Mieux se connaître et mieux connaître les autres
pour être heureux, vivre en paix et en harmonie

Retrouvez dans cette rubrique le témoignage des personnes ayant suivi le parcours...

Retrouvez dans cette rubrique les Facebook-LIVEs. C'est ici que je réponds à vos questions !

Cliquez sur "J'aime" et dites-nous dans les commentaires ce qui vous anime,

  • Quelle est la passion ou le projet que vous aimeriez réaliser en tant que personne épanouie.
  • Qu'est-ce qui vous empêche à ce jour de le manifester ?
arrow

357 réponses à “Vidéo 1 – L’influence de notre inconscient”

  1. Je découvre sur le tard ma vision, mon mode de fonctionnement, mon enthousiasme. Jamais trop tard pour apprendre à se connaître vraiment et saisir d’autres opportunités. Ravie de suivre votre programme. A la retraite, j’ai maintenant tout le temps de découvrir ce sujet passionnant! Bravo!!!!

      • Bonjour maxime
        Super la vidéo quant à moi ayant une maladie j ai toujours eu peur de l avenir de la maladie, peur de tout, je pense que que mon inconscient joue une rôle prépondérant dans ma personnalité, j ai toujours eu besoin de l avis de qqn manque de confiance, peur de vivre, mourir,
        J attends la seconde vidéo merci

        • Le changement , un autre départ ça peut induire l échec et de ce fait le mal être , le dénuement voir peut être la misère financière et des problèmes de santé. Aussi le rejet de la famille. Attention aussi de ne pas surestimer ses falcultés tenir compte de son âge.

  2. Bonjour, contente de savoir que l’on peu évoluer vers le bonheur.
    moi je suis en pleine confusion avec moi même entre l’envie d’être moi c’est à dire la créatrice de mon monde et la peur de décevoir.
    pas être à l’hauteur de mes envies et celui des autres est terriblement éffraient car se plaire et plaire à tout le monde est un chalenge impossible pour moi.
    je vais continuer à vous suivre car vos mots me font un grand bien .
    merci pour tout

    • Merci Marie pour ce témoignage,

      En effet, il ne nous est pas possible de plaire à tout le monde.
      Comme vous semblez bien le comprendre, il nous est demandé de nous aimer d’abord ! Sans jugement ni culpabilité.
      C’est cet amour personnel qui nous sera alors possible de partager.

      À bientôt Marie
      Maxime

  3. Bonjour Maxime! Il y a un petit moment que je travaille sur moi et je trouve ici ton approche très intéressante. J’ai l’impression de beaucoup procrastiner. Serais-je donc perfectionniste? Je n’en sais rien, mais si j’arrivais a ne pus procrastiner, je pourrais certainement fair plus pour l”accès à mon bonheur! Voici ce que je pense! Bonne journée et merci encore pour cette générosité de ta part!

    • Avec plaisir Josée,

      La question serait de savoir “pourquoi” cette procrastination, dans le sens : quelle est la motivation à procrastiner ?

      Fais l’exercice des avantages et des inconvénients, tu devrais trouver la ou les raisons.

      Tiens-nous au courant 😉
      Maxime

  4. Bonjour ,
    Interessant cette introduction à l’ennéagramme .
    Tout ça me parle et “mon petit doigt” me dit que ça me serait bien utile dans ma vie de :
    Comprendre pouquoi j’ai le sentiment permanent de passer à coté de ma vie(insatisfaction)
    je le sais , mais pourquoi je ne bouge pas ?(“zone de confort, c’est sur) , peur du changement (suis pas trop mal , qu’est ce que je vais trouver ?)
    Alors les jours passent et je vivote , pas malheureuse non , mais pas pleinement heureuse
    Alors prete à :regarder de plus pres ce qui me limite (education , idée que seule je ne vais pas y arriver , etc ..)
    Dépasser mes peurs et …Me réaliser pleinement ! C’est cool !

  5. Bonjour Maxime et merci de partager votre expérience, c’est encourageant même si, comme vous dites, se retrouver dans ce moyen terme inconfortable en attendant de “grandir” est parfois très angoissant. Votre sérénité est quant à elle encourageante et rassurante.
    J’attends maintenant impatiemment la suite de votre formation et m’estime chanceuse de croiser votre route et de bénéficier de votre générosité à partager.

    • Merci Anne-Sophie.

      On ira pas à pas, ce n’est pas si effrayant que ça vous verrez.
      Et puis je ferai des méditations pour faciliter tout ça et puis il y aura des coaching communs pour se retrouver et discuter de ce qui coince.

      PS : Moi aussi je me trouve chanceux 😉
      Maxime

  6. Merci pour tous vos beaux partages qui m’aident beaucoup depuis le début … cependant je croyais être enfin sur le bonne voie et avoir enfin trouvé (il était temps) ce vers quoi je devais évoluer (faire la part des choses entre la créativité et l’intellect) … J’y croyais 🙁 car depuis peu tout roule moins, rien de positif étaye le choix que je croyais profondément et mûrement bon. Toutes les merdes possibles s’enchaînent et ma santé commence à en pâtir … Ce peut-il que l’on se trompe malgré tout alors qu’on était convaincue du contraire ? je crains fortement retourner vers des schémas déjà éprouvés … Je vais suivre avec attention vos prochaines vidéos (peut-être suis-je passée à côté d’une étape).

    • Bonjour Sophie,

      Tout dépend quelle est la partie de vous qui était convaincu ! Parfois nous voulons absolument des choses mais ces mêmes choses sont parfois motivées par de la peur ou de la fuite.

      Faire des choses pour “ne plus souffrir” ou pour “ne plus vivre ceci ou cela” génère ce que nous ne voulons plus, tout simplement parce que nous “portons notre attention” dessus. “Ce sur qui je porte mon attention grandit”, et se manifeste..

      Rien d’anormal à cela cependant, c’est le principe de la croissance.
      Dans la mesure du possible, “baissez les voiles” et orientez-vous vers plus de fluidité en prennent bien soin de comprendre l’intention de départ.

      La solution c’est d’agir par amour et non plus par peur, de manière à ce que l’amour se manifeste.

      Bon courage
      Maxime

  7. Bonjour Maxime,
    Merci pour cette vidéo et pour toutes les autres que j’ai déjà pu regarder. Il y a toujours cette pertinence et évidence dans vos propos et cela fait du bien de vous écouter. Je sais que c’est possible de retrouver le bien être mais quand on est dans le profond mal être ce n’est pas si facile de remonter, de reprendre de la hauteur. Il faut surtout de la volonté, mais le mental et tout son négatif est le plus fort en en ce moment et je livre bataille. J’attends avec impatience la suite de vos vidéos, en espérant ce petit coup de pouce ou ce petit déclic qui me permettra de trouver le moyen d’évoluer vers la paix intérieur et la sérénité.
    Merci encore

    • Bonjour Caroline,

      Même remarque que pour Cathy, essayez en coupant toutes les applications et logiciels en cours. Si rien ne se passe, redémarrer le système.. on ne sait jamais..

      Tenez-moi au courant
      Maxime

  8. Tout d abord merci pour votre travail et pour votre partage.
    Je suis dans la souffrance depuis toujours mais je donne tellement le change que mon environnement me croit heureuse et parfois même m envie.
    Pourtant cette souffrance est devenue tellement intolérable qu elle m empêche de travailler et me pose des pbs de santé. J ai même pensé en finir. Ce qui me limite c est une grosse carence affective qui me plonge dans la dépendance , une mauvaise estime de moi, un ego malade, un perfectionnisme inhibant, une quête de justice démesurée, une rébellion contre tout système qui ne privilégie pas le “bon sens” et contre toute tentative d enfermer les gens dans des cases de manière générale….
    Ce que serait ma Vie? Mon inconscient ne me rongerait plus et ne m empêcherait pas d avancer de peur de la solitude, de peur de ne plus correspondre à l image que les autres ont de moi. Je serai libérée de Moi! Mon Ego arrêterait de m obséder et je pourrai enfin être dans la réalité. Pour l instant je passe à côté de ma Vie malgré un potentiel énorme aux dires de tous. Ma geôle c est Moi et je n arrive pas a trouver les clefs pour m en sortir. Y a du boulot Maxime!
    Catherine

    • Il y a du boulot oui mais pas plus que pour un autre non plus. De votre point de vue cela semble une montagne, et c’est toujours le cas lorsque l’on reverse ces moments.
      Pour autant, votre ras-le-bol est un bon signe. En y ajoutant deux trois techniques et de la pratique, cela devrait bien se passer 😉

      FAITES L’EXERCICE des avantages et des inconvénients et voyez si vous ne pouvez pas lâcher dors et déjà deux ou trois discours limitants ?!

      Tenez-nous au courant
      Maxime

  9. Merci pour le partage de cette vidéo. Au fait je suis en pleine phase de remise en question de cette zone de confort qu’est ma vie actuelle. Excellente situation professionnelle. De beaux enfants qui ont grandis et qui comblent ma vie de bonheur. Bref, un seul bémol. Un sentiment d’indifférence par rapport à mon conjoint. Un sentiment que notre couple ne se régénère plus et qu’une sorte de saturation s’est installé. 25 ans de vie commune. Mon frein ou mon blocage c’est que j’ai perdu cette aptitude à vivre, à recevoir et partager de l’amour avec l’homme que j’aime, qui revient apres 25 ans pour me dire qu’il m’attends depuis toutes ces années. Je suis dans une situation paradoxale. Je suis une femme libérée, consciente de ses désirs et attentes, très satisfaite de son parcours et mon nouveau partenaire est parfaitement en phase avec mes sentiments et nos échanges restent platoniques.Il y a comme une incapacité à franchir un pas pour vivre le bonheur de cette relation. Après avoir suivi votre blog et la vidéo, j’ose m’avancer prudemment vers une hypothèse, qui pourrait révéler un conditionnement : peut être ne suis-je pas intéressée pour une relation stable? Une relation qui semble être garantie d’avance? Je ne veux pas reproduire le shéma d’un amour raisonnable, réfléchi, acquit dès le début. J’ai besoin d’incertitude, de quête de l’autre, de mystère, d’aventure…même si la relation n’aboutie pas… c’est plus la démarche vers des sentiments nouveaux, contradictoire qui me fascinent que relation qui s’annonce tracée et concluante. Voilà, ce conditionnement m’échappe et je ne me l’explique pas. Merci encore pour votre travail et vos partage. Me sont très utile.

    • Bonjour Faten,

      C’est intéressant en effet. Il y a là une notion évidente de recherche d’intensité, cela fait partie des “instincts”, qui sont une part très profonde chez nous les humains. Nous aborderons les 3 instincts et leurs influences en fin de formation.

      Suivez votre intuition du moment et laissez la vie vous apporter les réponses. Restez ouvertes à toute éventualité et ne forcez pas. Soyez prêtes à changer de direction vers ce qui est simple et fluide pour vous.

      À bientôt
      Maxime

  10. je suis remplie de peurs., peur qu’il m’arrive des catastrophes, peur de mal faire d’être mal vue, compliqué pour moi d’entrer en contact avec les autres, peur de déranger, d’être moi même. Le souci ‘est que ces blocages je les ai depuis longtemps. J’ai l’impression qu’ils m’ont étouffée car je ne sais pas qu’elles passions m’animeraient si je n’avais pas ces blocages. Je me sens vide.
    Marie France

    • Marie-France,

      Ma recommandation serait de contacter ce vide encore un peu plus. Je pense que bon nombre de réponses s’y trouvent.
      Je pense aussi que c’est ce même vide qui fait si peur et que son apprivoisement allégerait la situation.
      Comment ? La méditation est de mon point de vue une bonne solution pour vous, ainsi que les accompagnements individuels.

      Bon courage
      Maxime

  11. •Quelle est la passion ou le projet que vous aimeriez réaliser en tant que personne épanouie.

    Je voudrais repartir vivre et travailler à l’étranger.

    •Qu’Est-ce qui vous empêche à ce jour de le manifester ?

    Problème d’argent. J’ai quitté il y a 2 ans et demi un poste qui ne me plaisait plus, ce fut une délivrance et j’étais sur de retrouver quelque chose rapidement j’ai un bon bagage professionnel, je suis bilingue en anglais. J’étais persuadé que je retrouverai du travail rapidement. Ce fut la désillusion totale, j’ai répondu à des centaines d’annonces qui me correspondaient, avec toujours la même réponse, j’ai eut très peu d’entretiens. J’ai fait toutes les formation possible de l’APEC, vu un coach, suivi des formations en ligne…. Avec toujours le même résultat, la réponse est toujours non. J’avais plutôt confiance en moi mais ces échecs à répétitions ont plombé mon moral. j’ai eut de petites mission intérimaires sans intérêt et là je suis dans une qui la pire du pire, je suis parqué seule au fond d’un couloir où je ne vois personne ou presque (je suis dans la com alors le contact humain c’est mon truc). Je suis sous payée et surqualifiée. Je ne sais plus quoi faire ou comment m’y prendre pour me sortir de ce marasme. Je pleure très souvent. Je suis complètement perdue.

    • Bon et bien c’est souvent au fond de la piscine que l’on trouve “le dur” pour repartir..

      Si cette voie-là ne fonctionne pas, ce qui vraisemblablement est le cas, pourquoi s’obstiner ? Changez de direction !
      Qu’y a-t-il de plus fluide dans votre vie et que vous aimez faire ? Posez-vous la question et postulez dans cette voie-ci. Inutile d’avoir des connaissances ou des diplômes, vous vous formerez si besoin, faites confiance et suivez le flux.

      Vous nous raconterez..
      À bientôt
      Maxime

  12. Bonjour,
    En route vers le développement personnel, je suis consciente que j’ai encore des freins pour un épanouissement et une libération, je m’applique à travailler pour atteindre un jour je l’espère cette vie sans peur, sans doutes et en paix. Pour moi le plus difficile est l’insécurité. Qu’elle soit financière, amoureuse ou autre, j’ai toujours peur de manquer, d’amour, d’argent, de nourriture, de vérité, de profondeur, de sérénité, de liberté, de travail, de temps bref de tout …. je ne sais pas encore trop comment dépasser ça … je prends note de vos vidéos et de vos enseignements pour m’aider.

    • Bonjour Béatrice,

      Il doit y avoir de bonnes raisons pour entretenir toutes ces peurs, qu’elles peuvent-elles bien être ?
      Faites l’exercice des avantages et des inconvénients, vous devriez en trouver quelques-unes.

      Plus de présence semble également une solution évidente, cherchez à revenir dans le “ici et maintenant” dès que vous le pouvez.

      Bon courage
      Maxime

  13. Bonjour et merci. Ma principale limite est de ne pas m’affirmer, j’ai trop l’habitude de penser que ce que dit l’autre est plus vrai, plus juste, plus valable que ce que je dit. De ce fait tous les compromis proposés sont totalement inutiles puisqu’au final, je laisse le dernier mot à l’autre. Sans cette limite la vie serait plus simple, plus complète, un peu moins de frustrations et de soumission.
    J’attends avec impatience la suite!

  14. Bonjour Maxime et merci pour cette vidéo. En fait, je fais du “travail” sur moi depuis très, très longtemps et j’ai beaucoup avancé. Déjà, je ne me pose plus en victime et sais que je construis moi-même ma vie et ma réalité. Pourtant, j’ai des trucs qui coincent. Je m’oublie trop souvent pour m’occuper de ceux que j’aime et qui sont dans la peine. J’ai beau savoir que je dois leur lâcher la main et leur laisser leur pouvoir, je n’y arrive pas. Donc, j’épuise mon capital temps, énergie, finances et bien-être. Ils n’avancent pas d’avantage et moi force de faire du sur place… je recule. Comme tu dis, je ne suis pas malheureuse, mais il me manque la réalisation de moi. J’ai maintenant 63 ans, il serait temps que je vive vraiment ! Je me pose la question de savoir si moi je changeais de l’intérieur, peut-être que le comportement de chacun évoluerait ? De toute façon, je n’ai plus le choix, ou je m’occupe de mettre des couleurs dans ma vie ou je vieillis ! J’adore les couleurs…

    • Bonjour Monique,

      Vous avez très certainement un a priori négatif sur le fait de vous occuper de vous ou sur le fait de ne pas vous occuper des autres. Sans doute que cela ne se fait pas ou que c’est mal..

      Faites l’exercice des avantages et des inconvénients, il devrait vous aider à y voir plus clair.

      Vive les couleurs 😉
      Maxime

  15. merci pour cette vidéo j’ai 26 ans et je suis en pleine recherche personnel.
    je crois que ce qui me gène le plus c’est que je veux trop contrôler les événements et ça m’empêche de vivre le moment présent.

    • Bonjour Jonathan,

      La question serait donc de savoir ce qui se passerait si vous ne contrôliez plus rien ? Ici doit se trouver vos plus grandes peurs. En y allant doucement, je vous invite à les contacter progressivement.

      Félicitation pour votre maturité 😉
      Maxime

  16. Bonjour Maxime,

    J’ai toujours eu des angoisses, sur lesquelles je ne pouvais mettre de mots, et j’ai suivi le parcours classique : psychothérapie, antidépresseur, hospitalisation en HP et j’ai eu une bonne période de répit suite à la naissance de mon fils qui a maintenant 21 ans et qui fait ses études loin de nous; Cet amour pour lui m’a comblée , nourrie et épanouie jusqu’au moment ou j’ai réalisé que j’avais 50 ans et que la vie de maman poule était finie et que mon grand garçon , devait réaliser la sienne, que je n’aurais plus la possibilité de mettre au monde un enfant et que la page était tournée , qu’il fallait que je pense à moi et à mon épanouissement personnel, sinon cela voulait dire que ma vie était finie. j’ai eu cet élan dont tu parles dans ta vidéo, ras le bol des angoisses, des peurs de suivre mon conjoint dans ses entreprises professionnelles dans lesquelles je ne trouve pas ma place et j’ai rencontré des gens formidables qui m’ont amenée tout doucement à prendre conscience de cet ÊTRE derrière la masque de la femme toujours souriante, qui a la pêche, le GENTILLE , tu sais quand on dit de toi “qu’est qu’elle est gentille “,.
    J’ai commencé par L’EMDR qui a produit chez moi un électrochoc, comme une porte qui s’est ouverte sur une autre conscience , une conscience que le bonheur est à l’intérieur de toi et que l’amour que j’éprouve pour mon fils il est disponible pour plein d’autres choses et pour d’autres personnes , et aussi pour moi. Que toutes les rancoeurs que j’éprouve pour certaines personnes , y compris pour mon conjoint que j’aime pourtant de toutes mes forces, ne sont que que l’expression de celles que j’ai contre moi. Dans ta conférence sur “la confiance en toi” tu nous conseille de prononcer ces paroles : Claire je t’aime , je t’aime vraiment ,
    je te pardonnes et je t’accepte ……. Ouh! la la rien que de penser à le faire j’avais les tripes qui se nouaient !!!!!
    Et le jour où j’ai oser, j’ai vu au fond de chacun de mes yeux une petite lumière , comme si il y avait quelqu’un derrière ce regard anxieux, et ça m’a fait du bien !! j’essaye de le refaire régulièrement mais les journées sont tellement chargées(je travaille dans la restauration) que des fois le temps me manque , ainsi que la liberté d’être seule.
    Tout ça pour dire que je remercie la vie , de nous permettre de rencontrer des personnes comme toi; je t’ai rencontré en cherchant un article sur l’égo sur you tube , et depuis j’ai commencer la formation Ennéagramme , je pratique quelques unes de tes méditations , en plus de celles de Christophe André, j’ai découvert aussi un homme merveilleux qui organise lui aussi des séminaires , et j’avance petit à petit comme l’indique la méthode KAIZEN que j’ai découvert aussi grâce à toi.

    Bref à ta question à propos du projet à réaliser en tant que personne épanouie: Etre capable un jour d’aider les autres à être plus heureux, ne serait ce déja mes proches , encore faut il qu’ils en éprouvent le besoin,
    Et ce qui m’empêche de le manifester c’est que la route est encore longue , et que pour cela il faudra que je puisse m’aider déjà moi même , et dépasser ces angoisses qui se rappellent de temps en temps à moi .

    J’ai une boulimie de savoir , d’apprendre , de travailler sur moi et j’ai la conviction que j’y arriverai , parce que aujourd’hui je sais que l’on peut être heureux , mais que ainsi que tu l’as dit toi même , ce n’était pas une discipline enseignée à l’école , et surtout pas à la maison, et que chacun doit trouvé sa voie pour y arriver.

    Désolée d’être si longue mais c’est la première fois que je m’exprime sur internet , et je m’aperçois que j’ai envie de dire plein de choses , que cela me procure une grande paix intérieure , et j’espère que tes lecteurs ne me trouveront pas trop” reloud”:)

    je voulais juste ajouter que lorsque l’on commence une telle démarche il ne faut surtout pas saouler ses proches, même si on a une telle envie de partager ces moments de découvertes et de bonheur !!! Ma motivation première de mettre fin à cette vie de souffrances, était de partager cette deuxième tranche de vie en compagnie de mon mari , dans l’ amour et le bonheur , parce que j’ai senti que plus je changeais plus il changeait, et surtout que la vie remettait régulièrement ses croyances en questions , je n’ai pas eu besoin de le “saouler” tout se fait petit à petit, par les enfants , le travail, les déceptions , qui amènent des discussions , que l’on aurait jamais eu auparavant.
    Tout cela pour dire , de ne pas tout remettre en questions , parce que au fond de nous quelque chose changent, le bonheur etait peut être à nos côtés depuis longtemps mais on a jamais su le voir, tellement nous étions plongés dans notre propre souffrance . Je ne sais pas ce que tu en penses Maxime ?

    Allez cette fois je vous laisse !!!! Plein de bonheur à tous et surtout courage !!!!!!!!!!!!!!!!
    Claire

  17. Coucou Maxime!

    Alors là bravo cette vidéo est superbe ,ou bien est ce mes lunettes qui ont changé ?et je vois tout en rose….. non c’est une petite taquinerie,depuis le temps que je te lis, que je t’écoute ,ça me fait toujours autant de bien,je dois avoir encore quelques trucs qui coincent pour autant mais je progresse,et je continue ,merci Maxime,la véritable gentillesse ne se commande pas. Cette vidéo est super bien faite et ton article aussi,j’adore cette manière simple mais néanmoins efficace ,c’est sécurisant.
    Mes limites et mes freins les plus évidents:”faire passer le bien être des autres avant le mien”, et pourtant j’ai compris intellectuellement que mes enfants(c’est pour eux en premier que je me suis remise en question )ne pourraient être bien dans leur peau que si moi j’étais bien dans ma peau ,et à partir de là je n’ai fait que progresser.
    Quelle serait ma vie sans ces limites, une vie à partager avec un homme avec qui je pourrais apprendre ,discuter de tout et de rien,et aller au lac de Come et a la Scala de Milan avec lui…..entre autre.Et voir mes enfants évoluer chaque jour vers leur meilleur à eux.
    A bientôt Maxime

    • Bonjour Anne !

      Et bien tu sembles en effet sur la bonne voie, et tes lunettes rose te vont très bien 😉

      Pour le reste, continue de faire de ton mieux sans t’occuper de ce que tu pourrais faire de plus. Le jugement est un frein important dans notre évolution..

      Je te souhaite de bons moment près du lac.
      À bientôt
      Maxime

  18. Bonjour,

    J’ai dû relancer trois fois la vidéo, (image et son haché voir complétement figé)
    Je me permets des petites critiques d’expérience utilisateur.
    Dommage de ne pas avoir de lecteur pour nous permettre de voir où est-ce que le chargement échoue. Ce peut être dû à un probable de bande passante, à nos ordinateur vieillissant, à notre fournisseur d’accès, à une lecture sur tablette ou smartphone. 🙂 Nous sommes tous différents ^^
    Fermer les autres applications n’a pas forcement d’effet sur la qualité de réception…
    Personnellement je suis chez Sffrrrr et je n’ai pas la fibre et mon ordinateur date de 2008.
    Pour ceux qui ont des problèmes de dyslexie, la seconde partie de la vidéo, musique, voix et textes différent défilant sur l’écran, sans compter que les contrastes couleur du texte insuffisant mets en péril la compréhension.

    Vos vidéo sont passionnantes. J’apprécie votre manière d’aborder les choses.

    Concernant le travail sur soi, j’ai clairement identifié mes freins :

    – 1 – l’argent. Avoir les moyens d’investir sur soi, sur son ou ses projets.
    – 2 – La peur, de réussir, ou l’habitude d’échouer (échouer peut être une zone de confort, à force, je sais comment les gérer tant bien que mal.)

    A bientôt j’ai hâte de voir la suite.

    • Merci Christine pour vos remarques, je passerai les vidéos sur YouTube par la suite pour celle et ceux qui ont des difficultés.

      Comme vous dites, les zones de conforts peuvent prendre différentes formes, l’échec en est une.

      D’un point de vue extérieur, j’ai l’impression que c’est lorsque vous cesserez d’avoir peur que vous trouverez l’argent.. Je mettrais donc la peur en premier et l’argent un peu comme “une simple” conséquence du reste.

      Quoi qu’il en soit, votre démarche aboutira si vous continuez à vous y engager, ce qui semble le bas.

      Alors bon courage et félicitation pour tout le chemin déjà parcouru
      Maxime

  19. bonjour Maxime,
    J’ai commencé à écouter la vidéo avec beaucoup d’intéret. J’ai 2 questions:
    – J’ai un problème d’ouie – j’ai du arreter d’écouter assez vite parceque la musique de fond qui accompagne la vidéo m’empeche de bien t’écouter. Est-ce que vous ne pouvez-pas l’enlever.
    J’ai encore suivi une autre formation sur internet, et il n’y avait pas de musique d’accompagnement lors de la présentation du formateur.
    – La vidéo (pour autant que je maitrise l’outil) ne permet pas de voir la durée, ni de ré-écouter une partie qu’on n’aura pas bien compris. Est-ce qu’il y aura moyen d’introduire cette possibilité, comme c’est le cas pour la plupart des vidéos sur internet.
    Merci de votre intéret pour mes questions – il y a peut etre plus de gens qui ont les memes besoins.
    j’espère pouvoir reprendre bientot

    • Bonjour Lucien,

      Je ne pourrai pas enlever le fond sonore mais je basculerai la vidéo sur un autre support prochainement en espérant que cela facilite son visionnage.

      Il y aura la possibilité de voir la durée également. 😉

      À bientôt
      Maxime

  20. bonjour

    je trouve votre conception très intéressante ,
    je retrouve des notions connues , j aime bien la présentation internet ,c’est la première fois que j ‘utilise cette technique
    il est possible que votre approche me soit bénéfique , elle l ‘ai déjà même et je vous en remercie ;
    je ne parlerais pas de moi sur internet
    A bientôt pour la suite , je le souhaite si vous le voulez bien
    Florence

  21. Bonjour Maxime,

    Quel dommage que je ne puisse pas accéder à votre vidéo !
    Je viens de refermer l’application plusieurs fois et cette fois l’écran vidéo est noir, je clique sur play mais vous n’apparaissez toujours pas !!!

    D’autres internautes ont-ils eu le même problème ?

    Je vous remercie.

  22. Bonjiur,
    J’ai peur de l’avenir, ce qui m’empêche bien souvent de profiter du moment présent. Ayant une maladie incurable dégénéative qui me force à me déplacer en fauteuil roulant, j’ai peur de perdre mon autonomie et de devoir dépendre des autres pour pleins de choses.
    Je pratique la méditationde plein conscience presque quotidiennement sans y voir de grands changements.
    Au plaisir de visionner la vidéo 2 de votre programme.

  23. Bonjour Maxime,

    Merci de partager avec nous toutes vos connaissances. Cela m’apporte beaucoup. J’ai suivi la visite guidée vers le bonheur, ma vie commence à changer ! Je poursuis ce travaille sur moi mais j’ai toujours le sentiment de ne pas vivre la vie que je devrais vivre, je me sens insatisfaite. J’ai beaucoup de doutes, j’ai peur de me tromper, d’échouer. J’ai été si souvent déçue que je préfère ne rien faire plutôt que de prendre des risques. Mes peurs me paralysent.
    Encore merci pour vos précieux conseils !

    • Bonjour Sandy,

      Merci de suivre fidèlement ce blog 😉

      La boucle est donc bouclée on dirait. Vous n’avez pas confiance en la vie due à ces déceptions passées, vous n’agissez donc pas, par peur de re-souffrir (peut-être), et cet immobilisme génère de l’insatisfaction…

      Cela me semble logique…

      Que conseilleriez-vous à votre meilleure amie si elle était dans votre cas ?

      L’exercice des avantages et des inconvénients devrait vous apporter plein de réponses. 😉

      À bientôt
      Maxime

  24. Bonjour
    Je commence a bien comprendre le fonctionnement pour atteindre le bonheur mais le mettre en pratique me paraît difficile
    A cause de ma timidité et mon manque de confiance en moi j ai rate plein de chose et vécu avec des hommes qui ne me correspondait pas
    J espère vraiment pouvoir m en sortir
    Merci pour tout vos conseils

    • Il n’y a pas de raison Francoise.

      Mais dites-moi, vous y croyez ? C’est possible de votre point de vue ce que vous demandez là ?

      Validez bien cela, soyez bien claire avec vous-même. Sans quoi, ce sera en effet difficile comme vous dites ! Quelle est la croyance de fond que j’entends d’ici ?

      Bon courage
      Maxime

  25. Bonjour Maxime ,

    Je voudrais bien faire l’exercice , mais je ne trouve pas où le télécharger ..
    ce qui m’ empêche d’ avancer , je suppose que c’ est de toujours vouloir éviter les conflits, de ne pas déranger les autres , voir même toujours vouloir faire plaisir ,histoire d’éducation, ou que sais je ..
    Mes craintes sont essentiellement la trahison, le mensonge, le faux ..Et pourtant j’y suis et y ai été souvent confrontée .
    merci encore pour ces outils et ces mots qui donnent matière à réfléchir dans le bon sens !

  26. Bonjour Maxime,

    Merci beaucoup de nous faire profiter de cette formation.
    Le projet que j’aimerais réaliser dans la vie serait de devenir coach, soit en entreprise, soit pour les enfants. Je ne le fais pas aujourd’hui parce que je ne m’y sens pas encore prête (je n’ai notamment pas encore assez d’expérience en entreprise pour devenir coach d’entreprise). Je garde donc cette idée dans un coin de ma tête et je continue de travailler sur le reste en attendant le fameux moment où je serai prête.

  27. Bonsoir Maxime,
    Merci beaucoup pour cette vidéo. C’est instructif mais pas que seulement vous donnez des clés et nous faites réfléchir , c’est interactif. J’aime beaucoup.
    Pour répondre aux 2 questions, je dirai que mon manque de confiance en moi avec tout ce qui en découle, mon hypersensibilité qui m’empêche de me réaliser, d’oser d’agir, dire les choses, savoir dire non sans agressivité et m’aimer. Je souffre aussi de dépendance affective. Aujourd’hui j’ai une collégue/amie qui m’a fait remarquer que je ne voyais pas comme on me voyez, notamment quand je réussis quelque chose je suis étonnée de ce que j’ai fait alors que pour elle,elle n’est pas étonnée.
    Si j’avais une baguette magique j’aurais aimé changer tout cela afin de ne plus douter de moi et de mes capacités et donc de réussir ma vie amoureuse , avoir confiance en moi et donc en l’autre.
    Merci Maxime pour votre grande génèrosité à partager tout cela

  28. Bonjour Maxime, intéressant, mais le fond musical est pour moi agacant et ne me donne pas envie de la lire jusqu’au bout.
    Bonne continuation
    Carole

  29. Bonsoir Maxime,

    Votre première vidéo est dense d’informations, je l’ai visionnée 2 fois…
    Merci, j’ai matière à réflexion.
    Pour répondre à vos deux questions (pas si faciles que ça !) :

    J’aimerais trouver un projet pour gagner ma vie en faisant ce que j’aime, pour ne pas avoir l’impression de travailler… Je fais actuellement un travail qui me plait bien et les gens apprécient ce que je fais, mais la boîte pour laquelle je travaille est horrible ! Je suis sous-payée, exploitée et méprisée par mon boss.
    Mes limites, mes freins :
    Ne pas savoir quoi faire (pas réellement de passion) et ne pas savoir comment faire !
    Manque d’estime de moi.
    Peur du chômage…

    Il y a autre chose que je recherche, c’est mon bonheur seule, sans qu’il “dépende” de l’extérieur et qu’il vienne de l’intérieur… Comme vous ! Et ça ce n’est pas évident.

    Voilà ! Encore merci pour cette idée de formation gratuite, j’ai hâte de voir la suite.

  30. Bonsoir Maxime,
    c est vitale aujourd’hui pour moi de sortir de ma zone de confort, d arrêter les schémas répétitifs de ma vie, de trouver un sens, d avoir confiance en moi et en la vie et d être enfin heureuse et de trouver le bonheur.
    J espère, grâce à toi, avoir d autres prises de conscience qui m aideront à avancer.
    Merci pour tout.

  31. Bonjour Maxime,
    Merci pour cette vidéo 🙂
    Je m’intéresse à la psychologie depuis 30 ans, 8 ans de travail personnel et pourtant :
    J’ai encore un travail alimentaire non salarié qui me plombe , j’ai tenté une reconversion qui n’a pas abouti, je suis à nouveau en formation pour une autre qui aboutirait à un travail en profession libérale, donc toujours l’inquiétude quant au matériel…la survie …Je sais que je ne suis pas à ma place, cette place que je ne suis pas arrivée à créer pour moi même malgrès tout le travail thérapeutique ( psychothérapie, emdr, rebirth, développement personnel en groupe etc..) J’ai limité les dégâts, certes, au vu de mon histoire personnelle …
    Comment ce serait sans cette inquiétude? Forcément , plus de sérénité , plus d’ancrage, plus heureuse tout simplement puisque je me sentirais à ma place 🙂

  32. Bonsoir, j’ai des problèmes auditifs et la musique en arrière plan me gêne beaucoup pour vous écouter, alors que c’est très intéressant, c’est vraiment dommage. La musique est-elle nécessaire, ici, je ne le pense pas. Merci de m’avoir lu et si possible entendre ma difficulté. Michèle

  33. Surpasser ma maladie qui m’invalide et m’a fait perdre l’homme que j’aimais. C’est la peur de ne plus retrouver cet Amour ou du moins l’équivalent car cette relation m’apportait énormément. Elle était devenue mon moteur de vie surtout depuis la maladie dont il n’existe à ce jour aucun traitement.

  34. Bonjour, Maxime,
    Merci pour cette vidéo, très enrichissante.
    Qu’est ce qui m’empêche d’être heureuse dans ma vie? Mes blocages sont si nombreux.
    J’ai peur de me tromper et peur d’être jugée.J’ai besoin de me sentir utile et être récompensée. Je dépend de l’opinion des autres. Je n’ai pas confiance en moi.
    Je sais ce que souhaite vivre mais je ne m’estime pas en être digne, et je laisse ma place aux autres en pensant que mon tour viendra.
    Je ne sais pas profiter du présent, je vis dans les souvenirs du passé ou dans l’avenir qui me rassurent ou m’angoissent.
    Sans ces peurs je me sentirai libre, en sécurité, confiante, ma vraie moi. J’aurai tant aimer laisser mon passé au passé et avancer sans craindre de tout recommencer.

  35. Bonsoir, cette vidéo m’a touché et boulversé en même tant. Le gros hic chez moi c’est un manque de confiance en moi et une peur de tout, sans tout ces blocage et ces conditionnement, ma vie serait une vie à vivre sans poid.

  36. Après avoir récemment vécu la visite guidée, le robinet du bonheur est en train de se dégripper.
    Les blocages qui mon figés sont liés à la recherche de reconnaissance et d’intégration au groupe, ou à la peur de mon vide.
    Déjà là c’est une belle prise de conscience d’avoir un joli lot de lunettes colorées devant les yeux (et des oeillères), quand à ce que ça pourrait être, simplement être un rayonneur de bonheur et de de pouvoir le partager dans une nouvelle vie en construction.

  37. Bonsoir Maxime
    Tout d abord c’est tres motivant de voir un tel enthousiasme et une telle generosité à nous aider à devenir des gens heureux.Merci pour nous aider à prendre conscience qu il n’est pas trop tard pour essayer.Je pratique la meditation,le yoga depuis longtmps et je dois avouer que sans cela j aurai eu du mal a franchir certaines etapes de ma vie.Mais le travail de fond n a pas été fait.J ai juste mis des pansements!
    Ce qui m empeche de m epanouir pleinement dans la vie c’est probablement de faire passer le bien etre des autres avant le mien.Probablement pour ne pas les decevoir et garder leur affection leur considération.Penser que je me dois de les aider et au final m oublier un peu dans l’histoire. Apres il y la peur de se tromper en faisant les mauvais choix Douter de sa capacité à faire ces bons choix et de faire ces choix pour soit pas pour le quand dira-t-on!
    il y a aussi un manque de confiance au final sur sa capacité à etre heureux suite à des echecs successifs.Finir par penser que finalement on est pas doué pour le bonheur.La confiance est un peu perdue.la peur est assez présente.La zone de confort a été parfois un peu difficile à construire alors même si c’est moyen on craint les tempetes et les remises en questions.Le courage face au changement c’est aussi une difficulté
    Pour etre heureuse j aurai besoin d’etre rassurée sur ce qui va advenir de ma vie.J ai besoin de voir un sens à cela.Mieux me connaitre m aiderai et aussi m aimer un peu?!
    Pour etre heureuse je devrais me faire moins de soucis pour les gens que j aime et ne pas penser que je suis responsable d ‘eux et de leur bonheur ou reussite
    Enfin pour etre heureuse je devrai apprendre à profiter du moment présent .Arriver à briser mes retenues sociales pour me liberer et m eclater sans craindre de me devaloriser aux yeux des autres

  38. Effectivement, la souffrance enseigne…Je renais en quelque sorte mais j’ai l’impression de “subir” celle des autres qui m’atteint trop. Je veux sans doute trop bien faire. Je suis aussi en train de redécouvrir aussi depuis peu mon handicap de précocité…je croyais que cela n’étais que passager dans la vie d’un enfant ou d’un adolescent..Je comprends mieux que je puisse en souffrir dans ma communication avec les autres que je semble “comprendre” vite, aider humainement parlant mais en ce qui me concerne…quand j’ai besoin du soutien des autres, vraiment…c’est difficile. Cependant ma vie s’éclaircie, j’ai fais une rencontre après un temps où j’ai lâché-prise pendant plus d’un an suite à un deuil amoureux concomitant à la fin de vie de ma mère et par la suite son départ. Je pense que je suis très transformée suite à tout cela et la personne rencontrée ne “ressemble” pas à ce qui pouvait auparavant m’attirer chez un homme. Je suis même étonnée de la fluidité de cette relation. Merci pour ton travail Maxime sur lequel je m’appuie depuis une bonne année en lien avec celui d’Arouna Lipchitz.

  39. Bonjour Maxime ,
    J’ai adoré cette vidéo. J’ai vraiment envie et ce depuis ce depuis ce we décidé de continuer à avancer avec vous. On sent en plus votre bonheur de partager et c’est très agréable.

    Je suis persuadée que mon manque de confiance en moi me freine, me paralyse souvent et me fait finalement beaucoup souffrir, car je me suis toujours sentie capable de mieux faire sans vraiment y arriver.
    En même temps je me pose cette question : et si ce manque de confiance en moi venait à disparaître complètement (car j’espère y parvenir un jour, j’y crois!) , ne vais je pas paraître trop prétentieuse aux yeux des autres? Comment vais-je bien pouvoir gérer un trop plein de confiance ? Aujourd’hui un manque de confiance me rend malheureuse et parfois complètement nulle et triste ! Est-il possible d’acquérir le juste milieu ou faut -il travailler constamment au rééquilibrage?

    PS: à noter quelques problème de sons sur cette vidéo et de contraste de police à apporter pour certaines diapos ou c’est écrit en blanc sur du fond clair (pour plus de confort dans la lecture -merci encore pour votre travail!)

  40. Bonjour Maxime
    Merci pour ces vidéos réalisées avec beaucoup de précision et de justesse et tellement agréable a écouter.
    justement ce matin et presque tous le temps je me sens coupable, je dirais presque coupable de vivre.
    Peur de ne pas être a la hauteur, de ne plus être aimé, seul de nouveau.
    je suis justement dans cette phase de lâcher prise, je dois me mettre ne route, en marche et je n’y arrive pas ou pas assez. le temps je veux prendre le temps et en même temps j’ai déjà peur d’être en retard.
    Acte manqué, je n’arrive pas a écouter certain de mes désirs et j’ai honte de demandé et je suis incapable de prendre une décision pour moi, donc je m’invente des excuses et je préfère m’occuper des autres et de leur venir en aide a mes dépends en prenant des engagements ou en disant des choses qui serait bien de faire, mais pas forcement réalisable dans le temps.
    j’ai déjà eu des moments de confiance en moi et en la vie et ce furent certainement de bon moment, mais la peur du vide, de l’âge de se tromper et de trouver cette fois le bon chemin me paralyse et je ne retrouve plus mon instinct car celui-là aussi je souhaite le modifier ou plutôt abandonner trop de croyance qui me limitent. Et vois certain jour le facile qu’est la vie dans sa plus simple réalité.
    ET j’ai peur de me remettre dans des citations matériel qui ont souvent empêcher de me réaliser dans le domaine affectif. Etre heureux en bonne santé de quoi me loger et manger simplement et vivre avec la femme que j’aime et malgré la distance que ma fille d’adoption m’aime toujours et que notre relation ne s’arrête pas seulement a un engagement d’intérêt financier. MERCI très belle journée a tous
    Emmanuel

  41. Vidéo très intéressante, il est vrai qu’on a souvent du mal à agir parce qu’on est entouré de personnes qui ont peur pour nous. Personnellement je tiens compte de tous les commentaires mais j’essaie toujours d’agir au mieux pour moi.

  42. Merci Maxime pour cette 1ère vidéo, je te suis depuis un petit moment maintenant et je sens une belle évolution.

    Quand j’ai commencé à te lire j’avais un gros problème dans ma vie, mon ex, j’en été totalement dépendante et incapable d’imaginer un instant ma vie sans lui malgré ma souffrance. J’ai réussi enfin à rompre début d’année et même s’il a du mal à l’accepter (beaucoup de pression de sa part et de chantage affectif) je n’ai pas cédé, j’ai même décidé de partir à durée indéterminée voyager en Australie, pour tourner la page enfin !

    – Pour revenir aux limites et freins : je dirai que j’imaginais ma vie différemment à 27 ans, je pensais être professeur (j’ai échoué plusieurs fois au concours 🙁 ), en couple, avoir des projets communs (maison, enfants…), c’est une grande déception pour moi quand je vois que mes amis ont cette vie que je n’ai pas. Je me suis enfermée dans cette vision et j’ai l’impression d’être passée à coté de beaucoup de choses.
    – Sans ces limites et freins : je serai peut être partie voyager beaucoup plus jeune, ce qui m’aurait permis de mûrir et grandir et aujourd’hui avoir cette vie posée que je voulais.

    – Autre limite et non des moindres : un IMMENSE manque de confiance en moi ! Impression de subir ma vie, de ne jamais agir mais plutôt suivre, je ne suis pas actrice de ma propre vie…
    – Si j’avais confiance en moi je pense que je pourrai avoir mon concours, je pourrai rencontrer l’homme de ma vie et enfin commencer à vivre !

    J’espère qu’il n’est pas trop tard pour me réparer, retrouver confiance en la vie et en moi. C’est aussi pour ça que je pars loin voyager, envie de me retrouver avec moi-même et prendre confiance 🙂

    MERCI Maxime !

    Ps : est-il possible d’avoir la liste des avantages et inconvénients ? 🙂

  43. Bonjour Maxime,

    Merci pour cette vidéo, qui rassemble il me semble beaucoup d’éléments abordés dans ton site. Et qui montre une ascension de ton travail. Je suis heureuse de voir ton évolution, car je te suis depuis plus de 3 ans.
    Pour moi, ce qui m’empêche encore de vivre bien avec moi-même, c’est que je n’arrive pas à dépasser cette peur de ne pas être à la hauteur. Du coup beaucoup de doutes, de cauchemars. Avec anticipation des remarques négatives, ou si elle sont positives je ne me sens pas concernées. Comme si qu fond de moi cette petite voie me disait tu n’y arriveras pas, pourquoi le faire?
    Alors ce que j’aimerais, c’est oser m’affirmer telle que je suis,avancer sans me soucier de ce que penseront les autres. Faire ce pourquoi je suis douée et ne plus essayer de répondre aux attentes des autres. En fait me libérer de mes doutes.

  44. bonjour jai apprecié ce commentaire , jai pas de blocage que je me mets toute seule et je voudrais les enlever mais j’ai peur de la reaction des personne envers cette attitude .exemple profiter de la vie , j’ai rencontrer un homme plus jeune que moi ,tres attirant malgré cela jai mis des barrieres puis 7 mois après je lui est proposer de partir en weekend pour un festival dc il est venue chez moi pour faire les reservations. puis on s’est embrasser puis la suite a ete faite .jetais bien heureuse mais apres jme suis mis des barriere javais peur qu içl me prenne pour quelqun que je ne suis pas alors quil nen pense rien du tout.mais jme suis mis la pression toute seule.et sa me bouffe ma vie .

    je suis encore a la recherche de moi alors que jai toute les cartes mais je sais pas ce qui bloque.

  45. je voudrais enlever ses doutes , c’est angoisses ,cette peur daller de l avant et réaliser mes projets.merci pour cette video si vous avez reussi maxime de faire partir toute cette souffrance ,je peut le faire aussi et tous les autres aussi .merci encore

  46. Eh bien, je ne sais pas ce qui m’empêche de me réaliser. D’ailleurs, je ne sais pas au juste ce que c’est que se réaliser.Un être humain a tant d’aspects différents en soi et les personnalités sont très complexes. C’est aussi une question de temps disponible et d’allocation de son temps, c’est à dire d’établir des priorités tout en respectant un juste équilibre. Et puis, se réaliser face à l’éternité et à la mort, c’est quoi exactement? Tout est relatif.

  47. bonjour maxime….merci pour ce blog que vous animez….il m’a dejà apporté pas mal d’informations et éclairages sur moi
    il me semble que mes limites et freins se trouvent dans le fait que j’ai la croyance que les personnes que j’aime me quittent d’une manière ou d’une autre (parents divorcés….mari décédé…..conjoint parti après que je sois tombé malade…..2x)….j’ai peut etre provoqué des choses…?
    et avec cette croyance va qu’en fait on ne peux m’aimer pour moi même……je suis dejà heureuse d’avoir pu mettre la main là dessus…..donc je voudrais travailler là dessus
    je pense que ma vie sera bcp plus détendu et légère si j’arrive à débloquer tout ça

    merci

  48. le frein le plus évident : ma perfection! Vouloir bien faire! la peur des critiques peut-etre…La peur de ne pas y arriver! C’est pas encore très clair! J’ai un grand besoin de diriger, sinon je suis insatisfaite, mais j’ai conscience et connaissances des processus humain où dès que j’assume un poste de direction, je suis face aux frustrations des autres et c’est trop lourd pour moi à porter…
    Je gagnerai plus de légèreté! plus de plaisir en réalisant ce que j’aime, plutôt que de soutenir les projets des autres…Peut-etre faut-il que je travaille seule : une profession indépendante plutôt que de travailler avec d’autres… je connais aussi la richesse de la co-créativité et de la force d’un groupe…
    je gagnerai, peut-être en confiance en moi, en limites ( ce qu’il est possible pour moi d’accueillir ou pas) en tout cas je gagnerai en estime de moi : réaliser les choses qui me tiennent à coeur!!!

    • le frein le plus évident : ma perfection! Vouloir bien faire! la peur des critiques peut-etre…La peur de ne pas y arriver! C’est pas encore très clair! J’ai un grand besoin de diriger, sinon je suis insatisfaite, mais j’ai conscience et connaissance des processus humains où dès que j’assume un poste de direction, je suis face aux frustrations des autres et c’est trop lourd pour moi à porter…
      Je gagnerais plus de légèreté! plus de plaisir en réalisant ce que j’aime, plutôt que de soutenir les projets des autres…Peut-etre faut-il que je travaille seule : une profession indépendante plutôt que de travailler avec d’autres… je connais aussi la richesse de la co-créativité et de la force d’un groupe…
      je gagnerais, peut-être en confiance en moi, en limites ( ce qu’il est possible pour moi d’accueillir ou pas) en tout cas je gagnerais en estime de moi : réaliser les choses qui me tiennent à coeur!!!

  49. Bonjour Maxime et bonjour à tous,

    En premier lieu merci pour cette vidéo “jouvence”. A chaque fois que j’écoute tes propos je me sens pacifiée, prête à accomplir de grande chose et à aller de l’avant pour rayonner de mon bonheur.
    Mon blocage réside dans mon incapacité à dire non aux personnes qui empiètent sur ma vie et qui ré interprètent mes propos qui ont besoin de moi.
    J’ai beau exprimer mes limites clairement, je n’arrive pas à les tenir ni à les faire respecter. J’agis de bonne grâce pour les uns et les autres en me forçant pour ne pas les décevoir. Du fait de mon manque de fermeté je ne suis pas crédible et je subis des situations qui reviennent en boucle.
    Je ne sais pas me protéger, sortir les griffes quand c’est nécessaire.
    Si je pouvais sortir de cette peur de blesser autrui de vivre selon mon intuition et de dire mes vérités sans penser aux conséquences je pourrai tout simplement me respecter, choisir sans contrainte juste ce qui est bon pour moi et retrouver la jovialité

  50. mes principes limites et freins sont certainement le perfectionnisme, la peur de mal faire et la pensée qu’il n’y en aura pas de facile dans la vie…Sans eux, j’aurais moins de stress, je me permettrais probablement d’essayer plus de choses…

  51. J’ai beaucoup aimé.Justement je lutte de tous mes nerfs contre le conditionnement.Au niveau familial , je me suis débarrassé de cet héritage parental avec moult disputes.Mon problème, c’est ma quasi dépendance avec la gent féminine.Je vis la présence d’une femme dans ma vie comme une agression potentielle.Et moi voilà , dans un age avancé tout seul. Comment lutter contre cela? Merci

  52. Merci Maxime.
    Pour le partage de votre cheminement Et de nous servir de guide.
    je compte bien suivre cette formation, qui j’en suis cert1ine, m’aidera encore un peu plus, dans mon evolution, afin d’arriver à me sentir libre d’être celle que je dois être.
    Je pense être une battante. … mais justement il faut que j’arrêté de me battre et que je me fasse confiance… pour aboutir à mon pleine épanouissementu et que je puisse être toujours sereine. Ou presque.
    encore merci et bonne continuation.

  53. Bonjour Maxime,
    Quelle succès ! Je me sens remplie de joie de lire les messages de tant de chercheurs sincères pour reprendre tes mots. Tous ces chemins qui se poursuivent sur cette voie, c ‘est du bonheur semé. Reste à arroser patiemment, à entretenir pour que ça s’enracine et bientôt la moisson…

    Mon frein principal est d’expliquer et d’excuser les agissements d’autrui et les miens.C’est mon étiquette de gentille ! Une habitude issue de mon éducation qui me pousse à interpréter et à juger positivement, et à juger ceux qui jugent négativement…. 🙂 Cette prise de conscience m’a permise de me reconnecter à mes besoins et à ceux des autres que je n’entendais pas non plus. Et par la suite d’apprendre à demander pour porter mes besoins et apprendre à écouter ceux des autres sans forcément y répondre. Je suis en route pour m’en libérer et je savoure.
    Je me suis inscrite à ta formation pour approfondir. J’ai le souhait de prendre le même chemin que toi pour former mes élèves au bonheur. Beau programme scolaire qui fait sens en moi.
    Merci Maxime.

  54. Bonjour Maxime,
    Tout d’abord je tiens à vous remercier pour cette formation. Quelle chance de pouvoir en bénéficier.
    J’ai décidé depuis une année de devenir heureuse. Après avoir vécu des coups durs je me suis rendu compte qu’il fallait faire quelque chose à cela et grâce à vous et à vos vidéos j’apprends à présent comment être responsable de mon bonheur. Ce sont mes conditionnement et mes peurs qui m’empêche d’être heureuse. J’ai donc vraiment hâte de suivre cette formation surtout pour en savoir plus sur moi même grâce aux énnéagrammes.
    Merci encore pour cette formation et bonne continuation.
    Badra

  55. Merci Maxime!

    Tes vidéos sont passionnantes et me font beaucoup avancer.J’essaie d’être indulgente avec moi même car il y a encore beaucoup de mécanismes que je ne parviens pas à lâcher,j’aimerai bien recevoir l’exercice dont tu parles dans la vidéo pour definir nos limites.

    bonne journée,

    Charlie

  56. Bonjour Maxime ,

    merci pour vos vidéos .Elles me permettent de beaucoup avancer et d’éclairer tout ce que j’aborde en thérapie.J’essaie d’être plus indulgentes avec moi même car il y a beaucoup de mécanismes qui on t la dent dure!J’aimerai bien recevoir le questionnaire que vous avez préparé pour identifier ces limites.A bientôt!et encore Merci!

  57. Bonjour Maxime
    C’est passionnant tes vidéos . J’ai hâte d’en savoir plus sur l’ennéagramme , de connaitre ma véritable personnalité.
    J’ai vraiment envie de réaliser quelque chose de personnel , l’écriture ma passionne , mais mes peurs m’arrêtent !
    J’ai l’impression de passer à côté de mon bonheur , c’est comme si je me l’interdisais , c’est affreux .
    Tous ces blocages que j’ai envie de faire sauter . Tant de choses que j’aimerais faire !
    J’espère me trouver , il est temps .
    À bientôt et merci

    Brigitte

  58. Bonjour Maxime,
    Merci pour cette vidéo très agréable à suivre!
    J’ai commencé à travailler sur moi depuis quelques temps, donc j’ai compris que tout était en moi solutions et bonheur! Aujourd’hui je suis en burn out professionnel alors les choses s’accélèrent, et c’est l’occasion de faire de cette période bien désagréable un moment de travail pour être tellement mieux plus tard.
    Mes pensées limitantes me bloquent, me culpabilisent, j’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur de ce qu’on attend de moi ( je l’épuise à cette tâche!) du coup je suis un bon petit soldat et depuis quelques temps mon corps m’envoie des signaux d’alerte (blocage des cervicales et épaules, problèmes digestifs, opression, angoisse de ne pas y arriver)…
    Si j’étais libérée, j’irai plus volontiers vers les autres ( sans l’impression que l’autre risque d’être mon ennemi), j’oserai beaucoup plus de choses (par exemple faire de la formation, parler face au groupe), je sourirai, je bougerai ( je ne fais aucun sport, mon corps est devenu un carcan)…
    Voilà, prête à tenter des solutions et convaincue que l’on peut avancer!

  59. Bonjour Maxime
    Avant tout, je tiens à vous remercier pour votre vidéo, elle est vraiment très bien faite. Bien que je n’arrive pas à trouver où charger l’Ennéagramme… En ce qui me concerne, je travaille sur moi depuis tellement d’année que par moment, alterner les moments de vide émotionnel pour un mieux et les moments de vie en “pause” deviennent épuisants. J’aspire comme beaucoup de personnes à sortir définitivement de mes schémas de fonctionnement toxiques mais ils sont bien accrochés !!!! Alors je continuerai de vous lire et à vous suivre… Encore merci …
    Mes limites et mes freins : les blessures ont permis la peur et les doutes…alors que je ne demande qu’à me libérer !!!
    Ma vie sans eux : une vie faite : de joie, de bonheur, de compassion mais surtout d’Amour… Le tout sans attente…Pour un “Bienfaiteur”. Encore merci….

  60. Bonjour Maxime,
    mon principal frein vient des images négatives et dévalorisantes que j’ai de moi-même, et si j’arrivais à les dépasser, je pourrais connaître plus de légèreté dans mon existence, et aller vers les autres sans peur du rejet… être qui je suis tout simplement… mais pas si simple au fond !

  61. Je me promène souvent sur le site et je trouve vos vidéos et articles très intéressants. Ils m’aident à retrouver plus de sérénité car je suis depuis plus d’un an dans une situation un peu perturbante.
    Ce qui m’empêche de bouger c’est la peur de quitter ma zone de confort et aussi la difficulté à faire des choix,peur de me tromper,de ne pas choisir ce qui est le mieux.
    Alors je laisse faire le temps, je prends les choses comme elles viennent aussi bien sentimentalement que professionnellement.
    On me dit gentille, patiente, conciliante mais j’aimerais développer d’autres qualités , avoir plus confiance en moi, oser.
    Je n’en souffre pas vraiment mais j’ai l’impression de passer à côté d’une vie qui pourrait être beaucoup plus créative et intéressante.

  62. Bonjour Maxime,
    Je suis en pleine transition professionnelle et veut négocier mon départ avec mon employeur pour démarrer mon activité mais je suis freinée par l’incertitude financière que peut générer cette nouvelle activité, certainement dans un premier temps. Ma croyance ? : si je suis seule ( je suis célibataire), alors je ne peux pas me lancer.
    Merci de partager vos vidéos, votre expérience et de faire avancer les internautes sur le plan personnel !
    S.

  63. Bonjour,
    pendant longtemps j’ai agit pour me faire aimer ou apprécier des autres. Je leur donnais un pouvoir bien trop important
    un pouvoir que seul moi doit avoir. En travaillant sur moi j’ai compris que seul ma vision de moi même est la bonne et la plus importante. Je viens donc de reprendre le pouvoir et c’est génial.
    Sans ce frein je me sens maintenant libre et vivant parce que je connais ma valeur et je n’ai plus besoin que les autres (hors ma famille proche) me donne ou pas des signes de reconnaissance. Je m’aime.

  64. Merci pour cette vidéo.
    Mes blocages : un manque affectif lié à la perte brutale de ma maman lorsque j’étais enfant. Un manque de confiance en moi, une hypersensibilité envahissante… une peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas renvoyer une image convenue et attendue…le sentiment de ne pas avoir bien appris à mes enfants à exprimer leurs sentiments, le sentiment que personne ne m’aime vraiment (conjoint indifférent, enfants idem…), je vis mal tout le côté intendance du quotidien à assumer. J’ai besoin de preuves d’amour notamment de mon conjoint… qui lui réagit en sens inverse.
    Avec une baguette magique : retrouver une légèreté à vivre sans toujours penser, sans remettre mes actions en cause (et si j’avais pas fais ça, et si… j’ai pas bien expliqué cela…). Un quotidien serein, l’envie de rentrer retrouver sa “tribu” pour partager une bonne soirée d’échanges, rires, jeux, discussions… au lieu d’être chacun seul en ayant expédié le repas et en ayant fait râler le “responsable du couvert” du soir !!!

  65. – toujours penser aux autres avant moi
    – le manque de confiance en moi
    – une fatigue mentale qui interfère dans ma volonté d’aller de l’avant dans bien des domaines

    Arriver à mettre un terme juridique à un conflit familial qui perdure depuis 16 ans….que tout le monde puisse tourner la page et penser à autre chose !!!

  66. Bonjour, j’ai 23 ans, ce qui m’anime : ma passion pour la danse (que je pratique à haut niveau) et mes études de psychologies en parallèle. Je n’arrive pas savoir de quoi sera fait mon avenir, je veux danser mais à la fois je ne sais pas si c’est un métier qui me rendra pleinement heureuse. J’aime être sur scène et m’exprimer avec mon corps, me dépenser, j’en ai besoin, partager avec le public, mais j’ai aussi envie d’une vie stable et cela ne me semble pas compatible avec le métier de danseur… Beaucoup de questionnements et bientôt des choix à faire, avant je dois apprendre à me connaitre et savoir ce qui me rendra le plus heureuse…

  67. Bonjour Maxime

    Depuis le début j avais tt faux… 25 ans au cote d un PN accompli et moi avec ma sensiblerie incapable d agir…résultat: mon fils de 25 ans souffre mentalement de bipolarite (cadeau de maman) et de trouble de personalité PN (cadeau de papa) je vis la responsabilité coupable mais je sais aussi quon est victime de victime…
    le vide en moi du a un stress chronique car mon fils est effindre apres plusieur sejour en HP et sous traitement et donc voila le beau resulat d une maman qui il ya 25 ans a tt programmer pour bien elever ses enfants meme la video de l enfant avant sa naissance etait dans la bibliotheque des ouvrages de comment elever ses enfants… c’est amer un constat dur une negativité pathologique car notre environement est notre miroir interieur .. et la ma santé reflete mon épuisement et ma peur.
    merci de me diriger vers une sortie….

  68. Bonsoir Maxime,

    Merci pour cette vidéo et tes interventions en général, toujours pertinentes et intelligentes.
    Voici quelques mois que je te suis et c’est toujours un plaisir!!!

    J’attaque la deuxième!

  69. Bonsoir Maxime. Merci pour cette très belle vidéo. Trop vécu de souffrances en solo… Ainsi j’ose confirmer que l’intention d’amour est la voie

  70. Bonjour Maxime,
    Je vous ai “découvert” il y a 2 mois et vous écouter et vous lire est un grand bonheur!
    Je fais un travail sur moi depuis plusieurs années et j’arrive aujourd’hui à cet équilibre.
    Il est toujours bon d’avoir plusieurs axes de travail et le votre me parle.
    Pour aller dans le sens de votre demande une partie de ma petite histoire…
    J’ai 50 ans j’occupe un poste de secrétaire de direction et ce travail ne me convient pas du tout.
    Certes, j’ai un travail mais passer ses journées, ses semaines à s’ennuyer c’est long ,très long….
    D’ailleurs, mon entourage me dit que j’ai un travail, au vu de la conjoncture actuelle, en plus pas loin de chez moi et qu’à mon age, bein c’est une chance et que je devrais être heureuse.
    Je ne suis pas malheureuse, mais je ne suis pas pleinement heureuse.
    Suite à ce travail sur moi, afin d’être pleinement heureuse, j’ai demandé un CIF ( congé individuel de formation) pour accéder à une formation en Gestion Immobilière, un secteur qui m’a toujours attiré et en septembre je vais partir sur Bordeaux suivre cette formation au nez et à la barbe de tous….sourire
    Cela va être rock en roll au niveau logistique mais le bonheur se mérite….le bonheur est un chemin que l’on choisit!

    Merci pour votre contribution.
    Sylvie

  71. Bonjour Maxime,
    Une des croyances qui me vient en miroir actuellement, c’est l’idée que je ne peux pas être entière si il n’y a pas un homme à mes côtés. Ce qui me met dans un état où chaque homme que je rencontre devient un”candidat” potentiel. Quand j’analyse cela avec un peu de distance, je me dis que pour eux je dois ressembler à une sangsue… Et je comprend que cela ne les attire pas.

  72. salut maxime. mille mercis pour cette video; néanmoins je ne comprends pas je n’arrive pas à obtenir l’exercice qui fait suite à la video! peux-tu m’aider stp,? merciiii

  73. Salut maxime. Comme bcp de monde, le frein essentiel est la peur de l’inconnu ,de l’avenir qui me bloque dans mon émancipation tant sur le plan professionnel que personnel. Le monde dans lequel on vit est très dur et incertain je pense et le confort si inconfortable soit t-il devient rassurant. Mais comme tu le dis, quand la coupe est pleine, il faut assumer et se dépasser mais ce n’est évident bien que nécessaire pour grandir et je m’y emploie. J espère trouver un peu de bonheur..
    Merci à toi.

  74. Bonjour,

    Ayant été abandonnée à la naissance et ayant vécu beaucoup d’instabilité durant mon enfance à l’intérieur d’une famille adoptive dysfonctionnelle, j’ai du prendre le contrôle de ma vie rapidement.

    Je suis de type 8 et 7 à égalité.

    Ainsi, j’ai beaucoup de difficulté à passer du Je au Nous. J’ai de la difficulté à faire confiance et parfois je trouve cela très lourd de tout contrôler. Pourtant, dans mes essences, la légèreté et la confiance sont des sources de bonheur.

    Je devrai donc dépasser cela pour être heureuse et propulser mes forces.

    Merci!

  75. Merci pour cette introduction qui me donne vraiment envie de poursuivre l’aventure. J’ai du mal à me sortir de ma zone de confort bien qu’elle ne soit plus confortable d’ailleurs. La peur de l’échec m’empeche de bouger.

    Je suis prêté pour suivre vos conseils .

  76. Bonjour,

    Merci Maxime pour ta vidéo.
    C’est le deuxième site sur le développement personnel que je trouve vraiment intéressant.
    Encore merci !

  77. Bonjour Maxime,

    Je ne m’aime pas suffisamment malgré de belles réussites dans ma vie sociale. Je suis “tombée” régulièrement sur des manipulateurs. Je ne fais donc plus confiance aux hommes et suis fermée. Mais je vis très bien seule depuis 7 ans après deux mariages ratés et n’attire personne. J’ai fait 5 ans de thérapie mais m’aimer est très difficile….
    J’aimerai être amoureuse et être aimée en retour sans tomber sur un manipulateur.
    Je pense être une justicière perfectionniste

  78. Re! Après avoir fait cet exercice, je me rends compte que dans la colonne “si je ne change pas” les avantages et les inconvénients forment un cercle vicieux. Alors que dans la colonne ” si je change” finalement les inconvénients sont plus ou moins nébuleux (ou alors rattachés à de vieilles croyances négatives induites dans l’enfance donc des choses du PASSÉ, soit des projections dans le futur. Et pour chaque thème me concernant c’est vrai dans tous les cas!!!

    Merci Maxime 😉

  79. Bonjour Maxime,

    J’ai quitté il y a 2 ans, un pervers narcissique de haute toxicité après 43 ans de mariage. Aujourd’hui, j’ai compris la leçon que la vie m’a donnée et que je refusais d’entendre. J’ai besoin de trouver un sens à ma vie, de trouver ce pourquoi je suis faite. J’aimerais aider les femmes victimes de violences conjugales, je témoigne déjà dans 2 groupes de paroles, mais j’aimerais me former à des techniques d’aide. Ce qui m’arrête, c’est que j’ai 65 ans, d’une part, et que c’est compliqué, et d’autre part, que je suis limitée financièrement. Il faudrait sans doute que je m’adapte et que je trouve quelque chose qui tienne compte de tout.
    Merci pour cette vidéo, j’espère que je vais pouvoir définir mon profil exact. Pour l’instant, j’ai seulement une petite idée.

  80. Bonjour Maxime,

    J’ai enfin pris le temps de regarder votre travail et je dois avouer que ça tombe à pic!
    Je suis en pleine réflexion professionnelle: je suis paramédicale en libérale et j’ai envie de changement mais je suis coincée dans mes décisions par la peur de travailler toute seule. Je sais que je suis d’un tempérament social et que je me sens bien dans le partage. Mais le changement ne me certifie pas de tomber sur des personnes avec qui ça va coller?
    Pareil, je me pose la question de changer de région mais la peur de se me retrouver socialement à 0 ne me permet pas de relativiser le changement.

    • Bonjour Laura,

      Posez-vous la question suivante : Au pire, il se passe quoi ?

      À chacune de vs réponses de peurs, posez-vous à nouveau la question.. Vous tomberez sur vos peurs. Vous pourrez alors les regarder et voir apparaitre “monstre et compagnie” 😉 (vidéo 3)

      Vous pourrez alors aborder tous ces changements bien plus sereinement
      Bon courage
      Maxime

      Utilisez la méditation de la vidéo 3 pour cela.

      Il y en a d’autre ici :
      http://heureux-dans-sa-vie.com/category/meditation/

  81. Bonjour Maxime
    je découvre votre enseignement et le ressens très instructif, merci !
    Pour ma part je suis en cours de remise en ordre de ma vie et les changements sont déjà présents :
    je m’intéresse à tout ce qui est susceptible de m’aider dans cette période très bouleversante, je suis open 🙂

  82. Bonjour Maxime,
    Je suis vraiment heureuse d’être tombée sur vous par hasard sur le net …. Et je vous remercie de me donner la possibilité de vous suivre et de pouvoir prendre conscience de l’inconscient qui , il est vrai dirige beaucoup la vie sans que l’on s’en rende vraiment compte ! Je viens de le réaliser grâce a vous et pourtant je suis bientôt a la retraite …. Mieux vaut tard que jamais !
    Après une vie heureuse, insouciante, toujours prête a aider les autres en m’oubliant, je vais face a de grosses difficultés …. Grâce a celles-ci, je me suis posée beaucoup de questions et c’est ce qui a fait notre rencontre !
    On dit souvent que les problèmes nous font grandir encore faut-il savoir comment faire …
    Merci de votre aide !

  83. Bonjour Maxime,

    Après avoir traversé 20 ans de vie avec mon compagnon dont 10 ans à travailler ensemble et plein de réalisations de projets, je réalise aujourd’hui que j’étais dans une relation de dépendance affective.
    Le travail sur soi, le yoga et les rencontres (qui m’ont recommandé ton site) m’ont aidée à cette prise de conscience et j’ai réussi à me détacher de cette relation qui ne me rendait plus heureuse et m’étouffait. J’avance donc à grande vitesse pour être indépendante et heureuse dans ma vie en vivant dans l’instant présent et le ressenti de mes émotions.
    Mais je résiste à ce conditionnement de croire qu’à deux, je réaliserai des projets que je n’oserai jamais faire seule.
    J’ai besoin de cette complémentarité qui me semble vitale pour me motiver.
    En regardant tes vidéos, en lisant, en me regardant dans le miroir (!!), j’apprends à avoir confiance dans mes choix et mon intuition mais je me sens incomplète !
    Hâte de voir les prochaines formations : Merci à toi de nous faire partager ton chemin de vie 🙂
    PS : cela n’engage que moi mais je trouve le volume sonore de la musique de fond trop élevé par rapport à ta voix

  84. Bonjour Maxime,

    je trouve la présentation pertinente et très bien faite. Je suis actuellement en plein changement après avoir pris conscience de mes Profils. J’ai encore des anciens réflexes mais j’en suis consciente et j’essaie de les maîtriser, les apprivoiser. Cette semaine j’ai encore été confronté à mes peurs mais grâce a ta vidéo, j’ai compris qu’il fallait être patient pour atteindre la sereinite. Un grand merci

  85. Je trouve la video très intéressante. Je cherche des réponses et je sais qu’en regardant à l’intérieur de moi, je vais les trouver. Il faut juste ne pas avoir peur…

  86. Bonjour ,

    Merci pour la vidéo très constructive, je suis moi meme en pleine remise en question après des décés (mère et frère)
    Mon projet serait de profiter de la vie voyage ect…mais avec un mari dans l’agriculture c’est difficile ,la remise en question est de me faire plaisir sans attendre des autres ce qu’ils ne peuvent donner

    Un grand merci

  87. D’abord merci pour cette video. Votre demarche a l’air tres intéressante. Hate de faire le travail.
    Mes freins, je pense: le manque de confiance en l’autre , la peur de ne pas réussir , de ne pas être aimée, de l’inconfort et de l’insécurité.
    sans ces freins, ma vie serait plus riche de rencontres, d’expériences, d’amitiéset surtout d’amour.

  88. bonjour maxime!
    merci pour ces videos et ton blog, qui m’aident à aller de l’avant après une rupture, et m’aident à trouver le chemin du bonheur et d’une vie autrement.
    mon frein le plus évident, est la croyance bien profonde que quelqu’un attend quelque chose de moi: pour cela, je ne me sens pas libre.
    a force de se sentir emprisonné dans un schéma, et de ne pas se laisser concevoir et imaginer une vie idéale, on ne sait même pas a quoi cette vie idéale ressemblerait. sortir de cette croyance et laisser les idées prendre forme est un vrai exercice, et j’ai l’impression qu’a tous mes niveaux de conscience et d’inconscience des barrières se dressent!
    je dirais pour résumer que c’est un peu se mettre en cage tout seul 😉
    aria

  89. Bonjour,

    Mon rêve serait de devenir une artiste-illustratrice épanouie. Aujourd’hui je doute trop de mes capacités et ne parviens pas à lâcher prise et à m’abandonner au dessin par peur d’un échec qui viendrait me montrer que je ne suis pas faite pour ça.

    Belle soirée

  90. Bonsoir Maxime :o)

    J’aimerai commencer par vous remercier … Merci beaucoup de nous apprendre à être heureux.
    En ce qui concerne mes freins actuels, je dirai que, même si j’essaie de me convaincre du contraire :o), le regard de mes proches et le sentiment d’être si “différente” me dérange un peu. Quelquefois en prenant du recul, je me sens heureuse de cette “différence”, dans le sens où je me sens libre … j’avais démarré ma vie en suivant le chemin “traditionnel” (mariage, enfants, maison etc …) Avec mon ex-mari nous tenions un restaurant qui marchait très bien … Selon mes proches, j’avais “réussis” dans la vie…Mais moi, à 30 ans, je ne savais plus qui j’étais et malgré le fait de ne manquer de rien et d’être bien entourée … Je me sentais toujours seule et malheureuse … J’ai décidé de tout quitter. Et cela voulait dire vie professionnelle et sentimentale … Je n’ai aucun regret aujourd’hui mais cela fait 6 ans depuis mon divorce et je ne retrouve pas ma place… je ne sais toujours pas ce qui me conviendrait au quotidien… mais je me sens malgré tout soulagée et plus heureuse. Et c’est en ça que le regard de mes proches me pèse. (les phrases du genre “tu avais tout et tu as tout laissé” ou “tu crois que tu sauras un jour ce que tu veux? ” et il en a d’autres…) Quelque fois ça passe, quelque fois je me dis qu’ils ont peut être raison … Si j’arrivais à me défaire de tout ça et à me faire confiance … je crois aussi que le fait de savoir que tout est à faire et que tout est possible me plait finalement …

    Un grand merci pour vos conseils et vos leçons … Ils m’aident beaucoup :o)

  91. Merci Maxime
    Très intéressant cette première vidéo
    Mes freins sont douloureux à vivre, ne m’apportent que du malheur mais je n’ose et n’arrive pas à en sortir: l’alcool en rentrant le soir et la cigarette qui va avec, le même rituel tous les jours, une forme de dopamine que je me donne pour avancer, faire à diner, ranger, faire les tâches qu’il y a à faire, sinon je me sens trop fatiguée pour affronter donc mes addictions me permettent de faire les choses avec moins de douleur et d’épuisement, mais bien sûr les choses se sont dégradées dans le temps d’un verre on passe à 3 puis 5 et on finit par ne plus rien faire et accumuler fatigue, douleur, culpabilité et le cercle vicieux est enclenché…… ces moments de développement personnel m’aident mais ça ne suffit pas

  92. bonjour Maxime et merci pour les pistes de travail,
    Alors mes limites me semblent très nombreuses malheureusement: peur d’aller vers les autres, de m’affirmer, de la solitude, de ne pas être à la hauteur de mes propres exigences, peur d ‘être rejetée (qui correspond à un vécu répétitif dès que j essaie de marquer mes limites) manque de confiance en moi et d estime personnelle.Et aussi, croyance que personne ne m aime (bon à part mes enfants mais ça ne compte pas car tous les enfants aiment leurs parents) et que la Providence m’a oubliée …voila qui me pourrit bien la vie déjà.
    Sans ces limites , je pourrai enfin me sentir enfin à ma place la ou je suis sans vouloir me cacher sous terre, libre d aller vers l autre de façon sereine, capable d exprimer mes points de vue, de ne pas me laisser marcher sur les pieds, de ne pas être complètement ébranlée face à une critique si minime soit elle, etc …. pfffffffffffffff, ce serait chouette! Mais ça me parait un peu irréaliste tout ça.

  93. Bonsoir Maxime,

    Merci pour ton invitation à suivre tes vidéos, c’est toujours avec autant de plaisir que je continue à te suivre.
    Et oui! après 1 an et demi de travail sur moi, démarrer grâce à tes vidéos sur ce qu’est le bonheur intérieur, j’ai compris qu’il fallait le chercher en moi.
    J’ai beaucoup souri en voyant la vidéo, car c’est exactement la démarche que j’ai entrepris et aujourd’hui je suis contente d’avoir enfin pu prendre suffisamment de hauteur et sortir de ma zone de confort.

    J’en suis sortie grandie, car aujourd’hui je vie très bien ma vie de mère célibataire et je ne souffre plus de ma solitude, bien au contraire, je profite pleinement de chaque instant et cela m’a redonné confiance en moi…j’ai même arrêté de fumer.

    Mon parcours ne s’arrête pas là, car il me reste à accompagner ma fille pour quelle puisse surmonter le traumatisme de grandir sans père et je sais qu’il me reste du chemin à faire pour finir de me reconstruire pleinement!.

    Après avoir connu un divorce, une longue maladie et une histoire de couple difficile sans issue, j’ai pu grâce à toi entamer les premières démarches qui m’ont permises de prendre en 1er conscience de mon problème, l’identifier et surtout trouver la motivation nécessaire pour travailler sur moi.

    Un travail complémentaire avec l’aide d’une psychothérapeute pratiquant l’hypnose m’a permis d’accéder aussi plus facilement à la deuxième partie de moi-même qui m’empêchait de sortir de ma zone de confort.

    Comme tu le dis souvent dans tes vidéos, il est aussi important de savoir accepter de se faire aider pour avancer.

    Merci
    Nathalie

  94. J’aimerais rencontrer un homme et être heureuse à deux.Je suis seul depuis bientôt dix ans.
    Je me sens bien seul, j’ai développé mon autonomie, j’ai plus confiance en moi et j’ai une meilleur estime de moi.
    J’ai rencontré un homme depuis 8 mois et j’ai tendance à retourner dans mes vieux patterns. Je ne me fais pas assez confiance, difficulté à m’affirmer, pour moi un homme est l’autorité et ça me fait peur.J’ai de la difficulté à faire confiance à un homme. C’est un conditionnement que j’ai appris depuis mon enfance de ne pas leur faire confiance, à la suite des mauvaises expériences de ma mère.Merci, j’aime beaucoup votre site.

  95. Je sais que le débit n’est pas terrible chez nous mais je ne peux voir cette vidéo qu’en intermittence, quelques secondes et pause, etc…………………

  96. Merci pour cette première vidéo. J’ai un projet professionnel de création d’entreprise mais le manque de confiance en moi et la peur du jugement des autres me freine. Votre aide sera la bienvenue!
    Encore merci.
    Sandrine.

  97. bonjour
    merci pour ce partage.
    grâce à vous j’ai pu lister mes peurs et elles sont nombreuses: peur de l’échec, peur de ne pas correspondre à l’image de perfection que j’ai de moi, peur de la solitude…
    j’ai aussi lister les avantages …
    merci car cet exercice m’a permis de faire un pas…
    bien à vous

  98. Bonjour.
    merci du message,
    J’avoue avoir eu un choque qd vous parlez de complaisance.
    En effet, c’est un sentiment que j’ai depuis qque temps (dans le sens ou je m’en suis rendu compte) et que je cherche a combattre.
    si je devais donner un terme a mon problème majeur, je dirai que je manque “d’envie”, de “combativité” et pourtant j’ai envie de trouver le moyen de sortir de cette situation….
    je sais que j’ai de nombreuses “qualités”, mais c’est comme si je refusais d’y croire… c’est un peu incongrue j’en conviens, mais il est frustrant et démotivant de penser qu’il manque un tout petit rien pour pouvoir avancer.
    j’espère trouver ce qu’il me manque, et pense rechercher d’autres informations dans le genre de votre vidéo (même peut-être chercher d’autres des votres.)
    cordialement, maxime.

  99. Bonjour Maxime,
    J’ai bien apprécié la vidéo. Elle me révèle mes questionnements, mes doutes sur mes compétences. Je ne suis jamais sûre de ce que je pense. Je demande toujours l’avis de l’autre pour avoir une idée de ce que je pense ou ce que je veux. Et c’est embêtant souvent. Mes proches me reprochent de ne pas savoir ce que je veux. Je ne vois pas ma valeur. Je suis susceptible et je vois souvent la vie en problème que des solutions. Je me fais peur à moi même parfois. J’ai peur de l’avenir de ne pas savoir m’assumer seule, car je ne le fais pas déjà maintenant , avec mon entourage. c’est ce qui m’intéresse dans la vidéo , c’est que cela peut changer. Le fait que ce que je ressens est le miroir de ce que je fabrique, cela me parle. Comment changer? Que dois je faire? Merci d’avance.
    Je suis perfectionniste et j’ai peur de mal faire. Et peur de qu’en dira-t-on!

  100. Bonjour maxime,
    mes freins à moi sont le regard des autres et la peur d être jugée …
    Et le besoin d être aimée pour me sentir heureuse …

    Je trouve votre formation super enrichissante … J espère qu’elle portera ces fruits dans ma vie.
    Merci votre site est vraiment super …
    A bientôt
    Christelle

  101. bonjour maxime ,suite a votre video c ‘est une enorme remise en question je passe mon temps a cogiter, peur d ‘avancer, confiance en moi sur ce que je pourrais faire afin de ne pas repeter les memes schémas repetitifs surtout et apprendre a etre heureuse car effectivement la peur du bonheur c ‘est ts un cheminement et moi ce que je souhaiterais c ‘est d ‘etre libre dans ma tete et dans mavie afin d ‘avoir un reel equilibre familial avec mes enfants et surtout dans le domaine professionnelle ,lacher prise prendre le temps afin de ne pas s ‘ecrouler

  102. Bonjour Maxime,

    Merci encore pour cette nouvelle vidéo. J’ai 45 ans et suis en plein changement de vie (travail, vie perso, déménagement, etc.) … Sortie de ma zone de confort, c’est surtout la peur du vide, et la peur de l’échec qui me limitent encore dans la détermination de “ma mission” de vie.
    Je tends vers plus de sens, de fluidité, de sérénité. J’ai fait un 1er pas en quittant une situation qui ne me satisfaisait pas, et tes conseils sont assez rassurants et me donnent confiance en la vie. Ça va venir …

  103. Bonjour,

    je crois que mon plus grand frein est le regard des autres sur moi. ne pas les décevoir au point de m’oublier…de ne pas m’affirmer.
    dépasser cela me permettra de vivre ma vie pleinement, de ne pas me laisser imposer des choses que je ne souhaite pas juste pour ne pas déplaire. ne pas culpabiliser à dire non, je ne veux pas.
    je le formulais dans ma tête… le fait de l’écrire ici est …puissant 🙂
    Bonne journée

  104. ce qui m’empêche d’avancer, c’est un manque d’assurance quand je ne maitrise pas un sujet, une certaine timidité, la peur de l’autre et le regard des autres, ne pas savoir dire NON , ect…….
    en tout cas Merci

  105. Bonjour,

    La vidéo est vraiment très clair. Je n’ai pas confiance en moi. Je n’arrive pas à faire des choix (même vestimentaires); j’ai toujours besoin de l’avis de quelqu’un d’autre. Je suis souvent convaincue d’avoir fait le mauvais choix. Il m’a fallu au moins 10 ans pour oser quitter mon mari qui me faisait pourtant souffrir psychologiquement depuis le début de notre relation. Je pense aussi que chaque fois que j’ai fait confiance à quelqu’un ( en amitié, en amour et pour des achats importants : maison, …), je me suis fait “avoir” comme si la personne savait d’avance qu’elle pouvait “jouer” avec moi. Maintenant, je suis très méfiante car je comptabilise pas mal de déceptions affectives. Il est vrai que depuis trois ans, j’ai bien progressé car je suis parvenue à faire des choses qui m’effrayaient vraiment (comme demander le divorce) mais je ne me sens pas encore épanouie et totalement moi-même.

  106. Bonjour 🙂

    Depuis mes dix-sept ans je me savais en déprime, ce n’est qu’après avoir vécu le vide total et mortel, lors de mes vingt-trois ans, que j’ai décidé de changer les choses. Aujourd’hui, un an après, je me connais mieux que jamais, et je peux dire que je ne suis plus en déprime. Pour m’aider dans mon projet du bonheur je suis passée par deux hospitalisations en hôpital de jour à raison de cinq jours par semaine sur une durée de quatre mois. Actuellement je me trouve dans un CRF (centre de réadaptation fonctionel) pour une durée de quelques mois à un an et demi.

    Mes projets sont de petites choses qui font partie d’un bonheur quotidien. Comme rencontrer des gens, me faire des amis, vivre avec eux de bons comme de mauvais moments, me trouver des loisirs pour m’épanouir, et me lancer dans ce que j’aime le plus : les livres, devenir libraire. Pour ces projets je dois parvenir à être moi-même, lâcher prise, avoir confiance en moi et dans les autres, mais le stress m’envahit beaucoup trop, l’abandon ainsi que le besoin de contrôle ne m’aident pas non plus. Je n’abandonne pourtant pas, je sais que je vais y arriver, que le temps est un facteur primordial dans ma quête et que ce que j’accompli aujourd’hui j’en récolterai le bénéfice plus tard.

    J’ignore si je vais trouver quelque chose d’utile dans vos vidéos, car je suis déjà pas mal avancée dans la connaissance de mon propre bonheur, mais je vais les regarder, parce que je trouve la psychologie vraiment passionnante. Et qu’à chaque jour survient son lot de prise de conscience.

    Voilà, merci à vous Maxime (vous avez une bonne tête ^^) et bonne continuation à vous !

  107. Bonjour Maxime,

    merci pour ton site, c’est vrai que c’est une véritable opportunité de croiser ton chemin quand on a envie de s’épanouir !

    Les freins à mon développement c’est de ne pas être convaincue de ma valeur et de ne pas vouloir m’enfermer dans qq chose, ce qui m’empêche de choisir, de renoncer, de réellement m’investir.
    Que serait ma vie si je corrigeais cela ? J’arrêterai de m’éparpiller, j’irai au bout des choses sans me poser de questions. Le travail sur moi que je mène vise à mieux me connaître pour déterminer la direction à prendre. J’ai déterminé mes talents avec le livre que tu conseillais et je pense que je m’éclaterai dans la fonction de coach. Voilà le chemin est long et pas facile, on est toujours tenté de s’arrêter dans une zone de confort connue mais que je sais qu’elle est insatisfaisante. Je n’ai plus le choix, il faut que j’avance.

    Juste 2 petites remarques: tes vidéos sont plus claires sans musique (tu te suffis largement à toi-même !) et parfois les photos sous le texte empêchent de bien lire. Trop de fioritures font parfois perdre l’essentiel. J’ai suivi ta 1ére formation sur l’ennéagramme (et je me suis inscrite à celle-ci) et c’était parfait sans musique et sans photo.

    Bonne journée à tous.

    Sophie

  108. Bonjour Maxime,
    Merci de nous faire partager ton savoir sur le développement personnel. J’ai beaucoup aimé le livre ‘Rendre le bonheur possible’, qui est une bonne introduction à ce qui suit.
    Personnellement tout est encore trop confus dans ma tête pour pouvoir dire ce qui me bloque et m’empêche d’être heureuse car j’en suis seulement au point d’essayer d’aimer la vie et d’y trouver un intérêt ; mais peut-être que je trouverai enfin le pourquoi du comment prochainement.
    Merci encore pour ton partage.
    Julie

  109. Hello Maxime,

    Depuis qq temps je me posais la question comment changer, comment être celle que je suis au fond de mon être ???

    Me voilà arrivée sur votre site j’ai réécouté la 1ère vidéo 2 fois pour bien comprendre si c’était ce que je cherchais, la réponse est OUI.

    J’ai accueilli avec amour et tendresse certaines de mes peurs, accueilli aussi ce que je suis aujourd’hui, mais l’âme mon âme est différente, oh !! si je pouvais écouter attentivement les autres, avoir moins d’angoisses, me sentir aux anges alors oui ma vie serait HEUREUSE…

    Bien à vous cher Maxime, merci de vos doux et généreux conseils…

    Marie

  110. Je ne vois pas mon premier commentaire, sans doute un petit problème technique , et il s’est envolé sur les ondes du web lol.
    J’aimerai quand même faire l’exercice 😉

  111. Bonjour Maxime,

    Je tiens à vous remercier d’avoir partagé cette vidéo qui met en lumière ce que j’ai à travailler comme de nombreuses personnes sur cette terre. Je suis heureuse de découvrir les mécanismes inconscients qui se jouent.
    Mes freins sont relationnels, un mental fort et une recherche de qui je suis, ce que je veux et avec qui je le veux.
    Si je parviens à sortir de ce brouillard incessant et de ces questionnements incessants, ma vie sera pleine sereine, mes relations plus harmonieuses et ma vie personnelle et professionnelle plus stable.
    Je serais ravie d’en savoir davantage sur comment réaliser l’enneagramme.
    Dans l’attente de vous lire, je souhaite plein de courage et de bienveillance à tous et à toutes qui sommes sur le chemin.
    Belle journée !

  112. Merci Maxime pour cette vidéo claire, je ne connais pas l’ennéagramme mais cela m’a l’air très intéressant et porteur 🙂

    Bien à vous,

    Corinne

  113. Tout bêtement, je pense que je ne mérite pas d’être heureuse, ou que le bonheur n’est pas fait pour moi… Tiraillée entre les attentes inconciliables de mon père d’un côté, de ma mère de l’autre, qui de toute façon me renvoyaient chacun une image qui ne correspondait pas, je n’ai jamais trop su qui j’étais… Et j’ai peur de tout… Enfin bref, ma seule ambition dans la vie est d’être heureuse, et c’est galère ! 😉

  114. BOnjour,

    Merci pour vos vidéos et le partage de vos connaissances et expériences!
    Pour ma part la peur me limite beaucoup au quotidien….. si je n avais pas autant de peurs, je me sentirai plus libre, plus moi et les choses seraient je pense plus simple…mais la peur est là et prend souvent le dessus… pas facile de lacher prise!!

  115. M. Maxime, je ne parviens pas malheureusement à auditionner aucune de ces 4 vidéos, la vue est normale mais aucun son! Qu’est-ce qui pourrait causer cela?? N’y a-t-il pas un moyen de télécharger ces 4 Videos???

  116. Bonjour Maxime,
    Mes grandes limites sont : la peur de l’échec et du jugement de l’autre.
    Sans ces freins, je serais bien plus fidèle à mon essence, à la couleur de mon âme. J’aurais une admiration pour moi même et pourrai oser concrétiser tous ces projets à courts ou moyens termes qui me trottent dans l’esprit mais qui n’en sortent jamais..

    Bien à toi

  117. Je reste collee a mes shemas de repetition. J’en ai conscience, je les ai meme identifies mais impossible de les empecher d’avoir lieu. A chaque fois que ca arrive je me dis: je ne me ferai pas avoir la prochaine….

  118. Merci pour cette vidéo pour ma part Jai beaucoup de peur blocage mais Jai beaucoup de mal a les identifié j’espère y parvenir et pouvoir enfin vivre pleinement grâce a votre aide et tous votre travail je commence déjà a prendre conscience du potentiel de la vie et de toute les opportunités quelle nous offre pour grandir ..!

  119. bonjour Maxime,

    Mes limites, sont mes peurs , la première d’être seule dans ma vie affective, il me semble que sans l’autre je peux avancé bien que j’ai réalisé pleins de choses dans la vie sans l’autre, j’en suis consciente mais je n’arrive pas à l’intégrer. la deuxième peur c’est mon travail qui est un travail alimentaire dans lequel je ne m’épanouie pas mais comme il m’aide à payer mes factures, crédits ect j’ai peur de le quitter pour faire une reconversion et choisir un métier qui m’épanouira et aujourd’hui mon âge j’ai 44 ans et je me dis que c’est trop tard … merci à toi Maxime pour toute ton aide

  120. Mes principales frein sont la peur de l’échec, la peur de ne pas y arriver ce qui me freine énormément dans ma vie professionnelle.
    J’ai également peur de la solitude, peur de ne pas être aimé, j’ai un besoin de reconnaissance qui fait que je n’attire pas les bonnes personnes ou que les hommes ne s’attachent pas à moi ou ne s’attardent pas sur moi.
    Si je n’avais pas ces peurs, je ferais un autre poste plus élevé actuellement et j’évoluerais plus professionnellement, j’en serais d’avantage plus heureuse et me sentirais mieux reconnue par moi-même.

    Dans ma vie personnelle, cela m’empêche de vivre à nouveau une relation sentimentale durable et épanouie

  121. Bonjour Maxime et merci pour cette vidéo et pour toutes les autres que j’ai déjà pu regarder.
    Suite à une accumulation de problèmes dans ma vie… Santé : j’en ai d’ailleurs perdu mon emploi, donc évidemment problèmes financier. Avec mon conjoint on ne peut pas dire que ce soit le top et le pire un gros problème avec une de mes filles (mineure) et batailles avec la justice et ses injustices depuis presque 2 ans. J’ai donc commencé à m’intéresser de très près au développement personnel, reiki, EFT, mais dès que je commence à aller mieux une autre catastrophe me tombe sur la tête, (même mon entourage s’en rend compte). Même si tout cela m’aide beaucoup car sinon il y a bien longtemps que je ne serai plus là je pense… Chaque jour je bataille avec moi-même pour éviter de ruminer, et pour trouver des solutions mais rien n’y fait, pourtant je commence à bien comprendre le fonctionnement pour atteindre le bonheur mais le mettre en pratique me paraît difficile dans ma situation. Je suis dans la souffrance et le mental l’emporte toujours je n’ose même plus méditer car c’est encore pire, du coup je m’occupe pour éviter de penser, mais ce n’est qu’illusion…. J’attends avec impatience la suite de vos vidéos, en espérant ce petit coup de pouce ou ce petit déclic qui me permettra de trouver le moyen d’évoluer vers la paix intérieur et la sérénité.

  122. Merci Maxime pour ce travail que vous offrez aux autres.
    J’ai encore des difficultés pour définir mes propres limites et freins. La condition humaine ne distribuant pas les mêmes cartes à tous, mes limites ne sont pas issues de choix de vie mais d’événements survenus dans ma vie, et qui font que mes responsabilités vis à vis de personnes qui dépendent de moi sont parfois bien lourdes. Si je n’avais ni limites ni freins, ma vie ne ressemblerait en rien à ce qu’elle est actuellement, mais il est impossible pour moi de changer cela. J’ai un enfant autiste bien difficile à prendre en charge. Je me bats chaque jour pour que l’accompagnement qui lui est proposé soit cohérent et l’aide à grandir. Pourtant je suis optimiste et j’espère chaque jour une amélioration. Parfois c’est le cas, parfois non. J’aime beaucoup l’idée d’être heureux, je m’arrête quotidiennement pour observer ces petits bonheurs qui font que la vie est plus belle. Cependant, la vue d’ensemble n’est pas heureuse, tout simplement parce que je ne peux pas changer ce qui ne m’appartient pas, mais qui pourtant conditionne ma vie. Je vais lire votre pdf, visionné vos formations, j’y trouverais peut-être la solution, en tout cas je suis persuadée que votre positive attitude aura au moins le mérite d’embellir quelques instants de mon existence. Merci encore pour votre travail.

  123. C’est vrai que ça fait des années que je cherche à m’éclater et je comprends qu’en même temps je m’affirme dans ma zone de confort.
    Va falloir que je bouge.

  124. Salut Maxime !
    Mon souci est de trouver mes croyance limitantes… je pense qu’il y en a beaucoup dont je n’ai pas conscience, bien que j’ai passé du temps à y réfléchir.
    Timidité, peur du jugement des autres, de déplaire, de ne pas être aimée à ma juste valeur… peur que les autres ne me trouvent pas assez bien, pas assez amusante. Peur de ne pas arriver à faire ce que je souhaite entreprendre et d’être jugée sur mon échec. peur de me sentir ridicule si je me trompe dans ce que je dis. au fond, je crois qu’il y a un grand manque d’amour, de reconnaissance, et d’affection. J’ai jamais pu partager un amour réciproque et je m’enferme dans des relations insatisfaisantes. finalement repliée sur moi même je me suis éloignée de mes amis… et n’arrive plus à liée de lien forts. C’est mes relations avec les autres que j’aimerais améliorer. Il faut aussi que je parvienne à trouver exactement ce pour quoi je suis faite, même si je sais déjà qu’il y aura un aspect créatif fort… je pense qu’il faut du temps, pour trouver toutes nos croyances limitantes…s’observer, et parfois ça peut faire tilt ! comment accélérer ce processus?
    Merci pour tout,

  125. Bonjour Maxime, je suis à un stade où, après quelques années de psychothérapie qui m’ont permis de comprendre certaines douleurs du passé, j’aspire à aller plus loin et ne plus me contenter d’une pseudo zone de confort. j’aspire à mieux comprendre mes schémas réactionnels, mes faiblesses et dépendances…bref à être plus autonome et faire mes choix en conscience. merci pour vos vidéos !

  126. Bonjour Maxime,
    Excellentes questions, je n’avais pas envisagé les choses en partant de si loin, mais c’est comme si la réponse avait fusé d’elle-même !
    D’aussi loin que je me souvienne on m’a bien fait comprendre que je devais tenir ma place de seconde (qui l’est dans la fratrie) et que je ne devais surtout jamais passer devant l’aînée et QU’ELLE est dotée de toutes les grâces (sous entendu contrairement à moi). Le message était : reste petite à tous les niveaux et limite-toi pour tenir ta place, c’est comme cela que nous t’aimons…
    Si j’avais eu la liberté de m’exprimer librement, j’aurais choisi le métier qui m’intéressait, j’aurais pu être fière de moi, de ma vie, et penser mériter le meilleur. Mon job ne me déplaît pas, au contraire et heureusement, mais ce n’est pas celui qui me passionnait. Sentimentalement, c’est comme si j’avais toujours été choisie (et j’ai accepté) pensant ne pas pouvoir vivre une belle histoire (manque d’estime et de confiance en moi évidents)… la petite n’a pas le droit d’être plus heureuse que la grande ! Toujours insatisfaite aujourd’hui (et seule d’ailleurs, je pense que pour le moment par respect pour moi et pour l’autre, en période de travail sur moi-même et donc de perte de repères c’est mieux ainsi). Je suis persuadée que l’énnéagramme va m’apporter énormément d’éclairages, donc de réponses et que la voie vers le bonheur est maintenant en train de se dégager. Mille mercis Maxime.

  127. Bonjour Maxime,
    Tes vidéos sont vraiment super. Et pour répondre à cette première question je dirais pour ma part, le manque de confiance en moi m’empêche de réaliser mes rêves. Je me dévalorise beaucoup et je ne prend pas pleinement conscience de tous les atouts positifs que j’ai en moi.
    J’aime particulièrement tout ce qui a un lien avec la création et l’imagination, c’est également pour moi négatif car je suis trop souvent la tête dans les nuages.

  128. Bonjour, impossible de cliquer sur comments, juste sur trackbacks.
    Je réalise que j’ai peur de l’inconnu, de quitter ce que je connais (avantages secondaires, confort de vie) . Je voudrais devenir soit coach soit psy, alors que je suis prof et que je gagne bien ma vie. Angoisses de manquer d’argent, de ne pas y arriver, incapacité à me faire confiance, besoin de demander sans cesse l’avis de l’autre
    Situation sentimentale très compliquée (un amant qui me fait du mal, mais qui doit être un 5 dans l’énnéagramme, moi un 2).
    Si j’ose lâcher mes peurs je me lancer dans des formations sur l’énnéagramme, sur comment devenir psy (j’ai un master 1 de psycho clinique aussi), j’ose m’aimer moi-même et je n’attends pas comme une désespérée que mon amant qui m’a quitté revienne. Je me dis que s’il doit revenir il reviendra, et je cesse de le bombarder de mails, de textos, d’appels. Je décide de m’aimer (typique du dysfonctionnment du 2) et je me lance dans ce qui me plait. J’utilise mes forces (facilité d’écriture et de communication en français, espagnol, catalan) et je me dis que la vie me permettra de trouver les gens qui vont m’aider. Je me dis que j’aurai enfin du plaisir à aller travailler. Je me sens capable de décider de ma vie, et de ne pas laisser les autres décider pour moi.

  129. La vie est vraiment étrange…je trouve beaucoup de choses qui me parle dans le développement personnel!

    Un mieux être certain et même du bonheur après énormément de souffrance durant ces dernières années.
    Je suis même passée par une certaine euphorie durant plusieurs semaines en me découvrant moi notamment grâce à la méditation et au travail sur soi. L’impression d’avoir trouvé le graal!

    Et depuis 15 jours 3 semaines environs, j’ai pleins de choses qui m’arrivent dans ma vie amoureuse, sociale et professionnelle qui m’obligent à sortir de ma zone de confort en permanence….

    Ex: des remises en questions au travail avec la loi travail qui me poussent vraiment à me repositionner et agir par rapport à mes reels intentions et sortir du métro boulot dodo.

    En amour des opportunités de répéter ces fameux schémas de répétitions, notamment en attirant en masse un certain type de personnes…ex: des personnes mariés

    Et du coup avec tout ça, mon ego est testé en permanence en ce moment, il est très en colère, très frustré car il voit que j’essaie de prendre de la hauteur par rapport à tout ça. Et il est pas content du tout. Il veut reprendre le contrôle et il agit de manière assez violente. Et d’ailleurs beaucoup de fatigue par rapport à tout ça.

    Et je trouve incroyable que cela m’arrive comme par hasard quand je commence des formations, des cours.

    L’ego contrôle, le profil de personnalité de l’investigateur doit vraiment cesser dans une certaine mesure car c’est ça qui m’empêche d’avancer en ce moment!

    Et c’est génial même que toutes ces choses se produisent car cela me permet de m’en rendre compte même si c’est pas facile certains jours mais au moins j’avance vraiment sur des choses importantes.

    Au départ je me disais juste ” c’est bon j’ai trouvé le moyen d’arrêter de souffrir et je comprends ce qui me plait, c’est plié je vais pas non plus me poser trop de questions quoi…et bah fuck dans ta tronche la demoiselle, je suis la vie et je t’envoie ça et là maintenant tu fais quoi?????”

  130. Bonsoir Maxime,

    Merci pour cette super première vidéo et celle très intéressante aussi avec F. Lenoir.
    Qu’est ce qui me limite? Tout potentiellement. Il y a toujours quelque chose, une bonne raison pour ne surtout pas bouger. Et si je bouge quand même, des regrets, des regrets encore: ” Mais pourquoi ai-je bougé?”, “J’aurai mieux fais de ne rien chercher, plus je cherche, pire c’est” et autres trucs noirs. C’est plus fort que moi. Pourtant, il y a bien eu des améliorations, des benefices à avoir bougé, c’est sûr … Enfin je crois. Le doute me tenaille encore, même sur cette simple affiirmation. C’est caricatural!
    Revenons aux limites: je n’ai pas le Temps, ce n’est pas raisonnable, je n’ai pas les compétences, je suis idéaliste donc j’ai des idées irréalisables, cela va perturber mon couple et mes enfants, menacer ma vie de famille si je me mettais à trop changer, je ne suis pas prête à en payer le prix, surtout si je me trompe et que je romps l’équilibre pour quelque chose qui n’en vaudrait pas le coup finalement, une marotte, un piège de mon esprit etc…
    Et si j’étais libre de tout ça? Je vivrais surtout sans peurs, mais je ne suis même plus sûre que j’aurai changé de métier, cela serait peut-être mon esprit, ma façon de voir les choses, qui aurait changé et me permettrait “d’accepter ce qui est”. Pourtant des images me font rêver, encore, celles de personnes qui vivent en cultivant des légumes en permaculture, qui bougent dans leur champ et méditent, comme dans les films ” Solution locales …” et ” Demain” par exemple. Mais là aussi je me méfie de moi-même, bon sens ou fainéante ( peur de l’échec)? En tout cas eux me paraissent cohérents. C’est comme si je les voyais vivre mais que ce ne soit pas accessible, qu’ils soient sur un autre monde, pas réel. Cela me fait de la peine de ne pas y être mais la peur est plus forte.
    Voilà pour ce soir,
    A oui, j’aime beauvoup la musique de la fin de la video, elle me rappelle celle de Regenere, elle est gaie est dynamique.
    Merci encore,

    Marie

  131. Bonjour Maxime,
    Tout d’abord je tiens à te dire que ta formation est réellement entrain de me faire évoluer intérieurement, c’est un remerciement précieux. En effet, je suis en train de sortir de ma dépression en grande partie grâce à toi. Le plus merveilleux c’est que je n’ai que 18ans et je découvre peu à peu ce chemin intérieur qui est le bon pour être pleinement heureuse, je commence enfin à croire en ma vie, merci milles fois.

    Pour ce qui est de mes blocages :
    -la comparaison aux autres
    -le perfectionnisme
    -…

    sans ces derniers je serai:
    -libre d’être moi même
    – j’irai à l’essentiel, sans me prendre la tête…

    et cela me ferait un grand bien….

  132. Bonjour Maxime,

    Merci pour cette video très intéressante.
    J’avais déjà entendue parler de l’eneagramme, sans aller plus loin.
    Je suis impatiente de voir la suite.
    Très belle journee

  133. Bonsoir Maxime

    Ma plus grande peur est le sentiment d’abandon. Que cela vienne d’autrui ou de moi même.
    Mon souhait le plus cher est de me sentir libre, libre et libre ! heureuse d’exister, ne dépendre de personne pour me sentir complète et de libérer ma créativité dans les activités manuelles et artistiques. Je sens bien que mon mental trop souvent tourmenté me freine énormément dans ce domaine.
    Merci infiniment pour votre aide.

  134. Merci Maxime pour ce merveilleux site. Vos articles et vidéos m’apportent énormément.
    Mes blocages : la peur..J’ai peur de tout. De ne pas être aimée, de ne pas plaire, d’être abandonnée, etc.
    Sans ces blocages, ma vie serait légère, douce et sûrement plus authentique.

  135. Bonjour Maxime,

    Comme de nombreuses personnes, je tenais à te remercier pour ce partage de ton expérience. Avec simplicité et douceur tu nous emmènes vers notre vrai “Nous”. C’est par hasard que je suis tombée sur ton blog et j’en suis ravie. Chaque jour j’en apprends sur moi, les autres, le monde….j’ai l’impression d’avoir vogué sur ma vie en cherchant le bonheur sur une vision floue et qu’aujourd’hui tu m’apportais des lunettes de vue pour la voir comme je dois la voir. Tu m’apprends à me regarder dans le miroir, à observer le reflet construit sur mes croyances et mes représentations. Je pense être prête à retrouver la vrai moi que j’ai oublié en chemin….Et j’espère la retrouver rapidement avec ton aide.
    Bien à toi.

  136. Bonjour Maxime, mon blocage la peur.. peur de la maladie, d’être heureux, de faire des mauvais choix… Du coup je fais les mauvais choix et je me sent nul! je m’en veux d’avoir agit de la sorte…
    Sans cette peur, j’arrêterai de cogiter constamment, de regarder ma vie pour enfin la vivre tout simplement!

  137. bonjour Maxime,
    vidéo passionnnante et motivante : merci à toi ! mes principaux freins sont je pense : la peur d’etre envahie, abuser, tromper, intruser, de perdre le controle et le pouvoir, de perdre ma liberté et mon autonomie. sans eux j’imagine que ma vie serait plus epanouissante plus vraie et plus sereine, ce que je désire; Merci belle journée !

  138. Bonjour
    Ma peur est d’être seule et de ne pas etre aimé des autres, meme ceux que je ne connais pas (!). Peur d’etre transparente
    Sans ces peurs, je sais que je serais libre et que mes relations avec les gens seraient simples, sans arrieres pensees, pleine de vraies choses a donner et a recevoir. J’aimerais pouvoir aider les autres en etant simplement moi et que je ne passe pas pour une personne bizare.
    Merci pour tout Maxime, ca doit faire plus d’un mois que je visite, revisite ton site. J’ai deja lu tes livres bien sur ainsi que certains que tu conseillais. Je vais deja beaucoup mieux. Je sais maintenant que la vie est belle, je suis heureuse et grace a toi, je vais continuer a l’etre.

    • Bonjour Katy, rassures toi tu n’es pas seule et l’amour des autres ne s’efface pas comme çà. C’est particulièrement ton attente envers les Autres que tu ne “connais pas” qui m’interpelle, je vis ça aussi et nous souhaite bon courage ! Il m’arrive de voir au travers d’un filtre qui me pousse à m’auto-juger durement et juger également les autres, tout en redoutant leur jugement. Je crois que cela est lié à une peur de plonger véritablement dans ma vie, de prendre des risque et de m’accepter comme je suis. Je souhaite me défaire de mes liens imaginaires sans eux, je serais épanouis, plus vif et dispo pour l’entourage. je suis prêt à travailler.

  139. Bonjour,
    pour ma part mes 2 grandes limites c’est la procrastination et la peur d’échouer!
    Mais je pense que si j’arrêtais de procrastiner et que j’étais organisée, ma vie serait déjà plus facile..
    Avançons!

  140. Limites et freins : j’accorde trop d’importance à ce que les autres pensent de moi. Je n’ose pas dire non ni émettre un avis contraire à celui des autres. Je n’ai pas assez confiance en moi.
    Quelle serait ma vie sans eux : j’avance vers les gens en toute confiance. Si quelque chose me déplaît, je dis non et j’affirme ma volonté/mes pensées. Je m’entoure de personnes bienveillantes, je vais au travail tous les matins avec envie et énergie.

  141. limites:la peur de l’échec , le manque d’autonomie personnelle et le manque d’estime de soi
    sans eux:s’ouvrir sur autres horizons et arriver à éviter la répétition des scenarios perdants dans ma vie surtout du coté affectif.

  142. Bonsoir Maxime,
    J’ai 35 ans et j’entame depuis peu le chemin du développement personnel. Je sais que je ne suis pas a ma place dans ma vie actuelle,mes limites tournent autour de la peur sous diverse forme.
    J’ai peur de finir a la rue si je quitte mon emploi pour faire autre chose, tout du moins j’ai peur de me planter financièrement.
    Je sais que je ne suis pas à ma place mais je ne sais pas encore où se trouve ma place (en tout cas loin de l’industrie et de la finance c’est sur) et j’ai peur de ne pas le découvrir.
    J’ai aussi peur de rester seul et sans foyer, je suis divorcé je n’ai pas d’enfants. J’ai peur de l’échec peur de l’erreur (encore).
    Maintenant avec une baguette magique si je pouvais gommer ma peur alors oui je changerai de vie professionnelle, je commencerai une nouvelle formation peu être même dans une autre région si je n’avais plus peur de me retrouver seul. J’irai vers les gens et je ferai surement des rencontres, et même probablement une rencontre qui soit “amoureuse” dans le sens constructif.

  143. Bonjour Maxime. Voilà un an déjà que je me promène sur ton site, que jai lu ton livre et que j’écoute tes vidéos. Mais tu es pour moi comme une petite voix de conscience que j’écoute sagement sans vraiment oser passer à la pratique. J’ai tenté de méditer Mon mental très fort me ramène au corps de souffrance. Je suis des méditations guidées mais pas assez souvent. Je sais qu’il me faut de la discipline pour m accomplir . Malheureusement je reste au stade de spectatrice et remet la vie a plus tard.
    Mon projet serais de me sentir plus épanouie de oser et de me sentir en forme
    Mon blocage est la fuite dans la nourriture. C’est un cercle vicieux ou je mange pour gerer les émotions et culpabilise du mal que je me suis fait. Cette année j’ai pris 16 kg en 10 mois Parce que j’avais juste peur du bonheur: je me suis mise en couple et le bonheur est suivis de l’anticipation du pire éventuel pour lavenur…Et je mange pour calmer les peurs. Je suis heureuse avec cet homme et je veux cesser de detruire ce quil y a de beau dans ma vie: relations, mon corps, mes capacités.

  144. Mes limites et freins les plus importants :
    Issus de l’éducation : on a rien sans effort, je suis dans le devoir dans tout ce que je fais.
    Issus de l’enfance : parti loin en pension à 10 ans, manque d’affection et de reconnaissance des parents.
    Issus des expériences relationnelles : perte d’estime de moi, je ne m’aime pas, j’ai du mal à donner un vrai sens à ce que je vis.

    Que serait ma vie sans ces limites et freins : le pied, se sentir léger, arrêter de ruminer le passé, profiter de l’instant présent, et vraiment à fond, ne pas flipper sur l’avenir. Just go with the flow

  145. Bonjour,

    Alors si j’avais une baguette magique je souhaiterai la paix dans le monde… Bon ok plus sérieusement je souhaiterai arrêter de tout rendre lourd et pesant, et oui mon profil serait un bon consciencieux qui se dit que tout faire parfaitement me garderait l’affection des gens que j’aime…
    Belle illusion donc mais ça ne fait que quelques semaines que je me le dis en découvrant le developpement personnel que tu incarnes donc parfaitement bien !

    C’est avec plaisir que je continue à suivre toutes ces videos, merci donc d’avoir cette vocation !!!

    Sincèrement,
    Francois

  146. Bonjour Maxime,

    Les limites et les freins qui m’empêchent d’être moi-même sont d’abord des croyances reçues de ma mère qui dit que tous les hommes sont les mêmes, qu’on ne peut pas leur faire confiance, que seul le sexe les intéresse et d’être servi. Autre croyance : que la vie est difficile.

    Si ces limites disparaissaient, je me ferais plus plaisir et je vivrais des relations dans l’acceptation de ce qui est là présent dans ma vie qui serait belle, agréable et dans l’amour de l’autre tel qu’il est.

    Merci,
    Patricia

  147. Bonjour Maxime,

    Plus une question pratique, je ne sais pas où je dois télécharger l’exercice après la vidéo 1. J’ai, également, écouté les vidéos 2 et 3 et je ne sais pas non plus où télécharger la méditation guidée.
    Peux-tu m’expliquer comment je dois faire ?
    Patricia

  148. Bonjour,

    Mes freins sont, d’abord, la croyance que les hommes ne font qu’utiliser les femmes, qu’on ne peut pas leur faire confiance..
    Et que la vie est un combat.

    Sans ces croyances, je vivrais libre et confiante et j’irai de l’avant.
    Patricia

  149. Bonjour Maxime,

    J’ai 22 ans et je pense clairement que mon plus grand frein est “ce que les gens pensent de moi” et également “ce que moi-même JE pense de moi”. Je suis en permanence dans le jugement (de moi-même et des autres), dans la comparaison avec autrui et cela se ressent à toutes les échelles. Je désir être parfaite en tout, j’envie les plus grand artistes, les plus grands sportifs, les plus célèbres mais également les gens “normaux” mais qui savent profiter de chaque instant. Et en réalité je me rends malheureuse car définitivement je serai jamais Usain Bolt ou Beyoncé ou même ma voisine du dessus, ou en tout cas c’est mal parti.
    J’ai en fait beaucoup de mal a regarder en moi pour connaître ce que j’aimerai faire, devenir etc.. J’oriente trop souvent mes choix en fonction de ce que je juge qui pourrait être bien pour moi ou aux yeux des autres selon mes schémas “préconçus”

    Ma vie sans ça ? La libération tout simplement. Plus de peur d’avancer dans une direction que je JUGE non appropriée alors que je SENS que ce serait bien pour moi. Plus de confiance en moi : si c’est bon pour moi, plus d’hésitation. Moins d’angoisses : ce que j’ai fait est bien, cela devait se faire comme cela, j’évolue avec ça maintenant. Et surtout : peu importe ce que pensent les autres.

    J’espère que ce blog que je suis depuis peu m’aidera dans mes questionnements ! 🙂

    Chloé

  150. Bonjour,

    Pour ma part c’est la peur du changement,de ne pas réussir si j’entreprend autre chose.Surement un manque de confiance en moi du à une enfance difficile,pourtant à 50 ans il serait temps de changer!
    Merci pour votre vidéo et votre blog qui m”aide beaucoup.

    Pascal

  151. Bonjour Maxime.
    J’adore vous écouter parler, vous expliquez ces choses de la vie tellement évidentes d’une manière si agréable et concise qu’on ne peut que avoir envie de suivre vos conseils’ aussi difficile que cela puisse paraître au début mais tellement encourageant si l’on s’y adonne, j’imagine bien. Bon pour ma part je ne suis qu’au début de ma formation, mais je m’y sens bien déjà
    Pour moi mes limites, mes freins me pourrissent bien la vie J’ai peur souvent du regard de l’autre, du jugement donc je ne vais pas vers les autres, je m’isole souvent car je manque énormément de confiance en moi. Il y avait même une époque où je rougissais pour un rien, une grande phobie sociale en somme. Aujourd’hui côté rougissement ça va un peu mieux, mais je n’arrive toujours pas à m’ouvrir aux autres, à me sentir à l’aise, à avoir confiance en moi, je me sens parfois inculte et je veux toujours être considérée comme celle qui marque à son passage, oui pour qui me prends-je? Et quelle contradiction entre ces ressentis? Et dans la relation amoureuse, je suis tout ce que je déteste, totalement fermée, n’arrivant pas à dire je t’aime ou être tendre avec mon amoureux en société, pffff une horreur la nana Ma vie sans toutes ces limites serait bien différente aujourd’hui, j’aurai certainement des amis, un amoureux ( ce qui n’est pas le cas, donc quel vide). Et je me sentirai j’imagine vraiment en paix, pleine de dynamisme, d’envies, de joie car je suis au fond cette personne dynamique, optimiste, bienveillante, souriante, mais tellement en manque de confiance. J’espère ne pas avoir été trop longue dans mes écrits.
    Bonne journée à vous tous. Bisou

  152. À ce jour, conférencier, partager le savoir qui conduit à la compréhension pour une prise de conscience pour un couple épanouie. Oui le 1+1 = 3

    Ce qui me ralenti, le manque d’énergie. Suite à un accident, épaule opéré 2 fois. J’ai dû ralentir, retrouvé 3 fois à l’urgence (hôpital) J ‘ai changé mon alimentation, plus d’énergie. Je continu mon cheminement, ma quête avec une bonne écoute de mon corps. Je suis maintenant sur ton site et avec l’ennaegramme j’observe mon mécanisme automatique. Me voilà en action.

  153. Merci pour cette vidéo et blog, j’adore tout ce que tu dis, ça me parle énormément.
    J’ai des peurs que je commence seulement à identifier. J’ai un manque de confiance en moi dans les situations où je me sens en infériorité, pas à la hauteur donc peur d’être ridicule.
    Peur de me tromper de mal faire. j’ai besoin d’être rassurée.
    Sans tout cela, ma vie serait plus fluide..
    Je serais plus en accord avec moi même .
    Je sais que je suis sur le chemin qui me va bien! Et c’est un plaisir de cheminer!!

  154. alors là…aucune idée de comment serait ma vie…j’écoute, j’observe. Peut et etre
    je serais en mesure de mieux répondre à la prochaine video.

  155. Des limites : ma difficulté à communiquer, le manque de confiance en moi et le besoin du regard des autres pour penser que je suis “valable”.
    Sans elles : pouvoir vivre mon existence et pas une vie en parallèle, un résultat du regard des autres et exprimer vraiment ce que je ressens, être moi-même dans mes relations avec les autres

  156. J ai mis en place un projet qui correspond à mes valeurs de respect de la nature être en contact de la nature en vivant en yourte sauf qu’ aujourd hui je m interrogé si cela me correspond bien….quand je retourne en famille ( zone de ci fort ?) J ai du mal à partir pour retourner à la yourte….je ne sais pas comment comprendre cela….il est vrai qu’ au fond de moi dans ma vision je ne me vois pas vivre en yourte mais dans un chalet en bois dans la nature….mais l argent qu’ il faut me fait peur…..alors c est comme si je m étais dit que j y arriverai pas alors autant vivre en yourte. Sachant aussi que je vis en yourte que depuis deux mois….

    Aussi, je n ai jamais eu de relation longues car j ai peur d étouffer, peur de perdre ma liberté et de perdre qui je suis

    Qu’ en pensez vous?

  157. Bonjour Maxime,
    Mes freins les plus évidents sont un niveau d’exigence élevée et une peur de la séparation, de l’abandon.

    Sans cela ma vie serait sûrement beaucoup plus facile et moins contraignante d’une part et d’autre part, il me serai possible de vivre sans être dans la crainte de ne pas / plus revoir l’autre ou d’interpréter de manière inadéquate toute situation pouvant me faire croire, penser qu’il y a un désintéressement de l’autre pour moi.

    Aïe, ça fat mal tout ça et j’ai bien peur que cela soit difficile, mais j’ai bien l’intention d’y mettre un terme et de prendre un chemin autre pour donner à ma vie, donc à moi-même, plus de bonheur.

  158. Bonjour Maxime,
    J’ai beaucoup travaillé sur moi mais il y a de temps en temps une voix qui entretient ma peur de tout perdre…. pour donner en quelque part raison a celui qui n’a pas reconnu tous les efforts du monde que je lui ai donné dont aujourd’hui c’est lui qui en bénéficient même si je sais que je suis porteuse de ses créations elles ne sont plus à moi et le manque de cette reconnaissance me rend très triste !
    Je vous remercie pour votre concept clair rigoureux et abordable.

  159. Bonjour, merci pour tout ce partage et ce vision apaisante, rationalisante.
    Je trouve pour ma part très difficile de mettre des mots sur mes maux! J’ai beaucoup évolué dans mon développement personnel mais j’ai l’impression des fois de pas agir sur le vrai blocage car je n’arrive pas à l’identifier profondément ! J’ai défini certaines blessures certains schémas mais j’ai l’impression qu’il y a un point qu’inconsciemment je ne veux pas voir. Je suis vraiment frustrée de ce constat! Je laisse alors la vie m’aider et des personnes comme vous m’enrichir! Merci 1000 fois

  160. Bonjour ,Maxime si j’étais une personne épanouie je souhaiterais aider toute personne en souffrance sur le plan mental et physique je travaille dans le monde du handicap et souvent envie de soulager l’autre par défois des simples mots mais je n’aie pas toujours moi même la solution pour moi alors si je me suis inscrite à cet formation ces pour apprendre sur moi même pour pouvoir le propager à ma façon bien sur .Je suis coiffeuse de métier et j’aie fais ce métier 23 ans et puis j’avais pas envie de me dire que j’avais fais ça toute ma vie et j’aie eu envie d’explorer un autre univers le constat aujourd’hui j’aime plus que tous le relationnel ,l’artistique et la mise en valeur d’une personne ,mais si j’arrive à soigner l’intérieur d’une personne et lui donner ce reflet à l’extérieur ces à dire le rayonnement qu a une personne heureuse alors wouais je pense que je serais professionnellement dans un épanouissement totale.
    2/ ce qui m’empêche de le manifester manque de confiance en mes capacités peur de perdre un travail ou j’aie la sécurité de l’emploi et de m’engager et surtout mon papa à vécus beaucoup d’échec professionnel et je sais que si je quitte mon poste actuel il sera très déçus et surement la petite fille qui sommeil en moi n’a pas envie de le décevoir .Cordialement bien à vous.

  161. Bonjour Maxime,

    Mes principaux freins dans ma vie sont mes peurs: peur d’affronter des situations, ne pas être à la hauteur etc. J’ai comme un manque de confiance en moi, un sentiment d’infériorité dans certaines situations qui m’empêchent de me réaliser. Bien sûr des fois j’arrive à surmonter ces peurs et je me rend compte après coup que j’en étais capable finalement. Mais souvent j’évite les situations qui pourraient me sortir de ma zone de confort, par manque de courage.
    Ma vie sans tout cela serait plus facile, plus douce, plus fluide, mes relations avec les autres seraient plus simple. En effet, je réfléchis trop, et si j’agissais sans penser aux conséquences de mes actes, sans systématiquement me projeter avec mes peurs, j’arriverais surement plus à avancer. Un autre blocage également: j’ai tendance à ruminer le passé, à penser aux situations et me dire que j’ai mal agit, que j’aurais pu mieux faire, à réfléchir également à l’impact sur les autres (ce qu’ils pensent de moi etc.) et trop souvent me sous estimer et encore une fois ne pas me avoir assez confiance en moi ou en la vie. Et je sais que si j’agis “mal”, je vais ensuite ruminer cette situation pendant longtemps et la regretter, ce qui m’empêche d’agir.

  162. Bonjour,
    Vidéo intéressante, on a envie de connaitre la suite, là c plus pour poser les choses …
    Je ne reçois pas le téléchargement sur toutes les fins de vidéos…
    Ps: topissime la vidéo de youtube sur la dépendance affective avec de la méditation

    • c’est bon c’était un petit bug..
      pour répondre aux 2 questions..
      1/ -plus trop de gout a faire les choses.
      -dépendant affectif.
      2/ je me suffirai a moi même et n’attendrai plus autant de l’autre. mais peut on vivre “seul”?

  163. Bonjour Maxime
    Pour l’instant pas de grand projet de vie, si ce n’est de sortir de mes peurs sourdes, sans visages, si insidieuse, et puis installer une fois pour toute de la confiance en moi, en la vie
    Merci maxime

  164. Bonjour Maxime,

    Mes limites : être parti de rien et avoir tout construit (enfants, mariages, maisons, travail). Tout avoir et ne pas être heureux !

    Mon souhait est d’avoir le courage de sortir de cette de confort. Avoir un travail et un bon salaire c’est rassurant… Mais maintenant, je voudrai me réaliser…

  165. 53 ans et j’ai bien évolué dans la quête être moi même mais,il reste e nombreux blocages extérieures,enfants,manque e moyen financiers,fatigue et combat pour me libérer au maximum de ces choses qui me privent de ma liberté

  166. Bonjour Maxime.
    Il y a 5 ans j’ai perdu mon ancienne vie d’un coup. Ma femme est partie, mes enfants sont partis, j’ai été licencié et j’ai du vendre ma maison que j’avais retapé de fond en comble tout seul. Depuis j’enchaine des relations amoureuses profondes et tumultueuses qui ne durent pas avec des personnes toutes plus ou moins “border line” et dépressives… Aujourd’hui je suis seul depuis quelques mois, au chômage, avec très peu d’amis et sans relation de couple. J’en ai assez de cette situation de solitude et de la répétition de ce qui m’arrive… Je me penche de plus en plus vers le développement personnel, mais parfois je n’en peux plus de l’introspection… Je cherche désespérément mon âme soeur…que je croyais avoir trouvé daans ma dernière histoire de coeur, mais ça a encore foiré… Perdu un peu quoi…
    Merci pour ton aide précieuse

  167. Bonjour et merci pour cette approche simple sur cette notion de prise en main de son bonheur et surtout le chemin pour aller vers ce qui nous porte vraiment plutôt que de répéter des schémas insatisfaisants mais connus qui nous rassurent mais ne nous comblent pas de bonheur. J’aspire à vibrer davantage au cours de ma vie de retraité afin de pouvoir utiliser pleinement mes ressources personnelles pour m’épanouir pleinement parmi les autres.
    A bientôt pour la suite de ce programme de libération.
    Donatien

  168. Très intéressant ce que vous dites… Pour ma part je crois que les plus grand frein que j’arrive à identifier dans ma vie sont la peur de l’échec, la honte d’être jugée négativement, la peur du rejet, la procrastination qui vient sans doute d’une peur du changement car sans être totalement épanouie je ne suis pas foncièrement malheureuse nob plus mais insatisfaite plutôt.

  169. Merci Maxime pour tes vidéos. Celle ci synthétise un certain nombre de choses dont j’ai pris conscience dans les mois passés. Je poursuis ainsi le chemin vers la connaissance de moi… 🙂

  170. Bonjour merci pour cette vidéo et ce programme qui tombe à pic en cette semaine de vacances avant un nouveau travail ☺️
    Mon plus gros blocage est le negativisme !! Je vois toujours en premier ce qui ne va pas, ce qui m’empêche d’apprécier ce qui est bien. Je m’exclue moi même des belles choses, des belles personnes, des belles opportunités et j’attire les situations et personnes négatives …

  171. Merci Maxime pour toutes vos vidéos.
    Pour ma part, je procrastine trop et ça m’énerve vraiment dans tous les domaines de ma vie. Du coup, il y a pleins de choses que j’aimerai faire mais je n’arrive pas à passer à l’étape « action ».
    Auriez-vous une piste à me donner ?
    Merci

  172. Bonjour Maxime,

    Encore une fois merci pour le partage.
    Je crois que mon plus grand conditionnement est de me réfugier dans l’intellectualisation lorsque je me trouve confrontée à des situations déstabilisantes pour moi qui génèrent des émotions trop fortes (devoir faire un choix, situation d’évaluation, confrontation de points du vue, risque de perte ou de d’échec…).
    L’inconnu me fait peur et provoque en moi le besoin de contrôler. Je recherche alors les moyens d’obtenir un maximum d’informations dans une quête de vérité ou à défaut afin d’élaborer toutes les hypothèses possibles, pour chercher à anticiper ou contrôler la situation. J’ai conscience que ce besoin de contrôle peut freiner la spontanéité, la fluidité, la surprise et la créativité alors même que je ressens au plus profond de moi une profondes attraction pour ces essences. Je le sais car mes plus grands moments de bonheur et de sérénité ont été ceux où sur le chemin de ma vie j’ai choisi d’aller à leur rencontre et de les éprouver.
    Aujourd’hui je suis en pleine réflexion sur mes aspirations professionnelles. Je souhaite m’orienter vers l’accompagnement au changement 🙂 auprès d’équipes et/ou structures du secteur sanitaire et social. J’ai réalisé il y a peu que l’accompagnement au changement et la transformation est le fil conducteur dans l’ensemble de mon parcours professionnel, et surtout qu’il est ma première source de motivation et un moteur principal dans l’intérêt que je porte à mon travail depuis toujours (j’ai une maîtrise de psychologie, j’ai été travailleur social, directrice d’association, puis chargée de mission et aujourd’hui chef de service dans l’insertion par le logement).

    Bref mon projet pro n’a jamais été aussi clair qu’aujourd’hui. Cependant je sens mon besoin de contrôler encore présent aujourd’hui, notamment à travers mes recherches pour trouver LA formation qui me permettra d’être le mieux outillée et de me sentir pleinement légitime dans cette fonction. J’ai du mal à me décider (…) sur le chemin à suivre et à accepter la part d’inconnu dans le choix que je ferais.

    Comment se laisser aller au lâcher prise lorsque le besoin de contrôle nous a accompagné durant de longues années ?

    Comment se sentir pleinement légitime à accompagner d’autres vers le changement lorsque nous sommes nous-mêmes encore aux prises avec ce besoin de contrôle ?

    Merci pour ton retour

      • Encore une fois merci pour ce retour

        Je n’ai pas pu participer au direct mais j’ai pu prendre le temps de le voir et t’écouter en décalé.

        Cette aventure de partage que tu nous propose est passionnante.

        J’ai fait l’exercice sur le croyances. Je m’apprête à faire celui sur les forces.

        J’ai encore de la difficulté à repérer l’émotion qui m’effraie au plus haut point : peur d’être trahie, d’être confrontée au faux semblant/au manque d’authenticité ? La colère incontrôlable que peuvent générer en moi les situations où j’ai le sentiment d’être confrontée au faux semblant ou de m’être dupée moi-même ? La culpabilité que cette colère peut me faire éprouver ?

        Je poursuis ce voyage intérieure riche de ces partages que tu nous offres

        Merci et à bientôt

  173. Bonjour Maxime.
    Merci pour cette vidéo !
    Ce qui me limite c’est l’attente de l’extérieur : sollicitations, propositions, reconnaissance, etc…
    Du coup j’ai l’impression de passer mon temps à attendre, à procrastiner. Ou de “rater”, d’être ridicule, d’être abandonné surtout, quand je me lance et que ça tombe à l’eau.
    Je suis fatigué (au sens propre et au sens figuré) d’une forme de sur-attention et de sur-adaptation, de l’attente, et de me fuir.
    Je ressens aussi souvent de l’envie envers ceux qui ont un tas de sollicitations, d’activités, d’amis.
    Ce qui arriverait si je me détachait de ces freins ? Aller là où je le veux, et de partager avec les autres autre chose que leurs vies, leurs projets, leurs idées à eux. Me sentir plus vrai.
    J’ai compris les tenants et aboutissants : il me manque (un petit ?) quelque chose pour quitter ma “zone de confort” ?
    Merci !

    (PS : rien ne se télécharge à la fin du visionnage ;-))

  174. Merci pour cette video. Ces mots donnent envie d’évoluer.
    Je suis bloquee par le fait de ne pas croire en mes capacités. Cela est du d’une part à mon éducation et d’autre part, de n’avoir jamais réussi à garder un travail. Mon divorce me donne aussi à croire que je ne mérite pas

  175. Bonjour Maxime.
    Merci beaucoup pour cette vidéo. Pour répondre aux questions, je dirai que j’ignore mes points forts ou talents et que je rêve de les connaître, de les développer et de pouvoir ENFIN être épanouie… belle journée à vous et beaucoup de bonheur à tous!

  176. LIMITES ET FREINS :
    Ne pas me sentir capable de…
    Peur de ne pas être à la hauteur…
    Besoin de perfection…
    Peur de ne pas plaire et donc de ne pas être aimer
    Besoin de sens
    Besoin de contrôler
    Manque d’estime…
    MA VIE SANS EUX…
    Mieux dans ma peau
    + oser donc + entreprendre
    Moins me casser la tête
    Lâcher prise
    Plus profiter
    Plus aimer (moi et les autres)
    Vivre plus pleinement, intensément…
    Merci Maxime

  177. LIMITES :
    Ne pas me sentir capable
    Perfectionnisme
    Peur de ne pas plair
    de ne pas être aimée
    Doute de moi
    Manque d’estime

    MA VIE SANS
    Mieux dans ma peau
    Moins me prendre la tête
    Lâcher prise
    être épanouie
    Vivre plus pleinement heureuse

  178. Bonsoir,
    Je pense avoir peur de déplaire. J’ai malgré tout réussi à sortir à certains moments de ma vie de ma zone de confort mais je répète les mêmes schémas, j’ai du mal à trouver la motivation pour entreprendre, je m’ennuie de manière générale mais je sais pas comment changer cela, comment ne plus subir ma vie.
    Merci pour cette vidéo !

  179. Bonjour
    Tout d’abord merci de partager votre savoir avec nous. Pour moi, ce qui m’empêche d’avancer c’est la peur du jugement des autres et surtout de mon papa. Je n’arrive pas à prendre de décisions importantes sans écouter son avis et donc son conditionnement. A presque 40 ans je crois qu’il est tant que ça s’arrête.

  180. Genial j attends la prochaine vidée et j’aspire a vaincre mes peurs doutes et craintes d’voir plus confiance en moi et d’avancer sans avoir peur de l’inconnue mes craintes c’est de ne pas réussir peur de l’échec peur de l’inconnue

  181. Salut Maxime, merci de proposer cette formation, je l’avais fais seule en m’inscrivant il y a quelques mois. Néanmoins je n’y suis pas arrivée vraiment. Alors contente d’une nouvelle tentative. A la question numéro 1 :Avoir plus d’abondance dans ma vie, plus de bonheur ! dans le domaine relationnel qui touche à l’amour et avoir plus d’abondance financière aussi venant de mon activité d’indépendante et surtout développer son profil plus précisément et son essence, vers ce quoi je tends au fait ! A la question no 2: manque de coach, d’aide, manque de connaissance de moi, .manque d’un miroir bienveillant qui me permettrait de faire ce travail sereinement. Voilà, merci, à bientôt

  182. bonjour Maxime ,
    Toute ma vie a été un combat , pour exister , pour avoir de la reconnaissance envers des parents absents …du coup, aujourd’hui à 47 ans , je suis seule et je me bats toujours …je suis épuisée .
    j’aimerai une vie plus épanouissante , plus heureuse , sans peur , sans pleur , sans vide autour de moi … merci pour cette vidéo.

  183. Merci Maxime pour cette vidéo et pour toutes les autres que tu nous offres. Je te suis depuis de plusieurs mois maintenant et cela m’aide à avancer.
    Mes freins actuels sont le manque d’amour et de confiance en moi, et le fait que je me dévalorise sans cesse. J’essaie chaque jour de m’aimer davantage car j’ai compris que c’était la clé pour avancer mais je n’y arrive pas. Quelle est la recette miracle?
    Encore merci à toi. J’attends avec impatience tes prochaines vidéos.

  184. Ce qui me limite : ma peur du regard / des paroles des autres.

    Ma vie sans ça, serait une vie où je serais libre d’être moi en toutes circonstances

  185. Le changement , un autre départ ça peut induire l échec et de ce fait le mal être , le dénuement voir peut être la misère financière et des problèmes de santé. Aussi le rejet de la famille. Attention aussi de ne pas surestimer ses falcultés tenir compte de son âge.

  186. Merci pour cette vidéo, je pense que ma maladie est la conséquence, de mes peurs, de mes pensées, comme le bonheurs manifestement c’est pas pour moi, avoir un peu plus d’argent, on dirait que c’est pas pour nous. Mais là je suis fatiguée de tout ça et j’aimerai maintenant me réaliser, pouvoir aider les gens à aller mieux.

  187. Bonjour Maxime, et merci pour cette vidéo qui agit comme une petite piqûre de rappel dont on a toujours besoin .Pour ma part , un de mes blocages ( il y en a beaucoup d’autres ) qui me fait me sentir souvent mal et nulle est que je n’arrive presque jamais à exprimer les opinions face à une personne dominante et face aux gens en général . J’essaye de disparaître et le sens mal et inutile en groupe . Ma vie sans ça serait beaucoup plus confortable et j’aurais une meilleure estime de moi . Mais voilà , je n’y arrive pas .

  188. merci, je suis assez satisfaite de ma vie, le seul bémol est que je n’arrive pas à me trouver une activité professionnelle qui me laisse toute liberté mais me passionne surtout et ce qui me bloque le plus serait de me vendre, je ne me sens pas ce droit, d’autant que mon activité se trouverait plutôt dans un accompagnement, une aide,, donc en toute logique pour moi, gratuite. Ce qui m’aiderait c’est de l’offrir et de laisser libre choix à celui qui l’emploie de le payer ou non à la valeur qu’il désire, ou qu’il estime

  189. Merci pour cette vidéo, exactement ce que j’avais besoin d’entendre aujourd’hui ! Sortir de l’identification, quitter le rôle de la victime, sortir de la zone de confort et oser faire des choix en conscience et en me respectant, un véritable challenge pour me rendre la vie plus belle et oser être qui je suis ! Je laisse infuser un peu avant d’écouter la suite …

  190. Merci pour cette vidéo.
    Le projet personnel qui me tient à coeur est d’avoir une famille épanouie, soudée, aimante,…

    Ce qui m’empêche jusque là d’atteindre mon objectif, ce sont les crises d’adolescence de mes enfants qui sont dans l’opposition avec nous, les parents. Des fois j’en suis triste, des fois je me relève. Mais les choses ne se passent pas du tout comme je m’y attendais et ce, malgré tous mon investissement

  191. Bonjour,
    Mes principaux freins : le regard de l’autre car peur du rejet et de l’abandon
    Vivre sans : accéder à la sérénité, la possibilité d’assumer qui je suis, ce que je suis sans peur et en toutes circonstances.
    Merci infiniment pour cette vidéo qui explique très bien les processus, les mécanismes inconscients qui font voir la vie à travers des filtres qui leurrent notre vision et perception des événements et donc de la réalité.

  192. Bonjour,
    merci pour cette vidéo très enrichissante et qui donne espoir.
    mes freins : la peur du regard des autres sur moi, “honte de moi, de ce que je pourrais montrer de moi”…
    J’aimerai simplement être moi-même pour profiter des choses simples de la vie et oser accomplir et transmettre aux autres ce que je sais faire mais que je n’arrive pas à développer à cause de nombreux blocages.
    Merci pour tout

  193. trouver un sens à sa vie, quitter sa zone de confort ainsi que la victimisation qui fait croire que les autres s’intéresse à nous!

  194. Bonjour Maxime,
    J’ai déjà impulsé de grands changements dans ma vie, mais sans atteindre mon objectif : me rencontrer enfin, trouver ma voie professionnelle et m’épanouir. J’ai un travail que j’aime, mais je ne m’épanouis pas, je sens que je ne suis pas alignée.
    Autre désir très profond, rencontrer l’homme qui saura me voire telle que je suis et m’aimer simplement, comme je peux aimer.
    Mes freins sont cette méconnaissance de moi même et ma trop grande empathie.

  195. Bonjour et merci pour cette vidéo.
    Je ne connais pas mes limites, mais je n’ai jamais vraiment été heureux. Il me manque…
    Peut être le découvrirais je, là?

  196. Je pense que ma limite insconciente la plus forte c’est de croire que je ne suis pas assez bien pour être aimée.

    Et ma vie serait tellement plus belle si j’y croyais un peu.

  197. Bonjour Maxime
    Merci pour cette vidéo, ce sujet me parle et me tient à cœur. J’ai un gros manque de confiance en moi et suis très influençable. Je suis entourée de gens négatifs et aimerais m’éloigner d’eux mais le problème est que mes parents font partis de ces gens…J’aimerais me libérer de ce fardeau sans faire de mal aux personnes qui me sont les plus proches.

  198. Coucou Maxime 😉 moi ce qui m’empêche de réaliser mes rêves c’est de me dire que soit il est trop tard, soit que je n’ai pas assez d’argent, soit que ce n’est pas le bon moment , soit que je n’ai pas la motivation suffisante, soit que je suis trop fénéante, soit que ce n’est pas pour moi car je ne me trouve pas assez compétente, je me trouve souvent un tas d’excuses pour reporter les choses à plus tard, d’ailleurs je suis souvent en retard à mes rdv pour ne pas dire toujours!!
    Aussi ce qui me limite c’est que j’aimerai avoir fini avant d’avoir commencer quelque chose je manque de patience et ça me pose des soucis.je veux tout tout de suite du coup je manque de persévérance et baisse vite les bras surtout dans les projets pro et parfois même sentimentales.
    Je suis aussi trop perfectionniste envers moi et les autres du coup je me met la pression à moi et mon entourage c’est fatiguant!!
    Ce qui me limite le plus c’est la peur de ne pas faire les bons choix du coup je ne fais rien c’est ça le pire et ça me ronge!!!
    Du coup si je n’avais pas cette peur eh bien je n’aurai pas peur de dire aux gens ce que je pense je maffirmerai sans me préoccuper de ce que les autres disent où pensent de moi je me sentirai libre et forte et aligné cohérente entre mes pensées et mes actes ce que je penserai je le ferai ou le dirai. Je mautoriserai à être spontanée en permanence et de faire tout ce que j’ai envie.
    Sans tous ces blocages j’agirai plus que je ne réfléchirai et j’aurai plus de concret dans ma vie et j’aurai les idées claires ça serait fluide facile à faire des choix. La vie serait joyeuse et pleine de surprises avec plein d’enthousiasme aussi à être le lendemain pour accomplir une journée épanouissante remplie d’activités et de gens qui m’apporte de la joie des rires du partage. J’ai cette soif d’apprendre j’aimerai l’avoir au quotidien!! D’avoir cette envie de faire plein de choses avec les tripes et cette envie de donner le meilleur de moi même. Dans ma vie rêvée je serai une femme assumée qui n’a pas peur de s’exprimer sur sa façon de penser une femme forte qui sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas influencer.
    Allez j’arrête là!! Lol bisous à tous

  199. Bonjour Maxime et les internautes,
    Merci pour cette vidéo qui poussent à réfléchir. En ce qui me concerne mes limites concernent ma peur de ne pas être aimé, de perdre ce qui est acquis, peur d’avoir des angoisses et de ne pas réussir. Ma vie serait plus sereine, plus dynamique professionnellement, plus riche personnellement je pense, c’est pourquoi je travaille dessus et essaye sans cesse de me dépasser.
    Bon courage a tous

    • Bonjour Maxime, je pense que mon premier feins est mon grand manque de confiance en moi. Renforcé par une éducation assez stricte (avoir peur de mal faire et être jugée), par une incapacité constante à ne pas savoir ce que je veux dans la vie, ( être constamment entre deux eaux pour chaque domaines de ma vie), par une personnalité réservée et finalement par une énorme peur et un grand manque de motivation à quitter ma zone de confort.
      Sans ses limites ma vie serait plus dynamique, j’oserai aller vers l’inconnu, j”aurai plus d’amis et oserais voyager. Je parviendrais à rayonner une énergie plus positive.
      Ma vie me permets déjà d’être heureuse, mais je m’engouffre dans ce vide permanent.
      Merci pour tes vidéos.

  200. Bonjour Maxime,

    Très envie de cette liberté dont je rêve pour vivre comme je l’entends, mais peur de perdre tout ce que j’ai acquis en travaillant (confort matériel).

    Hâte de poursuivre ta formation !

  201. Mes freins sont une éducation trop stricte, trop de jugement, trop conditionné.
    Sans tout ce la je serais beaucoup plus libre, et je pourrais m’affirmer !
    Et j’y travaille.

  202. Mon plus grand conditionnement est que je suis trop timide pour entreprendre plein de choses. Depuis ma plus petite enfance, ma maman m’a répété que j’étais née comme cela et que l’on ne savait rien y faire. J’ai toujours eu l’impression que “ce handicap était de ma faute ! Résultat après 2 relations sentimentales catastrophiques car on dirait que j’attire des personnes toxiques, je me retrouve seule et cela me rend triste mais j’ai dû mal à entrer en contact avec de nouvelles personnes par peur d’un nouvel échec ! Si j’avais une baguette magique, je ferais disparaître cette timidité qui me colle depuis plus de 50 ans !

  203. Adela dit :
    21 septembre 2018 à 8 h 25 min
    Bonjour Maxime, je pense que mon premier feins est mon grand manque de confiance en moi. Renforcé par une éducation assez stricte (avoir peur de mal faire et être jugée), par une incapacité constante à ne pas savoir ce que je veux dans la vie, ( être constamment entre deux eaux pour chaque domaines de ma vie), par une personnalité réservée et finalement par une énorme peur et un grand manque de motivation à quitter ma zone de confort.
    Sans ses limites ma vie serait plus dynamique, j’oserai aller vers l’inconnu, j”aurai plus d’amis et oserais voyager. Je parviendrais à rayonner une énergie plus positive.
    Ma vie me permets déjà d’être heureuse, mais je m’engouffre dans ce vide permanent.
    Merci pour tes vidéos.

    • Bonsoir Maxime,

      Mon souci est que j’ai souvent l’impression d’être incomprise, d’être sur “une autre planète” ce qui me conduit à un certain isolement et parfois à une démotivation professionnelle

    • Bonjour,
      J’ai répondu à votre question en vidéo dans l’Épisode N°13, j’espère que ma réponse vous aidera grandement !
      ➡ hhttps://www.facebook.com/heureuxdanssaviefan/videos/313148536157152/
      Bon visionnage !
      Maxime

  204. Bonjour Maxime,
    Je grandis bien depuis que je suis la formation enneagramme. Un travail de long haleine…
    Tu parles souvent de l’effet miroir.
    L’autre provoque des émotions, des réactions… les observer les accueillir participent à notre croissance.
    Que peut-on dire de cet effet miroir lorsqu’on est face à une personne toxique? Et finalement, qu’est ce qu’une personne toxique?
    Une expression dit qu’on est tous le con de quelqu’un. Peut-on être la personne toxique de quelqu’un sans s’en rendre compte?
    Merci. Biz

    • Bonjour,
      J’ai répondu à votre question en vidéo dans l’Épisode N°13, j’espère que ma réponse vous aidera grandement !
      ➡ hhttps://www.facebook.com/heureuxdanssaviefan/videos/313148536157152/
      Bon visionnage !
      Maxime

  205. Bonjour,
    Je me sens limitée par un regard pessimiste sur le monde. De profil 1 je juge beaucoup trop et un conditionnement moral n’aide pas.
    J’imagine une vie plus en harmonie d’abord avec moi même puis avec les autres.

  206. bonjour Maxime,
    Suite à la formation ennéagramme que je suis en train de suivre je commence à mieux me connaître et dernièrement j’ai eu un aperçu d’une croyance limitante : je ne suis pas capable sans les autres ou les autres ont plus raison que moi (c’est encore un peu flou mais l’idée est là) – j’aimerai maintenant me déconditionner et arriver à me faire plus confiance car évidemment c’est un trés gros frein pour moi et pour mon évolution – je ne sais pas trop comment m’y prendre ? surtout que je suis en plein chamboulement de mon être et je veux vraiment être heureuse
    merci

  207. Bonjour Maxime
    Tout d’abord j’ai lu ton livre que je trouve très enrichissant
    Mes craintes de cette vie c’est que je ne fais pas confiance aux gens et je me fais pas confiance surtout j’ai l’impression d’avoir tout le temps la poisse il m’arrive pas mal de choses désagréables et je n’arrive pas à me dire que la vie me donnera plus de choses joyeuses donc je reste coincé dans cette incertitude de la joie de vivre je me contente juste de ce que j’ai sans aller plus loin

  208. Bonjour Maxime !
    Tout d’abord merci beaucoup pour toutes ces vidéos !
    Le frein le plus gros c’est mon manque de confiance en moi, je doute souvent de mes capacités et je préfère donc rester dans ma zone de confort. J’ai également très peur du regard des autres, ce qui m’empêche d’agir, de me lancer dans de nouvelles expériences etc les deux combinés m’empêche vraiment d’avancer. Aujourd’hui je me sens bloquée par tout ça, j’aimerai agir mais je n’en trouve pas la force, ni la motivation. Je n’arrive pas à faire ce qu’il faut pour aller de l’avant et vivre vraiment pleinement. Il doit y avoir d’autres blocages mais ceux là sont les plus handicapants.

  209. Battante, épicurienne, loyale, leader, bienfaitrice, justicière ; bref toutes ces facettes, est-ce possible ?
    J’ai l’impression de découvert un nouvel univers salvateur et curieux, qui va me tecibditionner Caro j’ai fait n’importe quoi jusqu’alors et je me suis mise dans des histoires impossibles.
    J’aimerais devenir une Maxime sereine et winneuse, qui a tout compris de la vie.

  210. Bonsoir Maxime,

    Je n’arrive pas à accéder aux vidéos à part la première…

    D’autre part, j’aimerais rebondir sur le live d’aujourd’hui mardi et poser une question.

    Tu expliques qu’on ne peut s’occuper des autres si on ne s’occupe de soi-même d’abord.
    J’ai toujours eu conscience de ça.
    Toutefois, j’aimerais que tu m’expliques comment ne pas tomber dans l’égoïsme ou l’égocentrisme, de la même manière que tu m’as clairement expliqué que le fait de ne pas intégrer pouvait créer un ego spirituel.
    Voilà petite question de sémantique mais dont j’ai besoin pour parfaire mon auto-observation.
    Merci.

  211. Merci pour ces vidéos pleines d’enseignement. Pour ma part, la confiance en moi et la peur du regard extérieur m’ont toujours fait douter de mes capacités et m’empêche de me réaliser. J’arrive aujourd’hui au stade du “ras le bol” et changer de vie est devenu vitale. Sans tous les conditionnements reçu lors de mon enfance je serai sûrement plus heureuse et plus libre.

  212. Bonjour Maxime
    Pourquoi est-on et comment ne plus devenir naïve et prendre pour argent comptant ce qu’on nous dit ce qu’on nous en robe pour nous convaincre d’autres choses qui ne nous appartient pas ?
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *