travail (par des demandes articles…) et l’impossibilité d’avoir un poste, en sachant qu’objectivement il y en a très peu dans mon domaine.

    Concernant les opportunités passée, mes soutiens n’étaient pas été assez percutants pour défendre mon dossier face à la concurrence. Parallèlement à la recherche, je donne des cours alimentaires qui ne me nourrissent pas (sens propre et symbolique). Donc il y a beaucoup d’énergie perdue.

    Et en même temps, lorsque que j’écris un papier, je sais que ça a du sens et que je suis utile pour mes semblables, mais ça ne paye pas en monnaie trébuchante !

    En résumé, je ne trouve pas ma place en tant qu’individu socialement inscrit. Et dans une vision victimaire, j’ai l’impression qu’on ne sait pas où me mettre !

    Idem au niveau affectif, je me débrouille pour rencontrer des hommes qui me reconnaissent intellectuellement, notamment ; ce qui doit au départ flatter mon égo ! Ce qui, de fait, permet de compenser ma frustration au niveau du manque de “reconnaissance sociale”. Mais mon être profond ne s’y retrouve pas. La réciprocité est de fait absente de la relation

    Voilà Maxime, je souhaiterais de tout coeur dénouer cet imbroglio qui bloque mon chemin de vie.

    Dans l’attente de votre éclairage précieux

    Sincèrement

    Sandra

  6. Bonsoir Maxime, je redécouvre mon Etre ma petite âme petit a petit ,je ne me suis pas Pendant très longtemps et j en souffre aujourd hui ….je vois aujourd hui les dégâts de mon inconscience passée et je ressens l envie tout claquer( ce qui me fait un peu peur tout de même il faut bien se l avouer) : de changer de vie, de partir voyager , de me détacher de tout (travail vendre ma maison etc) es ce normal ? Merci !

  7. Bonjour Maxime,

    Ce qui m’empêche d’être pleinement heureuse c’est d’être obligée de travailler sachant que je n’ai pas trouvé ma voie. J’y travaille et met des choses en place ; j’accepte une nouvelle fois de sortir de ma zone de confort. Le plus difficile pour moi est d’avoir le bon discernement entre mes peurs et mes envies.
    Ce que je veux dire c’est que je sens bien que je peux remettre en cause une envie parce qu’elle génère trop de peur.
    Peut-être un conseil pour favoriser ce discernement ?
    Merci pour ton retour Maxime.
    Je ne peux pas être avec vous ce soir.

  8. Bonjour maxime,
    Je suis la formation enneagramme qui m a permis de déterminer mon profil, c est à dire consciencieux, et me retrouve totalement dans le perfectionnisme. Je sais que je ne dois pas me tenir cette identification, et tente de rester observatrice.Je me trouve actuellement dans une phase de ma vie où je mets beaucoup à l épreuve mon impatience, mon incapacité à prendre des décisions, et à accepter la colère ou le mécontentement de mon entourage. J essaie d avancer, mais à mon goût pas assez vite, j essaie
    de me positionner, mais je n y arrive pas, j essaie de ne pas être déstabilisée face à la colère de mon mari ( ce qui provoque en moi un énorme sentiment de culpabilité et une envie de retour en arrière pour retrouver ma zone de confort et celle de mon entourage). Bref, pas facile pour moi du tout de rester sur mes essences… Par ailleurs, la notion d intuition me pose un problème : j ai l impression de ne pas en avoir ! Comment faire pour la sentir ? Merci maxime pour ton retour

  9. Bonjour Maxime.
    Vraiment pas possible d’être présente ce soir mais j’ai cru comprendre qu’il était possible que je pose ma question quand même.
    Ma vie bouge énormément en ce moment: j’ai décidé (avec l’aide de belles personnes comme toi qui m’ont aidées à y voir plus clair dans ce que je vivais) de quitter mon compagnon au mois de mai, après 5 ans de vie commune et de combats quotidiens pour s’accorder, malgré notre grande complicité. La plus difficile et douloureuse décision que j’aie eu à prendre dans ma petite vie, mais combien libératrice. Depuis, tout s’ouvre pour moi: j’ai déménagé avec mes 2 enfts de 10 et 12 ans, j’ai découvert la “danse libre” pour laisser s’exprimer mon corps, j’ai intégré un cercle de femmes, j’ai un projet d’agrandissement de maison qui se met en place et…je viens de rencontrer un beau Monsieur ! …et j’ai découvert ton merveilleux site dynamique !
    Bref, je peux dire que je suis une femme en chemin et heureuse.

    Le bémol dans l’histoire, c’est que depuis des années, j’ai l’impression de me laisser envahir par mes émotions, d’être à certains moments en excès d’émotions, et de perdre le contrôle de ce que je vis, ce qui entraîne un sommeil très capricieux ou des réactions inadaptées. Ex: angoisse la nuit précédent une réunion importante au bureau, excès de joie la veille de revoir une personne chère, d’où insomnie… et impression de saboter moi-même ladite réunion ou la rencontre tant attendue pcq le lendemain, je ne suis pas fraîche et dispose comme j’aurais voulu l’être pour réfléchir efficacement lors de la réunion ou pour vivre ma rencontre intensément. Ou perte de contrôle qd je conduis dans une ville que je ne connais pas. Je ne sais plus réfléchir et j’agis par automatisme, ce qui ne me fait pas tjs prendre la bonne décision…
    J’ai bcp de peurs anticipatives ou de joies anticipatives. Je n’arrive pas à être dans le présent dans ces moments là.
    J’ai l’impression de ne plus être maître de moi-même.
    Lors des insomnies fréquentes, j’essaie la respiration yogique ou le body scan de la pleine conscience. Cela m’apaise, mais ne m’endors pas. A certains moments, je prends même un médoc, après plusieurs mauvaises nuits et qd je dois assurer le lendemain au boulot ou dans ma vie privée.
    Bref, je rentre tout à fait dans les statistiques évoquées par Eckart TOLLE des personnes esclaves de leur mental. J’en suis consciente. J’ai suivi une formation sur la pleine conscience et suis au stade de pouvoir observer mes pensées. Mais après, que faire ? Cmt gérer mieux ces émotions qui me submergent ?
    Je rêve de retrouver ma forme, mon énergie, pour encore mieux vivre ma vie, en profiter moi et en faire profiter ceux que j’aime.

    Merci d’avance pour tes précieux conseils. Pascale

  10. Bjr Maxime,
    Je ne serai pas avec vous ce soir helas.
    Ta formation m apporte bcp. Mon niveau de bonheur a bien augmente et j ai a present de nouvelles habiletes quand un probleme generateur de stress se presente. Je m observe, j ecoute mes emotions et je m amuse de mes reactions. 🙂 Pour maintenir mon bien etre, j ai besoin de bcp relire, reecouter tes videos, me recentrer vraiment souvent pour que les vieilles habitudes ne reviennent pas. Des elastiques sont encore la.
    En ce moment, ce qui me freine meme si c est difficile a admettre pour moi, c est mon couple. Je ne m epanouis pas dans cette relation, je ressens un manque terrible de liberte car mon compagnon souffre d angoisse d abandon… il est suivi pour cela. Mais moi j etouffe dans ces moments la. Cela genere beaucoup de tensions entre nous et nous eloignent malgre nos longues discussions. Je ne sais plus quoi faire.
    Merci Maxime

  11. Bonjour à tous. Merci Maxime pour ce moment, c’est toujours très enrichissant de participer aux séances de coaching commun ! J’espère être là ce soir… Aujourd’hui je souhaite parler de la pression liée à la sensation que le temps qui passe trop vite. J’ai toujours pleins de choses à faire (comme beaucoup) et j’ ai trop tendance à vouloir tout faire dans les temps et à tenir mes engagements. Du coup, le moindre contretemps dans mon programme à tendance à faire apparaître en moi des sentiments d’ énervement, d’impatience. Résultat, je me dépêche pour rattraper le temps “perdu”, mais bien souvent, l’ efficacité n’ est pas au rendez-vous. Je me mets la pression et dans ces moments je suis moins présent aux autres, à moi… C’est mon côté consciencieux… Comment bien utiliser le temps dont on dispose. Dans quel état d’ esprit être ou se remettre pour que tout se passe au mieux… Voilà les questions qui me viennent lorsque je pense aux petites choses à mettre en place au quotidien pour me sentir mieux. Merci d’ avance pour ton éclairage.

  12. Bonjour à vous tous,
    Un grand merci Maxime, ton site et tes conseils m’ont amené sur le bon chemin pour moi.
    Pour faire court, depuis octobre dernier avec “heureux dans sa vie” je me préparais à me libérer des chaines de mon passé : J’ai appris, j’ai utilisé tes méditations, je me suis ouvert à d’autres possibles, j’ai réussi à baisser mon niveau de stress.
    Pour enfin prête : aller au bon endroit, rencontrer les bonnes personnes, la personne spéciale que je recherchais.
    Une séance d’hypnose à eu raison de mes plus grandes peurs et j’ai libéré les chaines de mon passé.
    Je renoue des liens, je remercie les personnes de mon entourage, je retrouvé ma grande sensibilité qui me guide. Je coupe les liens d’attachement pour ne vivre que le meilleur. Ma vision du monde change et tout change autour de moi. Je me sens libre et pleinement heureuse.
    Oui, c’est possible et à la portée de tous. LE BONHEUR EST JUSTE LA !
    Écoutons notre cœur

    MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI l’univers tout entier, merci tous, merci Maxime, merci moi

  13. Bonjour Maxime

    C est toujours avec grand plaisir que je t’écoute que je relis tes articles ils sont clairs et directs ,j’aime bien ça me convient parfaitement.Et les séances de coaching super enrichissantes ,merci à tous.
    J’ai appris à prendre de la hauteur ,à connaitre le moment où il faut que je prenne du temps pour moi avant de redescendre dans les abîmes . D ‘ailleurs je n’y vais plus depuis un certain temps,j’ai appris à installer et réinstaller mes essences et je trouve ce truc magique ,je suis étonnée à chaque fois !!!ça marche divinement bien.
    Le plus difficile pour moi ça a été de ne plus me projeter sans arrêt,de ne plus être impatiente,de ne plus vouloir controler….par peur de souffrir.
    Maintenant j’y arrive très très souvent,”la vie nous veut du bien ” est devenu ma philosophie !! Et chaque je goute le plaisir du bonheur,le mien.
    Pour autant j’ai encore du mal avec la violence et l’agressivité des gens que je peux avoir à cotoyer,dans mon travail par exemple, est ce que je pourrais les attirer? Aurais je quelque chose à régler que je ne vois pas?

    Merci Maxime

  14. Maxime,
    J étais hier soir présente durant le coaching,mais je ne pouvais ni écrire ni te parler pour échanger. Je te remercie pourta reponse, et pour ta délicatesse . en t écoutant me répondre en live, je suis passée par plusieurs émotions. Je me suis sentie tantôt réconfortée, tantôt amusée, et aussi secouée. Et il le fallait,tu as raison .même si la situation est dure, il me faut faire un choix. Soit continuer dans mes ruminations,dans mon mental, régie par mon ego et mon profil, soit me poser et méditer pour ETRE. Je choisis évidemment la chemin vers mon ETRE, et vais m inspirer de tes méditations et de cette chance d être accompagnée par tes paroles et ton authenticité qui me sont d une grande aide. Je vais donc reprendre la méditation ( je n ai pas arrêté, mais je l ai négligé au profit des problèmes de la vie…) et faire en sorte d ETRE en accord avec mon être ! Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *